• L’extension du domaine de la culpabilitéLa culpabilité est en pleine expansion. Le monde est désormais divisé en deux : d’un côté les victimes, de l’autre les coupables, mais on peut parfois passer d’un camp à l’autre selon le domaine en cherchant surtout à acquérir le statut de victime qui offre une position sociale, voire professionnelle, comme gardien de la moralité présente et historique. L’extension du domaine de la culpabilité est due à une nouvelle définition ; le coupable n’est pas seulement celui qui accomplit un acte nuisible volontairement, la culpabilité peut être aussi acquise par héritage, sans le moindre effort, et la moindre action répréhensible, comme un patrimoine, ou même simplement comme le fait d'être.

    Lire la suite...


    12 commentaires
  • RelativisonsDes voix s’élèvent de plus en plus contre le sacrifice des jeunes pour sauver des vieux, encore que des moins vieux meurent de la COVID-19. Le Marianne de cette semaine consacre même « la une » à cette question : « Enquête sur l’état de nos enfants, stress, anxiété, idées noires, difficultés d’apprentissage… » et dans son article, Emmanuel Todd propose : « Il faut rembourser les jeunes pour leur sacrifice ». Personne ne conteste que cette pandémie perturbe grandement l’activité habituelle des jeunes, qu’il s’agisse de l’enseignement, de la recherche d’un emploi (déjà difficile en période normale) ou des loisirs, mais la jeunesse actuelle n’est-elle pas atteinte d’une certaine fragilité ? Peut-être parce qu’elle n’a pas connu de véritable épreuve. C’est triste à dire, mais la jeunesse est régulièrement sacrifiée, et au regard de l’Histoire le sacrifice actuel n’est pas des pires. Lors de la Première Guerre mondiale, une bonne partie a été tuée entre deux tranchées, chair à canon, chair amputée ou chair défigurée. RelativisonsLors de la Seconde : une partie massacrée en raison de l’incurie des généraux, une autre prisonnière pendant des années, une autre dans les maquis et certains torturés, une autre exterminée dans des camps. Lors de la Guerre d’Algérie : 28 mois de service militaire, et trop souvent la mort dans les Aurès ou des blessures à vie. Alors, ne faut-il pas relativiser ?                   Illustration Otto Dix : "Flandre"


    12 commentaires
  • La démarche religieuse de la contrition est devenue séculière. Des personnalités disent ce qu’elles pensent, leur absence d’hypocrisie, et parfois leur lucidité sans concession ou leur humour, heurtent des groupes humains, quelle que soit la façon dont ces groupes se sont formés, par la catégorie sociale, la religion, le sexe, la façon de s’en servir ou par la couleur épidermique.

    Lire la suite...


    16 commentaires
  • « La prestigieuse université de Leicester en Angleterre vient d'annoncer une grande refonte de ses programmes. En abandonnant toute forme d'enseignement de littérature antérieure à 1500, pour coller à ce « que les étudiants attendent », selon le Telegraphe ».

    Lire la suite...


    10 commentaires
  • Il attribue toujours aux comploteurs une intelligence supérieure, une vision à longue échéance, une planification sans défaut et une puissance sans limite. Pour le « complotiste », les comploteurs sont des génies de l’organisation et du secret.

    Lire la suite...


    12 commentaires
  • J’ai regardé d’un œil distrait l’investiture de Joseph Robinette Biden Jr. Une passation de pouvoir sans passeur, puisque Donald Trump, qui faisait toujours la gueule, s’était envolé pour la Floride pour rejoindre l’un de ses golfs.

    Lire la suite...


    10 commentaires
  • Etudes pour victimes professionnellesLe Point du 14 janvier 2021 fait paraître une série d'articles sur "Les nouveaux fanatiques" : Indigénistes, déboulonneurs, gauche racialiste, écriture inclusive...Un petit monde minoritaire mais très actif jusqu'au fanatisme, excluant, à l'égal des fascistes, toute pensée contraire et interdisant la parole à ceux qui veulent éventuellement l'exprimer. L'idéologie portée tend à séparer le monde en victimes, les personnes surtout d'origine africaine et les minorités sexuelles et en bourreaux qui sont toujours les Blancs, jamais assez coupables à leurs yeux, en jetant un voile pudique sur la culpabilité des Arabes qui ont été très actifs dans l'esclavagisme (et le sont toujours un peu), les Asiatiques semblant tirer leur épingle du jeu. L'idéologie fumeuse de ce monde totalitaire, et pour le moins revanchard, a inclus le féminisme radical sur le mode "intersectionnel" pour faire bonne mesure. Elle va jusqu'à mettre en question l'apport des peuples d'origine européenne à la civilisation alors que leurs militants ne peuvent se dispenser de leurs créations. Une idéologie qui après avoir envahi les universités américaines étouffe les françaises, et "l'on compte 1100 thèses de doctorat dans les études postcoloniales ou décoloniales" ! Le Point cite quelques extraits de thèses sur le décolonialisme dans lesquels on peut noter : “Ce que nous dénonçons est un régime hétérosexuel qui anéantit toute forme de sexe/genre/désir ne s’ajustant pas à vos impossibles critères normatifs. […] La libération du désir ne pourra advenir que lorsque se sera écroulée votre identité hétéro." Non seulement je suis blanc, mais je suis également hétéro, ça va être dur...Et un autre extrait met en doute ma profession : "Par conséquent, la lutte pour une justice sociale globale exige la construction d’une pensée “post-abyssale”, c’est-à-dire une reconnaissance d’autres formes d’appréhension du monde, d’autres formes cognitives. Dès lors que le savoir est toujours intervention dans le monde, la lutte pour la justice sociale globale passe par la promotion de “l’écologie des savoirs”. Celle-ci consiste en un dépassement de la monoculture du savoir scientifique, en concevant les savoirs non scientifiques comme des alternatives au savoir scientifique. » Mais je pourrais peut-être me reconvertir en sorcier africain. 

    Lire la suite...


    14 commentaires
  • Poupées russesLe tirage au sort des 35 membres du « collectif de citoyens » ayant débuté le 4 janvier dernier, je constate que mon nom n’est pas sorti du chapeau du prestidigitateur présidentiel (en supposant qu’une telle idée aérienne ne pouvait provenir que du sommet de l’Etat).

    Lire la suite...


    10 commentaires
  • Prisonnier de la toileJe vois avec soulagement qu’Eklablog, la plateforme qui me permet d’intercaler des articles entre les publicités oscillantes, vacillantes et clignotantes qui égaillent mon blog, continue à me permettre de commettre mes écrits. Il est vrai que depuis le début de l’année le nombre de mes visiteurs s’amenuise, je ne pensais pas l’épidémie aussi meurtrière car je ne crois pas à la toxicité de mes billets, sentiment renforcé par le fait que l’on me permette de continuer à sévir.

    Lire la suite...


    27 commentaires
  • Un malade nous parleJe n’ai pas lu l’intégralité de l’interview fleuve qu’Emmanuel Macron a donnée à l’Express, je n’en ai lue que des extraits et dans ces conditions il est toujours périlleux de porter un jugement sur un texte que l’on ne connaît que partiellement.

    Lire la suite...


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique