• LES CHANTS INACHEVES

     

    Gustave Klimt "Musique"

    Il y a un lieu qui rassemble dans les cieux les musiciens morts avant de devenir vieux, ceux qui disparaissent avant quarante ans, et que leur génie rend immortels. 

    Pergolese en est le benjamin. Marie par son instinct de mère a un petit faible pour l'Italien. Quand on joue son Stabat Mater, elle l'écoute debout sous le charme sans pouvoir retenir ses larmes. 

    Quand Pergolèse vint, Purcell était déjà là en habit de cour après avoir quitté ses rois.

    Entre compositeurs lyriques ils se sont vite compris, et les deux s'inclinèrent quand Mozart arriva. Le grand Mozart déjà grand lorsqu'il était petit, tiré d'une fosse commune après qu'on l'eùt trouvé là où les croquemorts sous la neige l'avaient égaré 

    Schubert bohème et fidèle en amitié hésita à quitter le cimetière de Vienne où il était enterré près de son cher Beethoven. Lui qui n'avait pu partager de grand amour, lorsque le délicat Chopin arriva à son tour, il lui fit raconter sa passion pour Maria dont la maternelle George Sand le consola

    Mendelssohn venu peu avant, en homme raffiné les écoutait poliment. 

    Le dernier arrivé parmi eux fut Bizet trois mois après la création de Carmen, le temps que les critiques se déchaînent sur l'opéra qui allait triompher peu après. 

    Sur les portées des étoiles filantes, les musiciens aux chants inachevés composent les musiques enivrantes qu'ils n'ont pas eu le temps de créer. C'est ainsi que devant un ciel étoilé, devant l'orange d'un coucher de soleil, devant l'amour des amants, dans le rire des enfants, en tendant bien l'oreille on entend, venues des nues, des musiques inconnues.

         

    « Le pari du Grand ParisDe la fiction à la réalité »

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Mai à 20:14

    Brillant ! Encore mieux que d'habitude !

    Jean-Claude

      • Mardi 16 Mai à 09:46

        Merci. Cela faisait longtemps que vous n'aviez pas laissé un commentaire.

    2
    Lundi 15 Mai à 20:23

    Un billet très musical Doc, c'est beau !

    Bonne soirée

      • Mardi 16 Mai à 09:47

        Merci.

    3
    Lundi 15 Mai à 20:34

    Que j'aurai aimé être en si bonne compagnie, je trouve votre article d'une grande poésie!

     

      • Mardi 16 Mai à 09:49

        Merci.

    4
    Souris donc
    Lundi 15 Mai à 21:45

    Emouvante évocation des étoiles filantes de la musique.

    Le stabat mater de Pergolèse, poignant sous la limpidité du chant de Jaroussky, contreténor, et Lezhneva, soprano.

      • Mardi 16 Mai à 09:30

        J'écoute l'enregistrement du chef Hogwwod avec Emma Kikby et James Bowman. La voix de Lezhneva est superbe, mais je préfère James Bowman comme contreténor.

    5
    Mardi 16 Mai à 08:58

    Très bel hommage !

     

    PS : Ceux qui n'ont pas eu la chance de mourir jeunes perpétuent, plein de tics et perclus de rhumatisme, l'éternelle jeunesse de la musique des disparus

      • Mardi 16 Mai à 09:44

        Merci. J'ai commencé ma matinée avec cette merveille qu'est cette fantaisie de Schubert et ces quatre mains qui semblent avoir conservé toute leur habileté.

      • Souris donc
        Mardi 16 Mai à 17:24

        Eternelle jeunesse : Rostro et Richter. Magnifique. Inoubliable.

      • Mardi 16 Mai à 17:42

        J'ai également un enregistrement de ces sonates par des moins jeunes : Pablo Casals et Rudolf Serkin. Une musique qui défit le temps.

      • Souris donc
        Mardi 16 Mai à 18:20

        Faut nous trouver l'enregistrement sur YouTube, Dr Wo.

        Les plus désespérés sont les chants les plus beaux, et j'en connais d'immortels qui sont de purs sanglots.

        Nuit de...mai, ça tombe bien.

      • Mardi 16 Mai à 20:41

        Mais Rostro et Richter forment un très beau couple. En écoutant les deux versions, Rostro m'a paru peut-être meilleur : plus ample, plus énergique.

    6
    Mardi 16 Mai à 10:08

    Merci....

      • Mardi 16 Mai à 10:24

        C'est que nous sommes sur la même portée. smile

    7
    Mardi 16 Mai à 20:22

    Vous êtes particulièrement en forme.

      • Mardi 16 Mai à 20:45

        Un tout petit peu de musique avec des mots.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :