• 419. Contradictions troublantes dans le genre

    Lire la suite...


    12 commentaires
  • 418. Victoire à la Pyrrhus

    Lire la suite...


    8 commentaires
  • 140 scientifiques et intellectuels viennent de publier dans la presse européenne une mise en garde contre la promotion encourageant le changement de genre visant les mineurs, et que l’on trouve largement étalée dans les médias et même au niveau scolaire. Ces personnalités réclament plus d’objectivité et l’exposé des données scientifiques sur la dysphorie du genre afin d’éviter des transformations trop précoces provoquant des marques indélébiles que les jeunes peuvent par la suite regretter et en souffrir.

    Lire la suite...


    8 commentaires
  • 416. De l’abus sexuel à l’abus de langageUne gynécologue, par ailleurs femme politique*, a été accusée de viol après un toucher vaginal difficile probablement en raison d’une contraction vaginale. On pourrait accuser cette gynécologue de brutalité, mais pourquoi de viol pour un acte réalisé dans le cadre professionnel. Pourquoi ne pas accuser un gastro-entérologue de sodomie pour un toucher rectal douloureux ou d’attouchement pour une palpation du ventre ? Pour ma part j’aurais pu être accusé d’agression sexuelle récidivée pour les très nombreuses fois où j’ai été obligé de soulever un sein pour ausculter le cœur. D’ailleurs, lors de l’auscultation d’une patiente, son mari, qui avait tenu à être présent pendant l’examen, m’avait élégamment fait remarquer sur un ton admiratif : « vous avez dû en voir des nichons dans votre vie ! » comme si j’étais un voyeur. Il est bon que la parole des femmes se soient libérée pour les agressions qu’elles subissent, mais parler de viol pour un examen gynécologique va finir par décrédibiliser la notion même de viol, comme on jette la confusion en qualifiant d’emblée une drague lourde d’agression sexuelle. Curieuse tendance en Occident à se considérer de suite comme une victime dès que l’on vit une situation que l’on estime déplaisante. Nous sommes devenus faibles**. Dans l’illustration ci-contre, que l’on doit à Jan Steen, le médecin prenant le pouls de la patiente pourrait être accusé de commettre un geste déplacé.

    * Chrysoula Zacharopoulou, nouvellement nommée secrétaire d'Etat chargée du Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux.

    ** "la youtubeuse Manon Bril, qui fait notamment des vidéos de vulgarisation sur l’histoire et la mythologie sur sa chaîne “C’est une autre histoire”, raconte à Mediapart que le jeune homme (Léo grasset, youtubeur) avec qui elle a entretenu une relation durant plusieurs années, l’a “mise dans une insécurité émotionnelle énorme”. “Il m’a kidnappée émotionnellement”, ajoute-t-elle." (HuffPost). Peut-être qu'un jour les aléas de l'amour deviendront des délits.


    8 commentaires
  • 415. Le virus de judiciarisationDans un arbitrage à Kansas City il a été considéré qu’un conducteur d’automobile était « assuré contre tout dommage résultant de sa négligence dans une action impliquant la voiture ». Dans le cas jugé l’implication de la voiture fut d’avoir servi de chambre à coucher pour les ébats de deux amants, et la négligence du conducteur fut de ne pas s’être protégé alors qu’il se savait porteur du papilloma virus humain (HPV), virus très répandu, le plus souvent bénin, mais dont certains types peuvent favoriser la survenue d’un cancer. La partenaire de ce chauffard fut contaminée et avait réclamé à la société assurant le véhicule la somme de 1 million de dollars, qui fut refusée, l’assureur arguant que l’assurance ne couvrait que les « dommages causés par l’usage normal du véhicule ». L’arbitre sollicité a considéré, comme on l’a vu, que la voiture était impliquée en servant de nid d’amour et a ordonné à la société Geico de verser à la plaignante la somme de 5,2 millions de dollars ! La société d’assurances a fait appel et la condamnation fut confirmée. L’affaire doit à présent se juger devant un tribunal fédéral. Notons que l’ex-amante n’a pas porté plainte contre son ex-amant mais contre la voiture, en quelque sorte responsable de transports qui ont mal tournés. Cette histoire absurde est évidemment devenue virale.


    6 commentaires
  • 414. Promotion d’un autre genre

    Lire la suite...


    8 commentaires
  • Aujourd’hui, on tombe le masque. Les épidémiologistes tremblent et ne varient pas sur les variants possibles qui nous pendent au nez. Le ministère de la santé prend une position prudente : le masque n’est plus obligatoire dans les lieux où la promiscuité règne mais il est recommandé. Quant à la population, pour l’instant soulagée, elle ne manque pas d’ironiser mais aussi d’être 413. Le vent en emporte toujours autantabasourdie par le spectacle « orwellien » des Chinois séquestrés, plus ou moins affamés, poursuivis par des hordes d’hommes-robots en combinaison blanche rayée de bleu. Une Chine qui se veut un modèle dans la lutte contre les virus dont elle est une grande pourvoyeuse. Nous ne savons pas vraiment combien de Chinois ont été tués par le SARS-CoV-2, mais nous connaissons le nombre d’Européens tués par ce virus et qui serait de 2 millions, c’est tout de même beaucoup. La politique du « zéro covid » suivie par la Chine a-t-elle épargné des vies au prix d’une coercition extravagante ? Nous l’ignorons car on peut douter des chiffres fournis par le gouvernement chinois. Le responsable de l’OMS s’est permis de faire remarquer aux autorités chinoises qu’elles y allaient tout de même un peu fort, les Chinois l’ont invité à la fermer. Ce qui 413. Le vent en emporte toujours autantest certain, est que le spectacle donné par la Chine relativise les cris d’orfraie poussés par ceux qui en Europe, et notamment en France, protestaient contre la dictature sanitaire. J’ignore ce qui pourrait se passer dans l’avenir, car nous seront de plus en plus à la merci de virus émergents, mais la Chine nous montre qu’il est préférable d’être immunisé naturellement ou artificiellement par un vaccin que de tenter d’éradiquer un virus protéiforme porté par le vent.


    12 commentaires
  •  412. Nouvelles d’Absurdie

    Lire la suite...


    10 commentaires
  • 411. L’argument d’autorité suprêmeAccepter une affirmation uniquement en raison de sa provenance, admettre comme juste un discours non pour la valeur de son contenu mais en raison de la notoriété de celui qui le prononce est monnaie courante, et d’autant plus que celui qui l’écoute n’a pas la formation pour le juger. Nous avons vu cela avec l’affirmation du Pr Raoult sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine contre le SARS-CoV-2 dont une partie du public reste encore persuadée alors qu'elle n'a jamais été démontrée. Mais l’argument d’autorité suprême est fourni par le prix Nobel.

    Lire la suite...


    15 commentaires
  • La destination de ce convoi de la liberté est-elle la Chine ? La Corée du Nord ? L'Afghanistan ?..Non, il est destiné à ne pas permettre aux autres de circuler librement pour protester contre l'atteinte à leurs libertés, et accessoirement brûler du carburant pour protester contre sa cherté. Ce qui ne veut pas dire qu'il serait inacceptable de manifester contre des mesures gouvernementales, même si elles portent sur la santé publique quand ces mesures peuvent se discuter. Si le pass sanitaire a eu une remarquable efficacité pour pousser les gens à se faire vacciner, le pass vaccinal qui entrave certainement la liberté peut se discuter sans toutefois justifier de bloquer les routes comme on le voit au Canada. Il faut se rendre à l'évidence : s'il apparait certain que la vaccination protège des formes graves, elle n'a aucunement freiné l'épidémie, et celle-ci a même pris de l'ampleur  si l'on se base sur le taux de contaminations. On ne peut plus guère parler d'immunité collective comme obstacle à la circulation du virus qui apparait habituellement lorsque plus de 60% de la population ont acquis une défense immunitaire,  puisque nous avons largement dépassé ce taux contre le SARS-CoV-2. Soulignons cependant qu'être contaminé ce n'est pas être malade, nous sommes tous contaminés par une armée de virus. Ce monsieur qui se prépare à protester contre la vaccination a, lui, intérêt à se faire vacciner compte tenu de son âge. Il est impératif que les personnes à risque soient vaccinées, comme on 410. Pourquoi dépenser son énergie en pure perte ?encourage les sujets âgés à se faire vacciner contre la grippe chaque année, mais pour les autres, ceux qui ont peur de la piqûre ? Il est vrai qu'il n'est pas toujours simple de déterminer les personnes à risque ou non, même chez les sujets jeunes, et le secret médical doit être respecté. Existait-il une autre alternative que celle proposée par le gouvernement ? Cela devrait se discuter, mais il est probable que le pass vaccinal vit ses derniers jours (passé le 15 février on ne peut guère espérer la conversion à la vaccination des récalcitrants), alors pourquoi vouloir bloquer les routes ? Raisons politiques plutôt que sanitaires ? Les élections présidentielles sont dans deux mois, et notons que si ces manifestants motorisés ne veulent pas la réélection d'Emmanuel Macron, ils risquent en créant du désordre de la favoriser.


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique