• Hier nous sommes allés voir la collection Courtauld exposée à la fondation Louis Vuitton. Une collection étonnante de tableaux impressionnistes et postimpressionnistes  peints par les plus grands : Manet, Monet, Renoir, Cézanne, Degas, Pissarro, Seurat, Gauguin, Van Gogh, Toulouse-Lautrec, Bonnard, Vuillard, Modigliani…Et j’en oublie sûrement.

    Lire la suite...


    13 commentaires
  •  

    Mélenchon et Ruffin : un duo irrésistible mais dont les gags ne font rire qu'eux.

     

     

     

    Le député Taché sans son serre-tête qui lui serait pourtant utile pour retenir les âneries sans voile qui lui passent par la tête.

     

     

     

    Non, ce n’est pas un bonnet d’âne, mais le père Barbarin a été néanmoins mis au coin.

     

     

     

    Maduro montre ses deux doigts indemnes alors qu’il a pu les mettre pendant plusieurs jours dans une prise de courant sans s’électrocuter

     

    Theresa May implorant le ciel pour qu’il vienne à son secours. Elle n'arrive pas à s'en sortir.

     

     

    Nasrin Sotoudeh, militante des droits humains, a été encore une fois "punie" par la "justice" iranienne. La célèbre avocate déjà emprisonnée a été condamnée à dix années d'emprisonnement supplémentaires et à 148 coups de fouet pour « incitation à la débauche » (car elle s’était présentée sans voile à un tribunal, il semble que le mâle iranien, surtout lorsqu'il est juge, bande à part). Cette avocate est la preuve (encore) vivante que l’islam est une religion de paix et de tolérance quand elle peut pleinement s’exprimer, ce qui est le cas en Iran. On vous prie de ne pas faire d’amalgame entre le vrai islam que l'on trouve en Iran ou en Arabie saoudite et le faux islam bridé, bien que parfois explosif, que l'on trouve chez nous.


    8 commentaires
  • "La branche française de l’ONG Care rappelle dans une campagne de sensibilisation les nombreuses discriminations que subissent les femmes pendant leurs règles à travers le monde." (Journal international de Médecine)

    Esprits déréglés

    Esprits déréglés


    12 commentaires
  • Les évènements politiques, les manifestations itératives de rue, les violences et les dégradations stupides qui les accompagnent, la haine et l’envie qui sourdent par les coutures de bien des gilets jaunes à l’égard des minorités, des élus et des riches finissent par me donner la nausée.

    Aussi pour me changer les idées ai-je préféré me pencher sur la bizarrerie de cette huile sur bois du peintre italien du XVIe siècle Le Parmesan (Francesco Maria Mazolla dit il Parmigianino) et intitulé « La Vierge au long cou ».

    Bizarre

    C’est vraiment un tableau bizarre, peut-être parce qu’il est resté inachevé.

    Le cou de la Vierge est volontairement long et on aperçoit deux plis horizontaux qui lui donne l’apparence d’un ressort.

    L’enfant Christ ne manque pas à la règle qui est de le représenter le plus laid possible et celui-ci a une taille qui le rend totalement anormal.

    En arrière-plan on voit un prophète minuscule par rapport au premier plan qui ne fait vraiment pas sérieux.

    Enfin on peut se poser la question sur la nature de l’appendice situé au-dessus du pied gauche du monstrueux bébé.


    12 commentaires
  • Publicité dans le métro parisien

    Cette jeune personne est bien contente, mais il reste tout de même du travail avant de parler correctement le français.

    Le président de la République passe également des oraux devant des examinateurs sanglés d'une écharpe tricolore qui ne paraissent pas trop défavorables, mais il est possible que ses oraux vont "trop bien" se passer, car ceux sanglés de leur gilet jaune et maintenus à l'extérieur de la salle d'examen par un cordon de police ne peuvent ni ne veulent rien entendre.


    9 commentaires
  • Ce que l’on découvre sous le gilet de certains 

    Dessin de Pessin paru dans Slate

    Le paradoxe est que sans les journalistes, et notamment ceux de la TV, qui n’ont pas cessé de parler des gilets jaunes et de passer en boucle les images de leurs exploits depuis plusieurs semaines, cette minorité de quelques dizaines de milliers de personnes n’aurait pas eu l’impact sur la société française qu’elle a.

    Certes, le génie (qui a eu l’idée ?) fut de revêtir le gilet jaune de la boîte à gants de sa voiture ou du chantier, et d’organiser, non une manifestation unique et localisée, mais des démonstrations multiples et dispersées où ont pu s’exprimer les individus violents et vandales assurant une pression hebdomadaire sur les commerçants, la police, les municipalités qui ont vu bâtiments et mobilier urbain mis à mal, et bien entendu sur le gouvernement, terrorisé à la pensée d’être rendu responsable d’un mort. Ce qui nous a permis de voir cette scène hallucinante d’un boxeur faisant reculer avec ses poings une escouade de policiers nantis de boucliers.

    S’attaquer aux journalistes est un très mauvais signe, c’est l’indice d’une pensée qui veut s’imposer dans l’espace public, c’est obliger les autres à penser comme soi, ne pas admettre d’autres versions du monde que la sienne, c’est le premier acte du totalitarisme, celui des autocrates et des dictateurs lorsqu’ils arrivent au pouvoir.

    Le paradoxe est que la pensée unique n’existe pas chez les gilets jaunes, il y a autant de pensées uniques que d’individus et cette insatisfaction multiforme risque de rester inassouvie.


    14 commentaires
  • Humour involontaire


    6 commentaires
  •  

    « Madras (Inde). 22 novembre. Des jeunes gens sautent dans la mousse qui s’accumule sur le rivage. Celle-ci se forme quand les polluants contenus dans les eaux usées déversées plus loin se mélangent à l’écume de mer."  PHOTO ARUN SANKAR/ AFP 


    8 commentaires
  • A l'exposition consacrée aux périodes bleue et rose de Picasso, les hommes sont moins représentés que les femmes. Quelques tableaux (que je n'ai pas reproduits) montrent son ami Carles Casagemas mort, il s'était suicidé après avoir tenté d'abattre sa maîtresse dont il était particulièrement jaloux. Picasso semble avoir été très touché par la perte de cet ami.

    Lire la suite...


    12 commentaires
  • Hier, nous sommes allés voir l'exposition au musée d'Orsay regroupant de nombreux tableaux de Picasso de la période bleue et de la période rose qui lui a succédée. Une exposition riche qui attire beaucoup de monde, si bien que nous avons fait une longue queue pour pénétrer dans le musée alors que nous étions déjà en possession des billets, et une attente encore plus longue pour accéder à l'exposition elle-même.

    Bleu et rose de Picasso

     

    On peut comprendre que certaines photos que j'ai pu prendre au cours de ma visite soient mal cadrées car leur prise entre deux têtes était parfois délicate, néanmoins la régulation du flux entrant permettait de voir correctement chaque tableau. Le choix de mes photos est discutable car j'ai laissé de côté de très beaux tableaux fort connus pour en capter d'autres qui l'étaient moins.

    Lire la suite...


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique