• Un exemple de paranoïa raciste des "racisés"

    Cet article a été publié dans le Marianne du 28/02/20


    16 commentaires
  • Cette histoire de passeport britannique post-Brexit est tout de même amusante (on s’amuse comme on peut en attendant le coronavirus). Voilà des gens qui veulent prendre le large, larguer le continent et se replier sur eux-mêmes, le premier geste étant d’abandonner le passeport européen bordeaux qui leur permettait de passer les frontières européennes sans entrave, et de récupérer leur ancien passeport bleu qu’ils devront exhiber à chaque frontière pour voyager en Europe. Mais ce passeport, symbole de leur souveraineté retrouvée ne sera pas fabriqué par l’entreprise britannique (et qui devra, de ce fait, licencier 170 salariés)) portant un nom français – De La Rue - mais sera conçu par une un groupe français, dont le nom – Gemalto – ne l’est guère, et fabriqué en Pologne par ce fameux « plombier polonais » que les Britanniques voulaient repousser hors de leurs frontières. Ce nouveau passeport bleu voyagera donc seul en Europe, avant de permettre aux Britanniques de le faire moins aisément. Le compte humoristique intitulé « Parody Boris Johnson » a publié ce tweet : « Tous ceux qui ont voté pour le Brexit savaient exactement pour quoi ils votaient. Attendre trois fois plus longtemps au contrôle, avec un passeport qui a créé des emplois en Pologne et des licenciements en Grande-Bretagne. »

    Sans ordonnance du 26.02.20

    Enfin les choses s’éclaircissent : les investigations techniques confirment que l'assassinat de quatre personnes à la préfecture de police le 3 octobre 2019 par Michaël Harpon était bien un acte terroriste. Saluons la célérité avec laquelle les services compétents ont abouti à cette conclusion sans appel.

    Sans ordonnance du 26.02.20

    Selon une étude de l’Ifop un français sur 4 ne se lave pas tous les jours. Geste écologique sacrificiel par abstention pour économiser l’eau. Notons par ailleurs que logiquement l’avenir de la planète est une préoccupation de la jeunesse, c'est elle qui risque de cuire ultérieurement, et ce sont des jeunes filles (pourquoi toujours le sexe féminin ?) qui en deviennent les figures de proue, puisqu’après Grata Thunberg, égérie de la fin du monde, nous avons à présent Naomi Seibt, allemande de 19 ans dont le point de vue est moins apocalyptique. La vérité sort de la bouche de ces deux enfants dont la compétence est indiscutable, mais laquelle est vraie ? En tout cas, l’écologie est actuellement la meilleure façon de se vendre qu’il s’agisse de produits, de personnes ordinaires (de préférence juvéniles et féminines) ou de politiques (qui ne sont pas moins ordinaires).

    Sans ordonnance du 26.02.20

    Titre dans l’Express : « Syrie : le régime progresse, vingt civils tués / dont neuf enfants/ dans les frappes sur Idleb. » J’ai toujours pensé que la notion de progrès était toute relative.


    12 commentaires
  • Pour un amendement à la déclaration du patrimoineComme on n’arrête pas les obscurs progrès de la transparence, il serait opportun que les personnes qui aspirent à nous représenter, et éventuellement à diriger le pays, complètent leur déclaration de patrimoine économique par celle de leur patrimoine sentimental et sexuel. Déclaration déposée sous le sceau du secret, celui-ci ne pouvant être levé qu’avec l’accord de la personne l’intéressée, et seulement pour les nécessités de la justice si celle-ci devait être amenée à intervenir.

    Reste à préciser le périmètre de cette déclaration sentimento-sexuelle. Devra-t-on faire figurer les seules maîtresses et les seuls amants en exercice ou également les relations révolues ? Quoi qu’il en soit, il parait souhaitable d’inclure dans le dossier des photographies de l’appareil génital (complétées par des vues mammaires pour les femmes, obligation dont les hommes seraient dispensés) afin qu’il n’y ait aucune confusion possible lors de l’apparition de son image sur les réseaux sociaux. Il serait en effet fâcheux que des attributs puissent être attribués à la mauvaise personne, celle-ci serait alors la seule à pouvoir protester contre l’imposture. Une photo dûment enregistrée, et dont les caractéristiques (éclairage, état, position, fond…) restent à préciser, permettrait de prouver sans conteste qu’elle n’en est pas la propriétaire malgré l’intitulé.


    12 commentaires
  • Perroquet vert à tête rouge« Ainsi Greta Thunberg, l’icône écolo du moment, a semble-t-il été sujette à une petite hyperthermie. Dans une tribune du Project Syndicate publiée dans plusieurs journaux du monde et signée avec deux autres activistes, la jeune Suédoise a affirmé ceci : « La crise climatique ne concerne pas seulement l’environnement. C’est une crise des droits de l’homme, de la justice et de la volonté politique. Des systèmes d’oppression coloniaux, racistes et patriarcaux l’ont créée et alimentée. Nous devons les démanteler. » (extrait d’un article d’Etienne Gernelle).

    Bonjour tristesse


    10 commentaires
  • Le sexisme bête

    Il faut se rendre à cette triste évidence : les stéréotypes sexistes se sont infiltrés jusque dans les muséums d’histoire naturelle : les mâles oiseaux et mammifères sont surreprésentés dans leurs collections, c’est ce qui ressort d’une étude publiée tout récemment dans la revue Proceedings of Royal Society B.

    On se demande, bien sûr, ce qui a poussé les chercheurs à se pencher sur le sexe des animaux morts pour aboutir à ce triste constat. L’auteure principale de l’étude, la Londonienne Natalie Cooper, nous en donne l’explication : « nous nous intéressions aux préjugés de genre dans le milieu scientifique, où il y a par exemple une surreprésentation de chercheurs hommes blancs aux postes hauts gradés. Aussi trouvions-nous intéressant de voir si ce biais masculin se retrouvait dans les collections des musées »

    Il a fallu tout de même préciser le sexe « de 2,5 millions de spécimens d’oiseaux et mammifères collectés par cinq grands muséums (Londres, Paris, New York, Washington et Chicago) depuis le XVIIIe siècle, ». Mais cela en valait la peine car les chercheurs ont pu ainsi déterminer pour chaque espèce la proportion de spécimens mâles par rapport aux spécimens femelles et le déséquilibre est manifeste et encore une fois en faveur du sexe mâle.

    Notre Nicole remarque qu’au XIXe siècle, les personnes chargées des collections dans les musées étaient “pour l’essentiel des hommes”. Elle semble donc suggérer que ces collectionneurs mâles collectionnaient de préférence les mâles. Cependant, les collections étant alimentées par la chasse et le piégeage, plus qu’une préférence, il faudrait plutôt conclure que les mâles sont plus bêtes que les femelles ou en tout cas plus visibles et plus bruyants ; le mâle la ramène manifestement trop et se fait ainsi piéger. En revanche bêtise est du féminin.

    Illustration Lascaux : "L'allée des cerfs". Le sexisme remonte loin.

    Source 


    10 commentaires
  • Rompus du 18.09.19Le temps de l’exhibitionnisme artisanal est dépassé, celui où un monsieur très bien ouvrait son imperméable dans la rue pour montrer à la gent féminine ses attributs qui faisaient sa fierté et dont il voulait aimablement partager la vision avec les intéressées (ou pas). Aujourd’hui, le partage sur une grande échelle est possible. Les généreux donateurs peuvent aisément photographier leur pénis avec leur smartphone et en envoyer l’image par mail (dick pics). « Une équipe de chercheurs en psychologie d'universités canadiennes et américaines constatant que l'envoi de "dick pics" avait pris des proportions épidémiques a initié la première enquête scientifique sur ce phénomène. ». Cette manie exhibitionniste toucherait environ 30% des jeunes hommes, cela fait beaucoup de narcissiques, et/ou prétentieux et/ou provocateurs.

    Rompus du 18.09.19Ces photographes de mes deux ont sans doute remarqué, s’ils n’ont pas été fascinés par leur spectacle intime, que le testicule gauche est souvent moins élevé dans le scrotum que le droit.

    Rompus du 18.09.19

    C’est cette situation pendante qui pourrait expliquer que la température du scrotum gauche est plus élevée que celle du droit dans l'état "habillé". La mesure de la température scrotale a en effet été réalisée par deux chercheurs toulousains (spécialistes de la fertilité au CHU) qui se sont attachés à mesurer la température scrotale de facteurs et de chauffeurs de bus dans les conditions « habillé ou « nu ». Il est juste que ce travail ait été récompensé par le prix d’anatomie lors de l’attribution récente des Ig Nobel à Harvard consacrés aux travaux scientifiques, disons « insolites ». Une récompense qui doit aller droit…au cœur des facteurs et des chauffeurs de bus qui ont payé de leur personne pour faire avancer la science. (Bourras Bengoudifa et Roger Mieusset, Thermal Asymmetry of the Human Scrotum, Human Reproduction, 2007.)

    Rompus du 18.09.19Hier, j’ai vu dans le métro un petit spectacle étonnant. Une belle femme noire en pantalon dont le postérieur proéminent lui permettait de tenir la barre centrale avec ses fesses. La barre bien calée entre elles, les hémisphères dépassant largement la barre de maintien enfouie dans son intimité, cette dame est restée parfaitement stable malgré les cahots de la rame, ses mains libres tenant un livre à couverture verte qu’elle lisait et qui s’est avéré être le Coran.

    Rompus du 18.09.19C’est grave docteur ?

    Rompus du 18.09.19

    Oui

    (tiré du Canard enchaîné du 18/09/19)


    16 commentaires
  • Délocalisation de l’activité cérébralePlusieurs millions de devoirs universitaires, dissertations ou essais, demandés par leurs professeurs aux étudiants américains, britanniques ou australiens sont désormais rédigés par des diplômés au chômage de pays plus pauvres comme le Kenya, l’Inde ou l’Ukraine.

    Le site Essay Shark (génie des disserts) fait ainsi sa publicité « Quel que soit le genre de devoir dont vous avez besoin, il est facile d'embaucher un rédacteur d'essai en tout sécurité et à un prix abordable. Ayez plus de temps pour vous-même »

    On se demande d’ailleurs ce que l’étudiant va faire de ce temps libéré. Il est peu probable qu’il le consacrera à une autre activité cérébrale, il n’y a guère mieux pour penser que de rédiger une dissertation ou un essai. Peut-être qu’il le consacrera à batifoler, à jouer aux jeux vidéo, ou à militer pour une cause quelconque, les causes pour manifester son mécontentement se multiplient dans les pays riches et encore démocratiques.

    A noter que bénéficier de la pensée et des connaissances d’autrui n’est pas donné : « sur le site Academized, une page de devoirs de première année de fac coûte 15 dollars (13,5 euros) si la copie est à rendre dans deux semaines, et 42 dollars le feuillet pour des dissertations de dernière minute (à finir en trois heures). Des entreprises américaines fournissent aussi ce type de services mais les prix sont plus élevés. ».

    C’est le prix à payer pour que les pays riches deviennent idiots.

    Source : Slate


    8 commentaires
  • Le commentateur sportif Ménès s’est plus ou moins excusé d’avoir dit que dans le football il existait un racisme anti-blanc, en donnant quelques exemples à l’appui. Je pose donc la question : pourquoi ces excuses ? Pourquoi les noirs n’auraient-ils pas le droit d’être racistes comme tout le monde ? Pourquoi le racisme serait-il un privilège des blancs ? Encore une discrimination intolérable.

    Heureusement qu’il y a des noirs qui revendiquent haut et fort le droit à la bêtise. De « l’excellence noire » (en football) proclamée par Rokhaya Diallo à l’assassinat des bébé blancs du rappeur Nick Conrad, en passant (plus modestement) par le footballeur retraité, mais pensant, Lilian Thuram, les droits inciviques des noirs progressent sans avoir besoin de suivre les nationalismes noirs plus ou moins délirants (mêlant religion et supériorité des noirs) que l’on a vu fleurir aux USA, jusqu’à affirmer pour certains que les Hébreux étaient noirs ou que l’homme blanc n’était qu’une création d’un savant noir (probablement fou) il a quelques milliers d’années.

    Et l’antisémitisme suivant le racisme comme son ombre, nous avons de ce point de vue l’exemplaire M'Bala M'Bala, dit Dieudonné, dont on peut admirer la marche persévérante pour la libération de la haine humoristique.

    Il va falloir un jour ou l’autre que le gouvernement dans son souci égalitaire sorte une loi pour que soit respecté le droit au racisme pour tous.


    8 commentaires
  • Enculage de mouchesEncouragée par le gouvernement, la ligue de football a pris des mesures, comme l’interruption du déroulement d’un match, si les spectateurs se livrent à des insultes considérées comme homophobes ou s’ils brandissent des banderoles du même acabit.

    La pièce maitresse de l’expression homophobe est « enculé », plus ou moins enrobé dans quelques fioritures, le terme étant considéré comme discriminatoire, bien qu’en général l’objet de l’enculage, s’il concerne souvent l’arbitre, concerne également des entités dépourvues de postérieur comme le club adverse ou la ligue de football. Je n’ai aucunement l’intention de pénétrer profondément dans ce débat qui touche le riche folklore des amateurs de football, mais j’aimerais faire prudemment trois remarques :

    D’abord, la sodomie est-elle une spécificité de l’homosexualité masculine ? N’est-ce pas au contraire discriminatoire de ne la réserver qu’à cette catégorie de la population en excluant, de ce fait, les hétérosexuels des deux sexes qui la pratiquent ?

    Ensuite, considérer que se faire enculer est une insulte, c’est aussi considérer que la pratique est dégradante. On peut en déduire que c’est au contraire le gouvernement et la ligue qui sont homophobes.

    Enfin, encourager les autres à se faire enculer pourrait être aussi interprété comme un encouragement à l’homosexualité et donc à sa promotion.

    Je crains que ma modeste contribution ne jette plus de confusion que d’éclairage sur cet important débat sociétal qui vise à promouvoir l’élégance et la tolérance dans le langage hystérique utilisé habituellement dans les stades de football.


    21 commentaires
  • Les femmes veulent-t-elles devenir des hommes ? Mais l'inverse est également possible. La confusion des genres m'attriste Que la compétence des femmes soit reconnue à sa juste valeur est une nécessité évidente, mais pour le reste, j’aimerais qu’elles restent différentes. Un avis, qui, je le comprends, n’intéresse personne, suscité par les 35000 signatures (et probablement plus à cet instant) à l’appui d’une pétition (soutenue, bien sûr, par Mme Schiappa) qui proteste contre l’embauche de jolies jeunes femmes pour embrasser les champions cyclistes sur le podium du Tour de France, qui, elles, seraient plutôt heureuses et bien rémunérées pour le faire. Le journal « Les Inrocks » trouve le baiser au vainqueur épouvantablement sexiste, et estime qu’il est urgent de le supprimer. Par contre, de nombreuses personnes ont fait remarquer que ce même journal ne fut aucunement choqué de mettre en couverture un certain Bertrand Cantat qui, certes, aime les femmes, mais au point de les tuer.    


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique