• Rompus du 18.09.19Le temps de l’exhibitionnisme artisanal est dépassé, celui où un monsieur très bien ouvrait son imperméable dans la rue pour montrer à la gent féminine ses attributs qui faisaient sa fierté et dont il voulait aimablement partager la vision avec les intéressées (ou pas). Aujourd’hui, le partage sur une grande échelle est possible. Les généreux donateurs peuvent aisément photographier leur pénis avec leur smartphone et en envoyer l’image par mail (dick pics). « Une équipe de chercheurs en psychologie d'universités canadiennes et américaines constatant que l'envoi de "dick pics" avait pris des proportions épidémiques a initié la première enquête scientifique sur ce phénomène. ». Cette manie exhibitionniste toucherait environ 30% des jeunes hommes, cela fait beaucoup de narcissiques, et/ou prétentieux et/ou provocateurs.

    Rompus du 18.09.19Ces photographes de mes deux ont sans doute remarqué, s’ils n’ont pas été fascinés par leur spectacle intime, que le testicule gauche est souvent moins élevé dans le scrotum que le droit.

    Rompus du 18.09.19

    C’est cette situation pendante qui pourrait expliquer que la température du scrotum gauche est plus élevée que celle du droit dans l'état "habillé". La mesure de la température scrotale a en effet été réalisée par deux chercheurs toulousains (spécialistes de la fertilité au CHU) qui se sont attachés à mesurer la température scrotale de facteurs et de chauffeurs de bus dans les conditions « habillé ou « nu ». Il est juste que ce travail ait été récompensé par le prix d’anatomie lors de l’attribution récente des Ig Nobel à Harvard consacrés aux travaux scientifiques, disons « insolites ». Une récompense qui doit aller droit…au cœur des facteurs et des chauffeurs de bus qui ont payé de leur personne pour faire avancer la science. (Bourras Bengoudifa et Roger Mieusset, Thermal Asymmetry of the Human Scrotum, Human Reproduction, 2007.)

    Rompus du 18.09.19Hier, j’ai vu dans le métro un petit spectacle étonnant. Une belle femme noire en pantalon dont le postérieur proéminent lui permettait de tenir la barre centrale avec ses fesses. La barre bien calée entre elles, les hémisphères dépassant largement la barre de maintien enfouie dans son intimité, cette dame est restée parfaitement stable malgré les cahots de la rame, ses mains libres tenant un livre à couverture verte qu’elle lisait et qui s’est avéré être le Coran.

    Rompus du 18.09.19C’est grave docteur ?

    Rompus du 18.09.19

    Oui

    (tiré du Canard enchaîné du 18/09/19)


    16 commentaires
  • Délocalisation de l’activité cérébralePlusieurs millions de devoirs universitaires, dissertations ou essais, demandés par leurs professeurs aux étudiants américains, britanniques ou australiens sont désormais rédigés par des diplômés au chômage de pays plus pauvres comme le Kenya, l’Inde ou l’Ukraine.

    Le site Essay Shark (génie des disserts) fait ainsi sa publicité « Quel que soit le genre de devoir dont vous avez besoin, il est facile d'embaucher un rédacteur d'essai en tout sécurité et à un prix abordable. Ayez plus de temps pour vous-même »

    On se demande d’ailleurs ce que l’étudiant va faire de ce temps libéré. Il est peu probable qu’il le consacrera à une autre activité cérébrale, il n’y a guère mieux pour penser que de rédiger une dissertation ou un essai. Peut-être qu’il le consacrera à batifoler, à jouer aux jeux vidéo, ou à militer pour une cause quelconque, les causes pour manifester son mécontentement se multiplient dans les pays riches et encore démocratiques.

    A noter que bénéficier de la pensée et des connaissances d’autrui n’est pas donné : « sur le site Academized, une page de devoirs de première année de fac coûte 15 dollars (13,5 euros) si la copie est à rendre dans deux semaines, et 42 dollars le feuillet pour des dissertations de dernière minute (à finir en trois heures). Des entreprises américaines fournissent aussi ce type de services mais les prix sont plus élevés. ».

    C’est le prix à payer pour que les pays riches deviennent idiots.

    Source : Slate


    8 commentaires
  • Le commentateur sportif Ménès s’est plus ou moins excusé d’avoir dit que dans le football il existait un racisme anti-blanc, en donnant quelques exemples à l’appui. Je pose donc la question : pourquoi ces excuses ? Pourquoi les noirs n’auraient-ils pas le droit d’être racistes comme tout le monde ? Pourquoi le racisme serait-il un privilège des blancs ? Encore une discrimination intolérable.

    Heureusement qu’il y a des noirs qui revendiquent haut et fort le droit à la bêtise. De « l’excellence noire » (en football) proclamée par Rokhaya Diallo à l’assassinat des bébé blancs du rappeur Nick Conrad, en passant (plus modestement) par le footballeur retraité, mais pensant, Lilian Thuram, les droits inciviques des noirs progressent sans avoir besoin de suivre les nationalismes noirs plus ou moins délirants (mêlant religion et supériorité des noirs) que l’on a vu fleurir aux USA, jusqu’à affirmer pour certains que les Hébreux étaient noirs ou que l’homme blanc n’était qu’une création d’un savant noir (probablement fou) il a quelques milliers d’années.

    Et l’antisémitisme suivant le racisme comme son ombre, nous avons de ce point de vue l’exemplaire M'Bala M'Bala, dit Dieudonné, dont on peut admirer la marche persévérante pour la libération de la haine humoristique.

    Il va falloir un jour ou l’autre que le gouvernement dans son souci égalitaire sorte une loi pour que soit respecté le droit au racisme pour tous.


    8 commentaires
  • Enculage de mouchesEncouragée par le gouvernement, la ligue de football a pris des mesures, comme l’interruption du déroulement d’un match, si les spectateurs se livrent à des insultes considérées comme homophobes ou s’ils brandissent des banderoles du même acabit.

    La pièce maitresse de l’expression homophobe est « enculé », plus ou moins enrobé dans quelques fioritures, le terme étant considéré comme discriminatoire, bien qu’en général l’objet de l’enculage, s’il concerne souvent l’arbitre, concerne également des entités dépourvues de postérieur comme le club adverse ou la ligue de football. Je n’ai aucunement l’intention de pénétrer profondément dans ce débat qui touche le riche folklore des amateurs de football, mais j’aimerais faire prudemment trois remarques :

    D’abord, la sodomie est-elle une spécificité de l’homosexualité masculine ? N’est-ce pas au contraire discriminatoire de ne la réserver qu’à cette catégorie de la population en excluant, de ce fait, les hétérosexuels des deux sexes qui la pratiquent ?

    Ensuite, considérer que se faire enculer est une insulte, c’est aussi considérer que la pratique est dégradante. On peut en déduire que c’est au contraire le gouvernement et la ligue qui sont homophobes.

    Enfin, encourager les autres à se faire enculer pourrait être aussi interprété comme un encouragement à l’homosexualité et donc à sa promotion.

    Je crains que ma modeste contribution ne jette plus de confusion que d’éclairage sur cet important débat sociétal qui vise à promouvoir l’élégance et la tolérance dans le langage hystérique utilisé habituellement dans les stades de football.


    21 commentaires
  • Les femmes veulent-t-elles devenir des hommes ? Mais l'inverse est également possible. La confusion des genres m'attriste Que la compétence des femmes soit reconnue à sa juste valeur est une nécessité évidente, mais pour le reste, j’aimerais qu’elles restent différentes. Un avis, qui, je le comprends, n’intéresse personne, suscité par les 35000 signatures (et probablement plus à cet instant) à l’appui d’une pétition (soutenue, bien sûr, par Mme Schiappa) qui proteste contre l’embauche de jolies jeunes femmes pour embrasser les champions cyclistes sur le podium du Tour de France, qui, elles, seraient plutôt heureuses et bien rémunérées pour le faire. Le journal « Les Inrocks » trouve le baiser au vainqueur épouvantablement sexiste, et estime qu’il est urgent de le supprimer. Par contre, de nombreuses personnes ont fait remarquer que ce même journal ne fut aucunement choqué de mettre en couverture un certain Bertrand Cantat qui, certes, aime les femmes, mais au point de les tuer.    


    6 commentaires
  • ?

    Il est certain que la température s'est nettement élevée dans l'hexagone depuis la visite de Greta Thunberg à notre Assemblée nationale. On peut donc se poser la question : Greta Thunberg est-elle une des causes du réchauffement climatique ?


    16 commentaires
  • Le placebo de l’Education nationaleEnviron 9 lycéens sur 10 obtiennent du premier coup leur baccalauréat, et environ la moitié d’entre eux avec mention. A ce niveau de réussite, on peut estimer que le jeune qui échoue à obtenir son diplôme est discriminé, et pourrait se retourner contre l’Etat, coupable de cette stigmatisation subie par l’excommunié(e) à l’égard de sa famille, de ses camarades, de ses voisins, voire même des habitants de son quartier.

    Le bac s’accompagne chaque année de l’organisation d’un lourd cérémonial, d’angoisses, d’explosions émotionnelles, de fautes administratives régulières, de critiques acerbes, or le bac est un placebo : il ne sert à rien en donnant l'illusion de servir, puisqu’il n’est aucunement sélectif, sinon par les mentions. Avec son niveau de réussite, l’obtention de ce diplôme est devenue quasiment un droit, tout en restant une source de stress pour les candidats et leurs familles qui craignent de se retrouver ou de retrouver leur rejeton dans la peau du dixième rejeté, plus ou moins marqué par l’infamie.

    C’est un placebo qui coûte cher (ne serait-ce qu’en émotions) et comme tel, il devrait logiquement être supprimé. Mais c’est un placebo auquel tout le monde semble tenir, les uns par sadisme, les autres par masochisme. En fait, peut-être que le bac est également une décoration comme la Légion d’honneur, sans grande valeur, mais que l’on aime arborer.

    NB. J'avais fait il y a 4 ans un billet sur le même thème. Que mes visiteurs fidèles veuillent bien m'en excuser. Je ne radote pas encore, je me répète avec des variations. N'est-ce pas le propre de la musique ?


    10 commentaires
  • Canicule

    On nous chauffe tellement les oreilles avec la canicule que l’on a failli ne pas remarquer tout de suite qu’Erdogan avait pris un coup de froid à Istanbul.

    Trump souffle le chaud et le froid sur l’Iran, mais à force de s’échauffer, cette tête brûlée risque de péter une durite et nous avec.

    Ça chauffe dans le ménage de Boris Johnson. Sa compagne lui a demandé de dégager de chez elle. Il est plus facile de sortir d’un appartement que de l’Union européenne.

    Echaudé par les résultats aux dernières européennes, le parti LR est en train de fondre.

    Le PS, lui, descendu aux enfers à coups de fronde, est déjà fondu. Hollande grillé, Cazeneuve pointe son nez, mais ça sent le réchauffé.

    Mélenchon totalement insoumis aux insoumis a toujours, comme Maduro, la fièvre du pouvoir jusqu’à enfiler bizarrement un gilet jaune à Belfort pour se réchauffer, et ses troupes en furent refroidies.

    Le réchauffement climatique risque de monter à la tête des verts, attention au coup de chaleur.

    A Bruxelles, Loiseau, s’est rôtie elle-même en se brûlant les ailes.

    Malgré la canicule, Macron manque-t-il de chaleur ? Ses relations avec les autres dirigeants européens se sont rafraîchies.

    A Grenoble une dizaine de musulmanes en chaleur ont investi illégalement, mais sous l’œil des journalistes dûment avertis, une piscine pour y barboter recouvertes d’un burkini pour ne pas prendre froid. Leurs hommes sont restés au foyer.

    Illustration : Giorgio De Chirico


    12 commentaires
  •  

    Rompus du 7.06.19

    Il est assez amusant de constater qu’entre les édiles actuels de la mairie de Paris et les postulants pour prendre leur place, l’affrontement tourne essentiellement autour des trottinettes. Les adultes se sont emparés de ce jouet mobile pour enfant, mais comme ce sont de grands paresseux, pour leur éviter de pédaler en tirant la langue, les opérateurs leur ont ajouté un moteur électrique qui leur permet de percuter le piéton à grande vitesse en envahissant les trottoirs. Même lorsque la trottinette cesse d’être opérationnelle, elle continue à être nocive quand abandonnée sur le trottoir, de préférence moins visible en étant couchée, elle donne l’occasion au piéton de s’étaler en se prenant les pieds dedans. Des mesures sérieuses de rétorsion sont annoncées et font justement l’objet du débat enflammé entre édiles en place et ceux qui veulent les remplacer. Mais comme le flic se fait rare dans les rues de Paris en dehors des jours de manifestation, j’escompte quelques difficultés à les faire appliquer.

    Rompus du 7.06.19

    « Alain Finkielkraut s’était permis des commentaires sur le plateau de CNews au sujet de la compétition du Mondial féminin qui débute vendredi 7 juin. “Oh c’est pas possible, s’était-il écrié à la question de la journaliste. Mais après on va faire le rugby féminin mais arrêtez l’égalité, l’égalité ! Bien sur l’égalité, mais un peu de différences !” Devant l’insistance de la journaliste, qui soulignait le sexisme de ses propos, le philosophe a poursuivi : ”Ça ne me passionne pas, ce n’est pas comme ça que j’ai envie de voir les femmes…”.

    Pour la pratique des sports, il me semble évident que les femmes sont à même de pratiquer tous les sports si elles le désirent. La réaction de Finkielkraut, qu’il a parfaitement le droit d’exprimer étant un avis personnel et qui ne devrait susciter aucune condamnation, est l’expression du regard qu’il a sur la féminité. Ce n’est pas un regard désobligeant, bien au contraire, mais que l’on pourrait qualifier de « stéréotypique ». Je pense qu’il attribue plus de douceur (et sans doute de beauté) aux femmes qu’aux hommes, mais je ne pense pas (du moins je l’espère), qu’il préfèrerait les reléguer à la cuisine et aux tâches ménagères. Il réclame le maintien des différences, aucunement pour le droit, mais sans doute sur le plan physique et le choix des activités. Pour ce qui concerne les activités il n'y a, à mon avis, aucune raison que les femmes ne puissent pas les envisager toutes. Par contre sur le plan biologique et physique les différences sont évidentes, sinon les compétitions sportives seraient mixtes et les hommes accoucheraient. Ce n’est pas parce que des féministes imbéciles veulent remplacer dans les universités américaines « femme enceinte » par « humain enceint » que cela change quoi que ce soit. Voir « 144. Liberté, Egalité, Absurdité »

    Rompus du 7.06.19

    « De la couleur pour l’égalité. Un TGV -ou plutôt un "InOui" de la SNCF a été partiellement « pelliculé » aux couleurs arc-en-ciel à l’occasion du mois des fiertés [1], rapporte Têtu. Selon Têtu, le train circulera entre le 5 juin et le 7 juillet et pourra être aperçu sur les lignes Paris-Reims, Paris-Strasbourg, Paris-Luxembourg, Paris-Allemagne et Luxembourg-Montpellier (via Dijon). »

    Qu’un homme préfère avoir des rapports sexuels avec un homme plutôt qu’une femme ou qu’une femme préfère en avoir avec une femme plutôt qu’avec un homme ou que d’autres aient suffisamment d’appétence pour une alternance, m’indiffère totalement. Par contre, je ne vois pas où est la fierté d’avoir une orientation sexuelle qui signerait la fin de l’humanité, à moins d’être écologique jusqu’à l’absurde, et j’aimerais en tant qu’hétérosexuel assumé, sans honte mais sans fierté, que l’on cesse un peu de me rabattre les oreilles avec cette promotion de l’homosexualité ou du changement de sexe.

    Rompus du 7.06.19

     

    [1]  La décoration fait référence à Stonewall, du nom d'un bar de New-York qui était fréquenté par les homosexuels, une descente de police dans ce bar en 1969 avait été suivie par des émeutes 


    13 commentaires
  • brèves du 4.06.19

    Recherche d’emploi : Homme politique expérimenté cherche parti politique à couler. Les républicains s’abstenir.

    Social : Des familles d’accueil sont prêtes à prendre en charge des républicains sans domicile fixe.

    Sport : Larcher cherche des cordes à son arc, mais sa cible est toute trouvée.

    Objets perdus : les joueurs de tennis français à Roland-Garros.

    Circulation : Un capitaine a tenté d’entrer son paquebot dans Venise. Personne ne lui a dit que son navire est trop gros pour servir de vaporetto.

    People. Trump est à Londres : God save the queen.

    Fait divers. M. Campion choisit A. Benalla pour assurer sa sécurité à la foire du Trône. D'un trône à l’autre.

    Spiritualité : L’abbé Michel qui avait utilisé l’église du Planquey pour s‘enrichir en détournant plus de 100000 € de l’argent de la quête (sur 11 comptes bancaires), vient de se racheter en composant un nouveau chant de messe : « Emmanuel Macron, grosse tête de con, on vient te chercher chez toi... » devant ses ouailles revêtues de chasubles jaunes.

    Message destiné à Michel Serres : « Je vous attends », signé Saint Pierre.


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique