• Je lis assez rarement des BD, mais j'avoue que j'ai dévoré celle de Mathieu Sapin qui fait à sa manière le portrait de Gérard Depardieu en le suivant dans ses pérégrinations de globe trotter, ses facéties d'ogre, ses tendresses d'obèse et ses aphorismes de désespéré.

    Sacré bonhomme, quelle que soit l'opinion que l'on peut avoir de lui. 


    4 commentaires

  • Des Bas de HurleventHier soir, en rentrant chez moi, j’ai été attiré par un attroupement devant un étal où la marchande, le couteau à la main, et le verbe haut, invectivait un quidam qui trouvait que son poisson n’était pas frais.

    L’attroupement a fini par se disperser en raison de l’odeur.


    25 commentaires
  • 24 heures après la fusillade des Champs-Elysées, où un délinquant a assassiné un policier et blessé deux de ses collègues, acte revendiqué immédiatement par l’Etat islamique, une autre fusillade est survenue en provoquant deux morts, acte également revendiqué par l’Etat islamique.

    Il se trouve que ces derniers meurtres ont eu lieu en Russie et plus précisément dans les locaux des services secrets russes FSB à Khabarovsk. (Source : Le Point.fr)

    Le rapprochement de ces deux fusillades survenues à 24 heures d’intervalle permet de penser :

    1° Que contrairement aux rodomontades de certains de nos candidats à la présidentielle, un régime « énergique » n’est guère plus efficace qu’un régime démocratique pour prévenir le terrorisme. En outre, l’ironie veut que l’attentat en Russie a été perpétré dans le sein des services secrets qui sont tout de même les mieux placés pour déjouer un attentat.

    2° Que l’Etat islamique a une propension croissante à revendiquer le moindre attentat à défaut de pouvoir l’organiser. Le FSB russe a précisé que « L'assaillant a été éliminé » et que « L'identité du criminel a été établie : il s'agit d'un habitant de la région de Khabarovsk, né en 1999. Des informations font état de son appartenance à un groupe néonazi ». Si on ne peut plus se fier à l’Etat islamique… Ou aux Russes qui peuvent fort bien annoncer une vérité qui leur convient.


    12 commentaires
  • Hier soir, vers 21 h, une fusillade a éclaté sur l'avenue des Champs-Elysées à Paris. On déplore un policier tué et deux autres blessés. Le forcené à l'origine du drame a été abattu. Il s'agissait d'un homme d'origine arabe âgé de 39 ans atteint de fanatodélinquance pour lequel il était suivi, mais dont l'état, pour les experts, ne semblait pas justifier un internement en milieu spécialisé.

    Voir aussi : "Les morts sont inégaux"


    14 commentaires
  • Je ne suis jamais allé en Arabie Saoudite. J’aurais pu. A la fin de mon internat, un Saoudien qui faisait ses études en France m’avait proposé de m’installer dans son pays à des conditions plutôt flatteuses. Mais je ne me voyais guère vivre (et mon épouse encore moins) dans un pays où les femmes zombies déambulent dans l’espace public comme des fantômes noirs en me privant par leur accoutrement du spectacle de la part la plus belle de l’humanité.

    Parc wahhabite d’attractions

     

    Je ne me voyais pas dans un pays où le pénis ou la vulve détermine la part de liberté attribuée à chacun, en soulevant le problème constitutionnel posé par l’homosexualité qui introduit incontestablement un désordre par la façon illégale de s’en servir. Problème que l’on peut cependant résoudre par l’absurde en décrétant qu’elle n’existe pas.

    Bien que le cinéma, la musique, l’alcool ou la drague, entre autres, sont officiellement interdits pour les Saoudiens en Arabie (mais apparemment pas quand ils séjournent dans un pays mécréant), la pétromonarchie a le sens de la fête et du gain (ce qui prouve qu’elle à la fois du pétrole et des idées). Elle a en effet le projet de créer près de Riyad une ville immense (trois fois la superficie de Paris) uniquement consacrée au divertissement et dont les travaux débuteront en 2018. "la plus grande ville culturelle, sportive et de divertissement du royaume", a affirmé le ministre de la Défense (de rire).

    Bien sûr, il est prévu un gigantesque parc d’attractions, mais il n’est pas précisé si parmi ces attractions figureront les lapidations, les séances de flagellations et les exécutions capitales qui attirent habituellement du monde.

    Parc wahhabite d’attractions

    Dessin paru dans le Canard enchaîné


    14 commentaires
  • Ce matin, j’ai entendu la porte-parole de Mélenchon exprimer à nouveau la grandiose pensée de ce dernier, àBen voyons ! propos des conflits au Moyen-Orient, en affirmant dans le poste que "la France est universaliste, ni orientale, ni occidentale".

     Pourquoi pas de nature divine ?

    Mélenchon, l'admirateur du régime instauré par feu Chavez. Voir l'article de Carlus


    14 commentaires
  • La fable des économistes (bis)

    Dans son programme initial, Hamon, partant du principe que le travail assuré par les humains était destiné à diminuer inexorablement, avait proposé de recycler une idée ancienne mais intéressante, celle du revenu universel distribué à chacun, que l'on travaille ou non, en proposant en outre une taxation sur l'utilisation des robots destinés dans l'avenir à remplacer la main d'oeuvre humaine.

    Ce programme (qui par la suite a été amendé) m'a fait pensé à une fable que j'avais publiée il y a 8 ans. Je l'ai exhumée des archives, en sachant que certains visiteurs l'ont déjà commentée. Je la reproduis ci-dessous :

    Un jour, les économistes – dont on connait la clairvoyance - prirent pleinement conscience d’un fait bien connu : ce qui coûte cher, ce sont les hommes. Il faut les payer, dépenser pour assurer leur sécurité et même engloutir des sommes injustifiées lorsqu’ils ne font plus rien.

    Bien sûr, la première solution venant à l’esprit est de faire fabriquer les choses par des hommes ou mieux, des enfants, dont on n’assure que la survie. Cette solution a été appelée du charmant nom de « délocalisation » dans le pays qui fermait ses entreprises et du vilain nom d’ « exploitation » dans le pays qui les recevait (mais ce pays bien content de les recevoir s’empressait de bannir ce mot de son vocabulaire). Cependant, cette solution ne pouvait être que provisoire car ces hommes locaux finiraient un jour ou l’autre, dans leur inconscience, par réclamer leur dû.

    D’où l’idée simple des économistes : produire et distribuer sans intervention humaine. On utiliserait d’abord les hommes pour fabriquer les machines et les robots, puis on n’en conserverait que quelques-uns pour assurer leur maintenance. Ceux qui possèderaient ce parc robotique pourraient gérer l’économie de façon rationnelle.

    Mais me direz-vous : il ne sert à rien de fabriquer des choses si personne n’a la possibilité de les acheter ? C’est vrai qu’en matière d’économie, ce qui est embarrassant c’est l’Humanité.  Mais c’est là que les économistes pourront atteindre leur rêve. En séparant production/distribution d’un côté et les hommes de l’autre, l’économie deviendrait plus simple, prévisible, calculable, enfin mathématique. Ceux qui possèderaient les machines ou les politiques qu’ils mettront au pouvoir (les uns pouvant être également les autres) financeraient les hommes - enfin devenus intégralement des consommateurs - uniquement pour acheter des produits qui seront ensuite recyclés par des machines (car les économistes ont aussi la fibre écologiste, personne n’est parfait). Matières premières, produits et argent circuleraient en circuit fermé. L’économie marcherait toute seule.

    Mais me direz-vous : la part de chacun pour consommer risque de s’amenuiser avec le temps ? En effet, surtout si la part que se réservent les distributeurs grandit, ce qui peut conduire à des protestations. Les économistes ont bien conscience du problème et espèrent un jour remplacer les consommateurs par des machines qui, elles, ne protestent pas.

    Attention ! Ceci n’est qu’une fable.


    8 commentaires
  • POLITIQUE. Réouverture des bordels.

    FAITS DIVERS. Le couple Fillon, bien connu dans la haute société, a été agressé il y a quelque temps par un canard dans le parc de leur château. On doit s’attendre à des suites judiciaires. Depuis, la population a remarqué de nombreux canards sans tête et l'on se demande si le couple Fillon n'en est pas responsable.

    Brèves du 6/03/17INTERNATIONAL. Erdogan considère que l’interdiction d’une manifestation de Turcs en Allemagne, en sa faveur, est un acte nazi. Trump considère qu’Obama (accusé, sans aucune preuve, d’avoir fait effectuer des écoutes du camp Trump lors des élections américaines) est un pauvre type. C’est celui qui le dit qui l’est.

    LOISIRS / SANTE. Les beaux jours approchent et la fréquentation des piscines va augmenter. Il faut savoir que l’eau des piscines contiendrait entre 30 et 75 litres d’urines (revue Environmental Science & Technology). Certes, cette évaluation a été faite dans des piscines du Canada, mais il est peu probable que les Canadiens sont plus incontinents (ou plus paresseux ou plus vicieux) que les Français. Toutefois c'est dans les jacuzzis d'hôtels que les études ont retrouvé les taux d’urines (en fait, du marqueur utilisé pour l’évaluer), jusqu'à trois fois supérieur à celui de la piscine la plus polluée par les urines. On peut donc en conclure que les personnes plus aisées qui fréquentent les hôtels se baignent plus volontiers dans leurs urines et dans celles de leurs voisins. La révolution est en marche.

    Brèves du 6/03/17CULTURE Les amateurs d’art viennent de remarquer la perfection sculpturale d’un pavillon d’oreille humaine. Une harmonie dans les courbes qui s’entrecroisent, un équilibre parfait. Une belle réussite mais galvaudée par les milliards d’exemplaires diffusés en double sur le marché, et qui n’ont de valeur que pour leurs possesseurs. Les autorités se sont d’ailleurs entendues pour interdire leur vente.


    8 commentaires
  • John William Waterhouse

    Tel Ulysse lors de son voyage pour rejoindre son épouse Penelope, Fillon s'est mis de la cire dans les oreilles pour ne pas entendre les voix qui s'élèvent de toutes parts, et s'est fait attacher au mât de son bateau qui prend l'eau, afin de ne pas bouger malgré les appels.

    Voir la chronique de Laurent Sagalovitsch, plutôt amusante, parue dans Slate.


    2 commentaires
  • David Gréa, le curé le plus populaire du diocèse de Lyon a décidé d’abandonner laLe Grand Entremetteur prêtrise pour se marier. Dans une lettre qui a été lue à ses ouailles de l’église Sainte-Blandine où son groupe de rock se produisait régulièrement, il a déclaré : « Il y a quelque temps, j'ai commencé à construire une relation avec une femme avec laquelle je pense que Dieu m'appelle à vivre ». 

    On se demande évidemment ce que Dieu vient faire dans cette histoire plutôt banale. C’est aussi attribuer à Dieu la prise de nos décisions aussi prosaïques soient-elles, ce qui laisse à notre liberté un espace plutôt restreint.

    Pense-t-il sincèrement que c’est Dieu qui l’a appelé à coucher avec cette femme en lui donnant ainsi un rôle d'entremetteur ? On est toujours trahi par les siens.

    Les prêtres de tout temps, même défroqués, savent ce que Dieu veut. C’est un métier. Ils savent interpréter le silence. Ce sont des médiums de l’Au-delà. Mais les messages qu’ils reçoivent sont rarement en leur défaveur et le plus souvent en défaveur des autres.  


    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique