• L'exposition "Au-delà des étoiles"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    C'est toujours un plaisir d'entrer au musée d'Orsay. Cette fois pour visiter le 3/06/17 l'exposition "Au-delà des étoiles". Des tableaux inspirés par le paysage mystique, exécutés par des peintres de la fin XIXème et du début du XXème. Une exposition qui m'a paru exceptionnelle par les oeuvres exposées et par la diversité des peintres de nombreux pays. Les photos que j'ai pu prendre ne donnent qu'une petite idée de la richesse et j'ai bien été obligé de choisir, abandonnant, entre autres, Kandinsky, Munch, Henri Le Sidaner, Emile Bernard, Puvis de Chavannes, Charles-Marie Dulac, Paul Nash, Vallotton, Georgia O'Keeffe et une poignée de peintres italiens...Avec regrets.

    Vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir.

    TABLEAUX SUR LES ARBRES ET PAYSAGES TERRESTRES

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Monet  : "Effet de vent". La série de la cathédrale de Rouen et bien d'autres tableaux de Monet étaient également exposés.

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Klimt : "Rosiers sous les arbres"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Odilon Redon : "Arbres sur un fond jaune"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Maurice Denis : "Chemin dans les arbres"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Maurice Denis : "La dormeuse au bois magique"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Gauguin : "le Christ au jardin des oliviers"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Van Gogh : "le semeur"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Egon Schiele : "Paysage aux Corbeaux"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Marc Chagall : "Au-dessus de Vitebsk"

    PAYSAGES AQUATIQUES

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Angelo Morbelli : "La première messe à Burano"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Emily Carr : "mer et ciel"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Marsden Hartley : "Nuages orageux, Maine"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    August Strindberg (Suédois) : "Vague"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Lawren Steward Harris : "Au-dessus du Lac Supérieur"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Wenzel Hablik : "Chateau de cristal en mer"

    TABLEAUX SUR LA NUIT

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Eugène Jansson (Suédois) :"Nuit"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Eugène Jansson (Suédois) :"L'aube"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    James Whistler : "Nocturne en bleu et argent"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Augusto Giacometti : "Nuit étoilée"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    Van Gogh : "La nuit étoilée"

    L'expo. "Au-delà des étoiles"

    « Quand la nature aime le videLa programmation sacerdotale »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Juin à 20:44

    Une expo qui m'aurait bien intéressée. Merci pour les tableaux proposés.

    Bises et bonne soirée

      • Dimanche 4 Juin à 20:57

        Un petit aperçu d'une très belle exposition.

    2
    Lundi 5 Juin à 11:35

    Je suis horriblement jalouse ! C'est pas bien, n'est ce pas ?

      • Lundi 5 Juin à 11:39

        Mais c'est pour la bonne  cause.

    3
    Souris donc
    Lundi 5 Juin à 17:26

    Je fais mon pèlerinage à Orsay chaque fois que je viens à Paris. Dans les années 90, il y avait des cours du soir, trustés par les élèves des beaux-Arts. Ce n’était pas le but, les cours étant destinés au grand public. J’ai crié à l’injustice. Une dame m’a demandé de la suivre, et m’a remis un badge d’invitée personnelle. C’était Françoise Cachin. Je garde ce trésor comme une clé du paradis. En effet, le cours concernait, entre autres, Maurice Denis et sa définition des arts plastiques comme langage avec ses propres catégories, libérant la peinture des impératifs de la représentation et de la figuration. Plus pertinent que tous les urinoirs de Duchamp :

    Se rappeler qu’un tableau, avant d’être un cheval de bataille, une femme nue ou une quelconque anecdote, est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées.

    Vous m’aviez un peu rabrouée, Dr Wo, quand j’ai ajouté "matière, geste, format, rythme..." Pourtant ces catégories permettent une lecture qui émancipe le regard de la représentation.

    Merci de nous avoir donné à voir ces tableaux. J'ignorais que Strindberg peignait.

      • Lundi 5 Juin à 18:17

        Certaines toiles que j'ai photographiées (parfois avec peine ce qui explique les cadrages approximatifs...) ne sont peut-être pas considérées comme les "meilleures", mais celles qui m'ont accroché (si j'ose dire). C'est une évidence que de dire que la perception d'une oeuvre est individuelle, aussi je m'étonne d'avoir osé vous "rabrouer" en matière artistique, mais à quel propos ? (ma mémoire n'est plus ce qu'elle était oops)

      • Souris donc
        Lundi 5 Juin à 18:51

        Ma mémoire me joue des tours... je ne sais plus à quel propos vous m'aviez rabrouée, en tous cas, avec élégance. Quand on me rabroue un peu trop vertement, je me tire.

        Question : Vos photographies que je trouve superbes et professionnelles. Mais a-t-on le droit de photographier les œuvres ? Les dragons sont là, sur leur chaise, à surveiller le visiteur. Des fois qu'il lacère la Joconde.

        A propos des cours du soir, après Orsay, je suis allée pendant un an à la Fondation Cartier. Leurs cours du soir grand public : pareillement génial.

         

         

         

      • Lundi 5 Juin à 19:10

        Il me semble que de plus en plus les photos sont permises ou du moins les cerbères n'interviennent plus. Je crois que cela date de Fleur Pellerin, en tant que ministre de la Culture, qui lors d'une visite d'un musée a pris des photos et a dit qu'elle ne voyait pas pourquoi on ne pourrait pas en prendre. Peut-être que le flash reste interdit (bien qu'il soit parfois utilisé, à tort))

    4
    Souris donc
    Lundi 5 Juin à 19:06

    Il y avait aussi les travaux de Umberto Eco qui ont renouvelé le regard sur les arts plastiques. Surtout l’Oeuvre Ouverte. Et aussi Pastiches et Postiches. Et La Guerre du Faux.

      • Lundi 5 Juin à 19:14

        J'ai lu pas mal de livres d'Umberto Eco...Sauf les trois que vous citez arf

      • Souris donc
        Lundi 5 Juin à 20:16

        Eco, sémiologue, prend le contre-pied de Maurice Denis. L’oeuvre d’art ne possède pas ses propres catégories, mais est ouverte par son ambiguïté. C’est mon regard qui la crée en l’interprétant de différentes façons, par exemple psychanalytique.

      • Lundi 5 Juin à 20:50

        On passe donc de la perception individuelle de l'oeuvre à sa création par l'observateur. Ce qui s'apparente à la notion scientifique  de la modification de l'évènement observé par la présence même de l'observateur.

      • Souris donc
        Lundi 5 Juin à 21:16

        Le biais de l'observateur.

      • Lundi 5 Juin à 23:15

        En matière scientifique, c'est un biais, en matière artistique c'est une nécessité : une oeuvre n'existe que si elle est regardée ou entendue

    5
    Lundi 5 Juin à 19:30

    Ralala... Quelle chance !

      • Lundi 5 Juin à 19:36

        Paris a des inconvénients, mais quelques avantages. 

        NB. Vos canards n'ont pas de mauvaises langues.

    6
    Mardi 6 Juin à 09:21

    Belle expo !

    PS : En fait, une exposition comme celle-là tend à montrer que toute peinture est in fine abstraite, le motif figuratif n'étant qu'un prétexte pour agencer des formes et des couleurs sur une toile

      • Mardi 6 Juin à 09:28

        C'est aussi une des conséquences de l'invention de la photographie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :