• Caillebotte

    Gustave Caillebotte est l’un de mes peintres préférés. J’aime le personnage et sa peinture. Les sujets d’abord, les plus ordinaires, les plus simples et parfois prosaïques. On peut certes parler de réalisme, mais il se dégage toujours quelque chose d’autre que la réalité de l’image : de la poésie, de la beauté et parfois de la cruauté. Caillebotte montre que, quel que soit son réalisme, la peinture est différente de la photographie (ce qui ne ressort pas toujours de la peinture de Hopper).

    Sur les tableaux de Caillebotte j’ai souvent envie d’écrire quelques lignes.

    L’exemple le plus significatif est, bien entendu « Les raboteurs de parquet ». De cette scène des plus prosaïques se dégage de la beauté.

    Caillebotte gratteurs
    La lumière glisse sur le dos des hommes et les lames du plancher

    A genoux comme pour une prière qui ne sera jamais exaucée

    La chair illuminée, ils semblent gratter leur ombre de leurs bras

    Et les minces copeaux s’enroulent comme des guirlandes de bois

    P.O

    Lorsque je passe sur "Le pont de l'Europe", je ne manque jamais de m'accouder sur la rambarde pour regarder les trains passer...Lorsque les cheminots ne sont pas en grève...

    Caillebotte

    Train chenille au long dos articulé

    Rythme tapé à deux temps répété

    P.O

    Caillebotte

    L’homme au café, un peu pochard

    Petit chapeau, grosse tête

    Pochette dans la pochette

    Les mains dans les poches du falzar

    P.O

    Caillebotte

    La femme debout devant la fenêtre fermée

    Morose, elle jette un regard sans regarder

    Elle ne se souvient pas de son dernier rire

    Quel ennui se dit-elle en poussant un soupir

    P.O

    Une certaine cruauté pour "La femme au sofa" et "L'homme au bain" :

    Caillebotte

    Caillebotte

    Et le portrait sans visage d'un "Homme écrivant au bureau" :

    Caillebotte

     

    Et mon tableau préféré : "Jour de pluie sur Paris"  avec ce couple qui semble heureux sous la pluie, uni sous le même parapluie.

    IL PLEUT SUR PARIS

    Il pleut sur Paris

    Les champignons poussent sur les têtes

    Les couples se serrent pour être à l’abri

    L’ombre des pépins leur fait une voilette

     

    Les pavés glissants font petits miroirs

    Les roues éclaboussent les passants

    Les flaques dans le creux des trottoirs

    Attirent les chaussures des enfants

     

    Les portes cochères servent d’asile

    Les fenêtres ont leur verre cathédrale

    La chaussée brille de reflets d’huile

     

    Des rayures chutent du ciel lacrymal

    Une estompe humide passe sur la ville

    Et la nue se teint de jaune pâle

    P.O 

    « Mini brèves du 5.06.18La gauche ne flotte plus et sombre...dans le ridicule »

  • Commentaires

    1
    Evy
    Jeudi 7 Juin à 13:57

    Un beau partage bonne journée à toi bisous

      • Jeudi 7 Juin à 14:35

        Merci.

    2
    Jeudi 7 Juin à 14:40

    Très jolis textes (surtout -avis personnel- sur "l'homme au café" et "la femme devant la fenêtre") qui accentuent l'humanité lucide et tendre de ces tableaux.

    Merci.

      • Jeudi 7 Juin à 14:46

        Scènes ordinaires que chacun peut interpréter à sa façon et en construire l'intrigue.

    3
    Jeudi 7 Juin à 15:37

    J'aime aussi beaucoup Caillebotte, et le dernier tableau sous la pluie est magnifique, mais aussi le poème qui l'accompagne.

      • Jeudi 7 Juin à 16:39

        Merci.

    4
    Jeudi 7 Juin à 17:20

    Caillebotte et Dr Wo: une association nécessaire.

      • Jeudi 7 Juin à 17:27

        Et déséquilibré...

        bad Je n'arrive plus à commenter vos articles.

    5
    Souris donc
    Jeudi 7 Juin à 18:39

    Vous devriez vous proposer pour rédiger les cartouches des expos, si souvent secs et techniques.

    J'aime Caillebotte, sa peinture et ses aides financières aux peintres désargentés.

    Belle personne, belle peinture.

    Où l'ai-je vu ? Jacquemart-André ? Luxembourg ?

      • Jeudi 7 Juin à 19:02

        Au musée d'Orsay, peut-être ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :