• 386. Fin de partie ?Mr le Professeur Raoult, il est temps que vous preniez votre retraite. Vous êtes parmi les médecins celui qui a probablement commis le plus d’erreurs d’appréciation dans cette pandémie. Etant donné le nombre de spécialistes des maladies infectieuses que nous avons pu découvrir, vos prises de position n’auraient eu que peu d'importance si vous ne les aviez pas largement médiatisées avec des conséquences fâcheuses sur le public, en renforçant les attitudes opposées aux mesures sanitaires, en alimentant la croyance aux complots et en diminuant la confiance envers la science et la médecine.

    Lire la suite...


    6 commentaires
  • Comment s’échouer sur la grèvePlusieurs préavis de grève (illimitée) de soignants ont été déposés contre l’obligation vaccinale contre la COVID-19 pour les professionnels en contact avec les malades. Bien sûr, les syndicats qui poussent à cette grève dans les hôpitaux entourent la chose de revendications irréalistes et d’appel à la liberté de choix entre l'alternative de se vacciner et celle de pouvoir être mieux contaminés et d'être plus aisément contaminant pour les personnes fragiles dont ils ont la charge. Des revendications générales pour masquer leur frousse irraisonnable ou leurs motivations politiques.

    Lire la suite...


    8 commentaires
  • 384. Vous avez dit rigueur ?Je suppose que les contaminations progressent rapidement puisque les autorités s’affolent, si l’on peut parler de progrès en matière de maladie. On nous livre un nombre de contaminations croissant chaque jour. Mais ayant été formé à la rigueur, je m’étonne que nous soient livrés que des chiffres absolus et plus rarement, à ma connaissance, des taux. Je n’ai pas vu de comparaison avec le nombre de tests effectués. Car tout est relatif. Le nombre de contaminations constatées dépend bien sûr du nombre de tests effectués, or il semble que nos concitoyens se ruent dans les pharmacies et les laboratoires en raison de l’instauration du pass sanitaire. Ajoutons que le nombre total de tests effectués est connu puisqu’ils sont pris en charge par l’Assurance maladie. Par ailleurs, je n’ai pas vu (mais je suis très loin de tout voir) mes confrères qui écument les plateaux émettre une réserve sur cette montée du nombre de contaminations et ne pas préférer, pour donner une meilleure idée de la situation épidémique, un taux de tests positifs par rapport au nombre de tests réalisés comme l'est l'incidence du nombre de nouveaux contaminés par rapport à la population générale.

    NB. Voilà une annonce correcte publiée hier par l'ARS pour la Martinique  : 2.241 cas positifs et cinq décès entre le 12 et le 18 juillet. C'est la première fois depuis le début de l'épidémie que la barre des 2.000 cas est franchie. Le taux d'incidence / en général pour 100000 habitants/ passe de 278 à 625. Et le taux de positivité passe de 10 à 15%. 


    6 commentaires
  • La peur fait partie de la condition animalière. J’ignore évidemment ce que peut ressentir un animal évolué mais il se met rapidement aux aguets dès qu’il perçoit un élément insolite dans son environnement. Si l’être humain n’est pas en perpétuelle vigilance dans une société théoriquement organisée et policée, reste que la peur fait encore davantage partie de sa condition, mais elle est d’une autre nature que celle des autres animaux.

    Lire la suite...


    11 commentaires
  • Je constate dans les médias beaucoup d’enthousiasme pour l’adoption généralisée d’un pass sanitaire pour accéder à toutes les distractions (notamment les boîtes de nuit), manifestations et voyages. Ce pass étant basé sur la preuve de la vaccination ou la négativité d’un test de dépistage du virus récent. Pour ce qui concerne la vaccination, on peut espérer être peu contaminant et être protégé, au moins des formes graves, si bien que le virus (dans les mutations que nous connaissons) a peu de chances de se répandre lorsque toutes les personnes en contact sont vaccinées. Par contre, ce qui m’a toujours paru un pari osé est la confiance donnée aux tests de dépistage, même lorsqu’il s’agit du meilleur, c’est à dire le RT-PCR (Real Time reverse transcriptase Polymerase Chain Reaction). Indépendamment de toute fraude, la négativité d’un test récent ne permet pas d’affirmer l’absence du virus dans les voies aériennes supérieures puisqu’il existe une petite proportion connue de faux négatifs (en dehors des erreurs possibles au laboratoire) : d’abord parce que le prélèvement, surtout s’il est mal fait, peut ne pas avoir prélevé une zone infectée, ensuite parce que le virus peut être peu décelable pendant la période d’incubation qui dure plusieurs jours. Je pense donc si la négativité d’un test est une bonne chose, il ne peut pas assurer la protection absolue des autres lorsque les gestes barrières sont abandonnés. Ce qui s’est récemment passé aux Pays-Bas vient illustrer mes doutes :  dans la nuit du 3 au 4 juillet, 600 personnes ayant tous présenté un test de dépistage négatif à l’entrée ont recherché la chaleur humaine sur la piste de danse. Sur ces 600 noctambules, 165 ont été testés positifs au SARS-CoV-2 par la suite.


    8 commentaires
  • Par 326 voix contre 115 (et 42 abstentions), le Parlement français vient d’adopter le mardi 29 juin le projet de loi de bioéthique légalisant la PMA pour toutes les femmes.

    Lire la suite...


    6 commentaires
  • 380. Fait ce que je dis, ne fait pas ce que je faisIl est normal que le public et les journalistes s’étonnent de la réticence d’une partie des professionnels de santé à se faire vacciner. Cette opposition à la vaccination paraît incompréhensible de la part des soignants qui sont en théorie les mieux placés pour juger de l’intérêt de la vaccination. Ils sont surtout responsables des patients avec lesquels ils sont en contact et qu’ils sont donc susceptibles de contaminer dans le cas où ils seraient porteurs de virus, une contamination d’autant plus grave qu’elle toucherait des malades et donc plus enclins à faire des formes graves de la COVID-19.

    Lire la suite...


    8 commentaires
  • 379. Feux rougesD’après les dires, 20% environ de la population âgée, celle le plus susceptible de faire des formes graves de la COVD-19, ne sont pas encore vaccinés, soit que cette fraction de la population n’ait pas eu accès à la vaccination, soit qu’elle s’y oppose par principe. Aussi dans la crainte d’une recrudescence de l’épidémie en automne avec les mesures restrictives qui l’accompagneraient, la perspective d’aggraver le marasme dans lequel se trouve le pays, et d’entraver à nouveau l’activité des plus jeunes, des chroniqueurs sur des plateaux TV, notamment des médecins, proposent de rendre obligatoire la vaccination de la population la plus menacée.

    Lire la suite...


    10 commentaires
  • Crime contre le bon sensMartine Wonner fut élue députée du Bas-Rhin sous la bannière macroniste, une élection qui, à l'époque, ramassait tout, en même temps, et là ce fut une psychiatre spécialiste du dérapage incontrôlé sur la pente de la pandémie où elle s'est payée tous les obstacles en commençant par être membre fondatrice du collectif "Laissons les prescrire". Je ne suis pas contre le principe, à condition de ne pas prescrire n'importe quoi. Elle est intervenue le 22 mai dernier à Marseille lors du rassemblement "Ensemble pour nos libertés" qui s'oppose entre autres à l'adoption du pass sanitaire. L'élue, connue pour sa défense de l'hydroxychloroquine, son opposition au port du masque en extérieur (ce qui peut se défendre) et à la campagne de vaccination (ce qui se défend moins), est revenue sur la gestion de la crise sanitaire par le Gouvernement lors de la première vague. "Toutes ces personnes âgées qui ont été achevées, assassinées, seules, avec le rivotril, a-t-elle notamment dénoncé sur l'estrade, face à plusieurs centaines de participants non masqués. Et ceci est totalement impardonnable, et ceci s'appelle un crime contre l'Humanité", a-t-elle lancé. Alors que la foule scandait "assassins", la députée, qui portait son écharpe tricolore, a renchéri : "Ils seront jugés, l'Histoire a toujours su juger ses assassins." (source egora.fr). Illustration : Soutine : "La folle"


    13 commentaires
  • 377. Vous avez dit complot ?Lors de la manifestation de 200 personnes contre le pass sanitaire, le 22 mai dernier, j’ignore si Bigard était ivre comme l’a prétendu Marlène Schiappa – soulignant à ce propos les méfaits de l’alcool – mais il semble avoir été pris d’un grand délire (tremens ?) en comparant le futur pass sanitaire au port de l’étoile jaune imposé aux Juifs, prélude à leur extermination pendant la dernière guerre mondiale, et en abreuvant d’accusations et d’insultes (du genre conasse-crève-connard-mange-merde…) les deux derniers ministres de la Santé. Un déchaînement qui a conduit l’ancienne chercheuse à l'Inserm, Alexandra Henrion-Caude à lui demander d’éviter les gros mots. Mais à l’impossible nul n’est tenu.

    Lire la suite...


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique