• Afin d’éviter de payer la taxe sur les plaques d’immatriculation, Alain Delon, résident en Suisse, et qui a sûrement son opinion sur l’identité française, utilisait des plaques interchangeables sur sa Porsche et sur sa Mercedes. Il vient d’être condamné à 6500 euros d’amende avec sursis (délit signalé par Le Point du 19/1109).


    20 commentaires
  • « Je ne vois que la psychanalyse pour concurrencer le christianisme dans l’amour des souffrances qui durent »

    (Muriel Barbery « L’élégance du hérisson », p 204, Folio, éditions Gallimard)

    18 commentaires
  •  

    Ce matin sur France Inter, le mâle qui préside le Conseil français du culte musulman a vivement protesté contre l’éventualité d’une commission parlementaire pour donner son avis sur l’apparition  de la burqa de plus en plus fréquente dans nos rues et sur nos marchés, jugeant cette proposition comme discriminatoire vis-à-vis des musulmans. Par contre il n’a pas paru sensible à la discrimination de nombre de musulmans vis-à-vis de leurs femmes rendues invisibles par ce voile intégrale et noire, couvertes comme un objet honteux ou provocateur. Cet accoutrement est accepté par certaines au nom de préceptes religieux dévoyés ou imposé par le mari ou la famille. Le président du CFCM a simplement trouvé – grâce lui soit rendue - que la burqa n’était pas très commode pour aller à la poste.

     

    A cette occasion je me permets de reprendre un texte que j’ai publié sur ce blog le 1er septembre 2008 :

    J’ai un goût prononcé pour la laïcité, proche de l’intégrisme, ce qui ne m’empêche pas de constater que certaines coutumes religieuses ont leurs avantages.

     

    Ainsi le port du voile intégral peut fort bien convenir aux femmes laides et à ceux qui les croisent, elles ont la possibilité de ne montrer que leurs yeux s'ils sont beaux ou de les masquer derrière un grillage dans le cas contraire, les hommes pourraient alors être séduits par leur esprit, à condition de les laisser parler.

    Les jolies peuvent se voiler pour ne pas être importunées : les hommes hésitent à proposer la botte à une religieuse. 

     

    Celles qui se voilent comme on le ferait d’une chose précieuse se considèrent comme un paquet cadeau, et attendent l’ayant droit pour défaire l'emballage dans l’intimité, ce qui peut réserver quelques surprises, mais il reste l’échappatoire de la polygamie (encore un avantage sur lequel je ne m’étendrai pas)

    Pour les hommes, les femmes masquées aggravent, certes, leur frustration sexuelle (et Dieu sait à quelles extrémités cela peut conduire) mais le voile apporte quelques avantages non négligeables. Ceux chez qui la vision d'une chevelure féminine provoque une érection et qui considèrent qu'une peau découverte de femme constitue une provocation, le voile leur évite en général de succomber à leur obsession en déshonorant la femme coupable à leurs yeux de les avoir provoqués. 

     

    Mais l'avantage principal n'est pas là. Pour les hommes la hantise d'être cocus semble croitre avec l’esprit religieux. Posséder une femme[1] au sens large du terme comme on possède un objet précieux et d’autant plus précieux qu’il peut faire des petits, incite le propriétaire à tout faire pour que sa possession ne soit pas dérobée. Cacher la femme aux yeux des autres par une jalousie portative[2] est une bonne garantie pour s’en assurer l’exclusivité, garantie encore  améliorée par une menace de lapidation. Ce qui prouve - sans se voiler la face - que ces époux inquiets estiment – sûrement à tort - ne pas avoir les qualités requises pour retenir leurs femmes et mériter leur fidélité sans devoir les emballer. Cette modestie les pousse à hisser le voile au rang de vertu et à chercher parfois à retrouver la confiance en eux-mêmes en trompant leurs femmes, faisant ainsi d’une pierre deux coups.

     

    [1] Dire qu’un homme possède une femme lorsqu’il a un rapport sexuel avec elle est une expression d’autant plus stupide que c’est plutôt la femme qui possède transitoirement le sexe de l’homme au point que parfois elle le retient fermement lors d’un pénis captivus.

    [2] Je signale de façon totalement désintéressée que la burqa noire me parait ici la seule solution efficace car le foulard, surtout s’il est noué à la manière des chauffeuses du début du XXème siècle, peut  s’avérer séduisant. Mais chaque intégriste est libre d’enfermer sa femme comme il l’entend.


    22 commentaires
  • Le 6 juin, Jean Dausset s’est éteint à l’âge de 92 ans. C’était le fondateur de l’immunologie moderne. C’est en 1958 qu’il découvrit le système des groupes tissulaires HLA à l’origine du développement des greffes d’organes, car ils permettent d’évaluer la compatibilité entre donneur et receveur et de diminuer le risque de rejet de l’organe greffé. Ses travaux ont été récompensés par le prix Nobel de Médecine en 1980. Je me permets, très modestement, de rendre hommage ici à ce grand monsieur.


    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique