• Question bête

     

    Question bête

     

    Demain : qui va protéger les militaires ?

    « Bis repetita placentAu théâtre ce soir »

  • Commentaires

    1
    Orage
    Vendredi 22 Mars à 19:03

    En somme, quis custodiet ipsos custodes? Ce n'est pas nouveau.

      • Vendredi 22 Mars à 19:31

        Espérons que nous n'aurons pas à les contrôler. Je parle de protection car il serait dangereux que les militaires soient amenés à utiliser leurs armes pour se défendre contre des individus qui aimeraient avoir un mort à brandir  comme un drapeau insurrectionnel.

    2
    Vendredi 22 Mars à 19:35
    Pangloss

    Si ces "individus" acceptaient de risquer leur vie, ne pourrait-on penser qu'ils ont de bonnes raisons et pas uniquement des mauvaises?

      • Vendredi 22 Mars à 19:53

        Curieux, il me semble que vous confondez ceux qui ont des revendications sociales et que l'on dit non violents avec les extrémistes de gauche ou de droite, car ce sont eux qui s'attaqueraient éventuellement à des militaires comme ils se sont attaqués à la police ou aux gendarmes dans un but insurrectionnel.

    3
    Vendredi 22 Mars à 19:36
    Pangloss

    On pourrait faire appel aux casques bleus.

      • Vendredi 22 Mars à 19:56

        Dont on connait l'inefficacité.

    4
    Souris donc
    Vendredi 22 Mars à 20:38

    Ségolène Royal est favorable au déploiement des militaires. Argument  :

    "Certes, les ’blacks blocs’ ne sont pas des terroristes, mais ils sèment la terreur. Et donc c’est la même chose".

      • Vendredi 22 Mars à 23:06

        Tout est un problème de définition.

    5
    Vendredi 22 Mars à 23:03

    A un moment donné, il faut savoir prendre ses responsabilités : on ne peut pas vouloir investir de force l'Elysée et le Parlement sans risquer de prendre une balle dans la tête !  

    Ou alors c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres, comme dit l'intellectuel de référence, Cyril Hanouna !

      • Vendredi 22 Mars à 23:08

        Et les courants d'air ne sont jamais bons pour la santé.

    6
    Souris donc
    Samedi 23 Mars à 08:45

    Vive les marqueurs chimiques indélébiles pendant 3 mois, visibles seulement aux UV, envoyés par les lances à eau. Et ensuite, pas d'amende à 135 €, une frappe conséquente au porte-monnaie, à hauteur de ce qui a été saccagé et pillé : confisquer la totalité de leurs avoirs, même fonciers.

    Ce n'est pas au contribuable et à l'assuré de rembourser leurs exactions.

    Les GJ de la première heure se rendent-ils seulement compte qu'ils sont les idiots utiles des black blocs, antifas, zadistes, racailles, faune de tout poil, qui les ont infiltrés ? Et des politiques et médias qui cherchent à les récupérer en faisant monter la mayonnaise ?

     

      • Samedi 23 Mars à 09:14

        Nombre de GJ (que l'on ne peut plus définir à présent) s'en rendent parfaitement compte puisque certains encourageaient samedi dernier les BB à continuer les saccages. Il est vrai que sans la violence qui accompagne leurs prestations déambulatoires, ils n'auraient rien obtenu.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :