• Bis repetita placent

    Le petit texte ci-dessous a été publié sur ce blog il y a juste dix ans. Il ne faut pas regretter de voir le temps passer, il est regrettable de le voir s'arrêter. 

    Anniversaire

    Chagall « Anniversaire »

    Lorsqu’il se réveilla ce matin-là, il vit venir un ange, un peu maladroit, ses grandes ailes le gênant pour marcher (non, ce n’était pas un albatros) et arrivé, cahin-caha,  au pied de son lit, la créature céleste lui proposa une nouvelle tranche de vie.

    Il répondit que la précédente ne lui avait pas déplu et qu’il ne cracherait pas dessus. L’ange approuva de ses ailes, car les gens n’étaient pas toujours contents de ce qu’ils avaient eu et il devait parfois remporter sa tranche au ciel quand les gens trouvaient leur vie amère.

    Et l’ange découpa soigneusement dans le gâteau d’anniversaire une tranche de vie pour un an.

    Le voyant faire, il demanda timidement s’il ne pouvait pas en couper davantage. Mais l’ange répondit qu’être trop gourmand ne serait pas sage, qu’il fallait se contenter de ce qui était donné et le savourer lentement pour ne pas avaler de travers, un accident est si vite arrivé et il serait dommage de ne pas terminer la tranche de vie de l’année.

    Sur ces paroles, l’ange mit une bougie de plus sur le gâteau entamé et plus à l’aise dans l’air que sur le sol, s’envola en lui souhaitant un bon anniversaire.

     
    « Exposition de la collection CourtauldQuestion bête »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Vendredi 22 Mars à 11:19

    A ce que je vois, vos lecteurs/trices ont du mal à  tourner le compliment.

    Voici un répertoire de compliments universel, bien  qu'il ait été composé pour la musique et l'œnologie. Mais il n'est pas interdit de parler d'un blog gouleyant et de son auteur mitteleuropa, avec le nom qu'il a. Mitteleuropa, personne ne sait au juste ce que ça signifie, ça en jette, c'est l'essentiel.

    Longue vie au Dr Wo et à ses impertinences au vibrato presque belcantiste!

      • Vendredi 22 Mars à 11:31

        Votre article en lien est savoureux, puis-je le dire ainsi ?

    2
    Vendredi 22 Mars à 16:23

    Ce n'est pas des difficultés à trousser le compliment qui expliquent certaines absences de commentaires, mais le sentiment diffus de gène et de honte de ne pas y avoir pensé... Comment rattraper un tel manquement aux bonnes us (on peut dire ça ?) et coutumes  ? Par un clin d’œil  à l'amateur de peinture à l'huile et du Chat de Geluck... essayons.

    (Ceci est un clin d’œil  à l'amateur de peinture à l'huile et du Chat de Geluck)

     

      • Vendredi 22 Mars à 16:29

        Je suis très sensible à une intervention du chat de Geluck.

    3
    Vendredi 22 Mars à 16:51

    Souris donc a raison : vos lecteurs réguliers (dont je suis )  ont du mal avec les vœux et les compliments trop formels.  Mais le coeur y est : votre blog est, pour beaucoup d'entre nous, le petit moment de détente quotidienne que l'on va rechercher chaque jour pour sourire, pour y trouver une information curieuse ou une analyse pertinente. Un petit moment de plaisir, un peu (vous me pardonnerez l'image) comme celui procuré par la clope que l'on fume avec délectation pendant la pause.

    Joyeux anniversaire donc et longue vie aux Impertinences et à leur auteur !

      • Vendredi 22 Mars à 17:05

        C'est vrai que je suis parfois fumeux mais sans bouffées délirantes, du moins pour l'instant. wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :