• 312. Retour de bâton ?

    Et ce qui devait arriver, arriva. La pharmacovigilance signale des patients hospitalisés pour des complications liées à la prise d’hydroxychloroquine en automédication. Des décès ont même été signalés provoqués par des troubles du rythme cardiaque puisque ce médicament en allongeant la durée de l’activité électrique du cœur provoque parfois un « emballement » des ventricules sur un mode particulier (torsades de pointe) mortel en l’absence de traitement. Le contraire peut se voir, c’est à dire un ralentissement excessif du cœur.

    Lorsqu’un médecin prescrit ce médicament, il a en tête ces effets indésirables possibles, il enregistre un électrocardiogramme avant (pour mesurer la durée de l’activité électrique du cœur : « intervalle QT »), examen qui sera renouvelé par la suite, il s’enquiert de tout ce qui pourrait favoriser une intolérance, et notamment des autres médicaments pris par le patient et dont certains peuvent également allonger la durée de l’activité électrique du cœur, leur association avec la chloroquine étant alors catastrophique.

    Je suis certain que l’équipe de Raoult prend toutes ces précautions, et je ne sais pas si la chloroquine est efficace ou non dans l’attente des essais en cours. Mais on se demande ce qui a pris à cet infectiologue renommé de faire tout ce cinéma, de faire ces déclarations fracassantes et dont les premières devraient entamer sa crédibilité puisqu’il a claironné au début de la pandémie que le covid-19 n’était qu’une petite infection facile à traiter en se basant sur un petit essai foireux.

    Les conséquences de son show est, certes, que la chloroquine, dont on connaît depuis longtemps l’action antivirale in vitro, a été incluse dans des essais plus sérieux que les siens, mais aussi que la publicité déraisonnable faite à cet antipaludéen a conduit les gens à vouloir à tous prix se procurer le médicament « miracle », aux dépens des malades habituellement traités par le plaquenil pour d’autres affections, à le prendre sans la moindre précaution, à titre préventif ou pour des symptômes peut-être à tort attribués au covid-19.

    Ce show sur la place publique a provoqué une polémique bien française où se sont mêlés des politiciens et des personnalités des plus diverses, évidemment totalement incompétentes, mais venant à la rescousse du génie rebelle, allant à contre-courant des autorités médicales « officielles » lesquelles voudraient le faire taire. Ainsi un homme de talent s’est-il transformé en gourou dont il a un peu l’allure.

    Voilà un des aspects de la démocratie médicale tant vantée. La médecine est censée se conformer à l’opinion. Et pourquoi pas un referendum pour le choix des prescriptions médicales ?

    Note : Comme ses pairs ont critiqué le protocole de son essai, Raoult affiche un mépris pour la méthodologie utilisée habituellement pour démontrer l’efficacité d’un médicament. Certes, cette méthodologie (groupe contrôle, double aveugle etc…) est critiquable mais c’est la seule que nous avons. En dehors d’elle, on retombe dans l’empirisme d’antan. C’est un peu à lui que se réfère Raoult car les découvertes au cours de l’histoire n’ont été basées que sur l’empirisme (comme la vaccination), mais celui-ci a été aussi à l’origine de conduites délétères de la part des médecins qui ont amené à plus de morts que de guérisons.

    « Le germe d’un complotArrêt sur l’image »

  • Commentaires

    1
    Lundi 30 Mars à 19:07

    On peut s'inquiéter pour ceux qui ont avalé la Nivaquine qui dormait dans leur armoire à pharmacie.

      • Lundi 30 Mars à 19:42

        La médiatisation voulue par Raoult, que l'on peut considérer comme irresponsable, a conduit à ce danger. J'ai entendu dire que des avocats se présentent dans les hôpitaux pour exiger la prescription d'hydrochloroquine au nom des familles de malades hospitalisés.

    2
    un cœur qui bât
    Lundi 30 Mars à 19:24

    Bonsoir Doc,

    C'est toujours un plaisir de vous lire.
    A consulter la presse, nous assistons possiblement à une guerre-guerre "Nord-Sud" ... voire à un scandale d'état... en effet (et pour exemple), le journal "Le Monde" titrait que : " des messages accusent l’ancienne ministre de la santé et l’ex-directeur de l’Inserm (l'époux de cette dernière...) d’avoir saboté le travail de Didier Raoult et empêché le recours à ce médicament pour lutter contre l’épidémie..."

    Quoi qu'il en soit, nous n'avions pas besoin de cela en cette période si trouble.

    Cependant, et même si l’avenir semble sombre... je pense à défaut d'être solidaire qu’il nous faut rester positif et surtout ne pas avoir peur. Le futur se construit dans l’espoir et le courage. L'espérance nous porte et ouvre l’horizon. Le courage est indispensable à l'action future !!

    Après la pluie viendra le beau et bon temps.

    Prenez très grand soin de vous et de tous vos proches.
    Avec toute ma fidèle amitié.
    Bien à vous

     

      • Lundi 30 Mars à 19:53

        Merci pour ce commentaire. Oui, des conflits à l'INSERM avec Raoult ont précédé l'épidémie. Ce qui , évidemment, donne corps au complotisme. Peut-être que ce conflit ancien n'est pas étranger à l'attitude actuel de Raoult.

        Prenez également soin de vous et des vôtres

        Amicalement

    3
    Lundi 30 Mars à 19:46

    Dupont Aignan vient de se féliciter d'une décision du Tribunal administratif de la Guadeloupe mettant l'ARS en demeure  d'acheter de la chloroquine en quantité suffisante pour le département !

     

    PS: Problème annexe (et incompréhensible pour moi): pourquoi l'extrême droite (mais pas que , Méchencon aussi) fait un tel forcing pour imposer ce médicament AVANT le résultats des tests en cours ?  Une sorte de pari de Pascal (si ça ne marche pas, on ne m'en voudra pas, si ça marche, on retiendra que j'étais pour )?  

      • Lundi 30 Mars à 20:49

        La compétence des politiciens, surtout ceux de l'opposition, est étonnante. Le pari de Pascal est une bonne comparaison.

    4
    Lundi 30 Mars à 20:06

    Les gens qui ont avalé des comprimés sous leur seul surveillance sont des irresponsables, surtout que les médecins eux en ont besoin pour soigner les vrais malades.

      • Lundi 30 Mars à 20:51

        La peur fait faire beaucoup de bêtises.

    5
    Lundi 30 Mars à 20:47

    Je ne pense pas que "Dany" Cohn-Bendit, qui argumente ses prises de positions contre  (quand-même...) un professeur de microbiologie et spécialiste des maladies infectieuses par un tonitruant "Y'en a marre de ce genre de mecs...Qu'il ferme sa gueule !", soit moins incompétent que la moyenne des personnalités les plus diverses qui soutiennent Raoult...?

     

      • Lundi 30 Mars à 21:05

        Les personnalités qui soutiennent Raoult n'ont aucune compétence pour le soutenir et font de la politique, elles feraient mieux de "fermer leur gueule". Quant à la campagne médiatique de Raoult, aussi compétent soit-il, elle est irresponsable. Le débat concernait le milieu médical et non la place publique. Je suis d'accord avec Cohn-Bendit pour dire que Raoult aurait du "fermer sa gueule" et mettre sur pied un essai convaincant plutôt que de la montrer dans les médias. Ceci dit, je suis incapable de dire s'il a raison ou pas.

      • Lundi 30 Mars à 22:33

        Je n'ai aucune compétence.

        Il me semble qu'il s'agit, en partie tout au moins, d'un problème de santé publique (et concernant pas seulement la France), qui relève plus ou moins de la politique. Politicienne ou politicarde...? (et que l’extrême-droite n'est pas la seule à s'agiter...)

        Il me semble aussi que certains médecins : urgentistes ou réanimateurs... entre-autres semblent soutenir le professeur Raoult, non sans certaines compétences qui relèvent sans doute parfois plus de l'urgence vitale que de la bonne pratique...

        Il me semble encore que, si ni Laetitia Hallyday ni Jean-Marie Bigard ni Eric Cantona n'ont de compétence nécessaire pour lui apporter un soutien raisonné, Daniel Cohn-Bendit (j'y reviens) ne semble pas en posséder davantage pour le critiquer et le mépriser... (que vous ayez envie, docteur WO, de lui dire de "fermer sa gueule" peut être considéré comme l'opinion professionnelle de la part d'un médecin... qu'un ancien éducateur pour jeunes enfants, ex-gauchiste soixante-huitard devenu européiste-macroniste, le lui dise, me semble déplacé de sa part, quelles que puissent être ses compétences dans d'autres domaines. Avec tout le respect que je lui dois)

      • Lundi 30 Mars à 23:56

        Les politiques, les personnalités, et le gouvernement n'ont pas à trancher sur l'efficacité d'un médicament qui par ailleurs n'est pas anodin, et à obliger les médecins à le prescrire. La médecine n'est pas une science démocratique et doit être indépendante de l'opinion publique qui par contre est habilitée à juger ses résultats. Cohn-Bendit, que je juge sur ce qu'il a dit et non pas sur ses antécédents (une tendance trop répandue : "d'où tu parles ?"), n'a évidemment rien dit sur l'efficacité de la chloroquine, mais a estimé que Raoult a eu tort de médiatiser à outrance un problème médical avec des conséquences néfastes, et je suis d'accord avec cette opinion, je l'ai dit clairement dans mon billet. J'ajoute que Raoult a peut-être raison (et d'ailleurs la chloroquine, dont on connait l'activité antivirale comme bien d'autres médicaments, est prescrite en milieu hospitalier faute de mieux), mais il a fait un deuxième essai sur 80 malades aussi peu convaincant que le premier car il ne faut pas oublier que 85% des malades guérissent spontanément et c'est pour cette raison qu'un groupe contrôle (ne prenant pas le médicament) est indispensable. Cette polémique est stupide et typiquement française. 

    6
    Souris donc
    Mardi 31 Mars à 08:26

    Typiquement français : le cocorico.

    Hier, sur LCI, Pujadas et ses invités. On montre des courbes avec pic épidémique. Où ? En Italie, en Espagne, en France. Effet du confinement.

    Je me demande s'il n'y a pas aussi une corrélation avec le sens assez relatif de l'hygiène dans ces pays du "Club Med" (dixit Merkel à propose de rigueur budgétaire).

    Quand je suis arrivée, j'étais effarée par la crasse corporelle du Parisien, puant de bon matin dans le métro, qui n'avait donc pas pris sa douche, mais inondé de parfum bon marché pour masquer les odeurs. Et ne parlons pas des toilettes des restaurants. Trous dans la porte pour mater, graffitis obscènes, traces de doigts enduits de merde essuyée sur le mur.

    Jérôme Salomon intervenu ensuite n'a pas repris cette assertion du pic épidémique. Avec raison, si le cracra sort de chez lui, on aura une recrudescence.

    Ce n'est pas qu'une histoire de postillons et de masques.

      • Mardi 31 Mars à 09:01

        Je ne sais pas si l'hygiène corporelle a une influence, mais l'hygiène des mains, sûrement ou  lorsque l'on tousse ou éternue, absolument, le faire dans le creux de sa main est très habituel ou carrément dans l'air. Moi qui prend le métro fréquemment j'ai toujours été effaré de ce manque d'hygiène et de ce partage microbien ou viral.

    7
    Mardi 31 Mars à 11:31
    Raboliot

    Voilà un élèment clé pour expliquer la grande variabilité des symptômes du coronavirus :
    https://sputniknews.com/science/202003311078771306-us-medics-debunk-another-coronavirus-myth/
    C'est un grand ponte des USA qui l'écrit :
    il y a des sur-infections par le virus de la grippe.

    Quand aux Marseillais, on sait depuis longtemps qu'ils sont volubiles, facilement inflammables, et en général peu efficaces, sauf pour le docteur Roux.

      • Mardi 31 Mars à 11:44

        Ce n'est pas impossible. Je ne suis jamais venu sur Sputnik.

    8
    Mardi 31 Mars à 13:18
    Raboliot

    Petit complément d'information sur ces maladies virales :
    Les symptômes de la grippe et du coronavirus sont identiques :
    fatigue, fièvre, et atteinte pulmonaire.
    Dans les deux cas, le système immunitaire est mis à rude épreuve.
    Deux petites différences :
    la grippe donne des courbatures, et pas le coronavirus.
    La grippe dure 7 jours
    Le coronavirus dure 21 jours.
    Dans les deux cas, il faut combattre une sur-infection bactérienne, par des infections opportunistes.

      • Mardi 31 Mars à 14:00

        Des précisions, mais vous semblez oublier que je suis médecin. Il est cependant vrai que le covid-19 est un infection nouvelle donc nous ne connaissions pas les caractères spécifiques.

      • Mardi 31 Mars à 14:07
        Raboliot

        mais vous semblez oublier que je suis Scientifique !

        Ah ah ah !

      • Mardi 31 Mars à 15:12

        Si un médecin est un scientifique, un Scientifique n'est pas forcément un médecin.

    9
    vega
    Jeudi 2 Avril à 07:28

    meme J.Jacques Goldman a critiqué dans une chanson " les belles théories" tout  cet emballement médiatique me laisse perplexe..

      • Jeudi 2 Avril à 09:26

        Quand un "mal" se répand les êtres humains recherchent toujours un responsable et un remède miracle.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :