• Arrêt sur l’image

    Arrêt sur l’image

    Le covid-19 fait tousser, étouffer et parfois mourir, mais il a aussi réussi à figer une grande partie du monde. Arrêt sur l’image.

    L’épidémie à coronavirus occupe tous les médias, et une bonne partie de la meute en réseau où l’on s’échange les complots. Ce virus minuscule est ainsi devenu la seule réalité malgré son invisibilité, éclipsant toutes les autres informations, toutes les autres réalités aussi énormes soient-elles. Le monde n’est vu que sous l’angle de l’épidémie : combien de contaminations, combien de pays confinés, combien en réanimation, combien de morts ? Comment font les autres, quelle stratégie ont-ils adoptée ? Pourquoi ont-ils des masques et pas nous ? Pourquoi dépistent-ils les contaminés sur une large échelle et pas nous ?

    On se dit aussi que les Chinois après nous avoir envoyé un virus pour la deuxième ou troisième fois, sans doute en copinant un peu trop avec les animaux sauvages, nous vendent des masques pour nous en protéger. Les Chinois ont toujours été de remarquables commerçants, mais ils paraissent tout de même un peu mal à l’aise. Que la Chine soit une des principales usines du monde est une chose, que tous les pays finissent par prendre conscience de leur dépendance malsaine à leur égard en est une autre. Pour bien commercer, il faut être discret. Les autorités chinoises sont des spécialistes du masque, les gens sortent masqués, et ceux qui les dirigent ont une fâcheuse tendance à masquer la réalité.

    Illustration : Vladimir Kush

    « 312. Retour de bâton ?Ce n'est pas un poisson d'avril »

  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Mars à 18:58

    En effet, cela devient fatigant à la longue, on ne peut ouvrir un journal, ni allumer la télé, ni ouvrir le portail sur l'ordi, sans tomber sur cette petite bête invisible, qui nous pourrit tant la vie, et tout le monde y va de son couplet, comme d'ailleurs vous le faites dans vos articles, comme les autres!

      • Mardi 31 Mars à 19:00

        Vous avez tout à fait raison. yes

    2
    Mardi 31 Mars à 20:25

    "...combien de contaminations, combien de pays confinés, combien en réanimation, combien de morts ? Comment font les autres, quelle stratégie ont-ils adoptée ? Pourquoi ont-ils des masques et pas nous ? Pourquoi dépistent-ils les contaminés sur une large échelle et pas nous ?"

    Je ne sais pas dans quelle mesure ces questions peuvent sembler superflues ? Leur répétition, peut être ? Mais le professeur Salomon lui-même et le premier ministre (entre autres) sont les premiers à y répondre de façon très volubile... ce qu'on ne saurait trop leur reprocher, c'est vrai .

    A mon modeste niveau j'ai (en vain) tenté quelques diversions pour sortir de ce marasme communicatif, humoristique (selon moi) ou musicale....

    Mais on ne peut plaire toujours à tout le monde.

     

      • Mardi 31 Mars à 20:41

        Bel effort.

      • Mardi 31 Mars à 20:48

        Merci, mais ça ne m'a coûté aucun effort.

      • Mardi 31 Mars à 20:52

        Un effort mental peut-être.

    3
    Mardi 31 Mars à 22:04

    Il y a des leçons à tirer de cette crise pour chacun de nous. Pour les amateurs de cuisine exotique (dont je suis), il convient de barrer de toute urgence sur la liste de choses à essayer : Pangolin,  chauve-souris, serpents et fourmis... 

    En attendant les conclusions de l’enquête smile

      • Mardi 31 Mars à 22:56

        Ce sont pourtant des mets délicats, à condition de les confiner longuement.

        NB : j'aime beaucoup les nouvelles polémiques.

    4
    un cœur qui bât
    Mercredi 1er Avril à 18:38

    Bonsoir Doc,

    Confiné je m’autorise à vous écrire et ainsi maintenir le lien.

    S’agissant du sujet à la mode, ce fameux virus, il y a énormément de questions.

    Celle qui me travaille est comment lever la période de confinement, pour l'heure prévue jusqu'au 15 avril, sans risquer de faire repartir l'épidémie ?

    Aucun pays n'est en mesure de dire comment se passera le dé-confinement....

    Il va leur falloir faire 2 groupes parmi la population et ainsi déterminer quelles personnes ont déjà été contaminées par le coronavirus...

    Un dépistage massif de la population permettra d'évaluer avec précision la part de la population ayant été infectée, en incluant toutes les personnes n'ayant présenté aucun symptôme.

    Au moment du dé-confinement, ce sera très important de savoir quel pourcentage de la population a été infecté par le virus, car au-delà d'un certain pourcentage, le virus ne circule plus.

    CQFD.... à défaut de dépister en amont ... laissons le virus se propager (avec les morts qui vont avec...) et après on nous fera passer un test en aval ...

    Accessoirement, les responsables devront expliquer aux familles que contrairement à des pays comme la Corée du Sud, l'Allemagne, ou Israël qui réalisent du dépistage massif et connaissent un taux de mortalité très faible, nous, faute d’anticipation, on nous a demandé d’attendre, certes à la maison que la CATASTROPHE arrive.

    Je vous souhaite de passer, Cher Doc, une très agréable soirée.
    A très bientôt.
    Amitiés

      • Mercredi 1er Avril à 19:03

        Votre commentaire, fort pertinent, n'engage pas à passer une agréable soirée. Comme je l'ai dit ailleurs, la France est apparue comme un pays sous-développé et peu réactif. Si on ne détermine pas la fraction de la population contaminé et encore contagieuse pour l'isoler, on risque de contaminer ceux qui ne l'ont pas encore été en l'absence de masques, les mesure barrières étant plus ou moins suivies. Le gouvernement ne semble avoir rien dit sur le dé-confinement et je crains que ce confinement soit encore prolongé, faute de mieux.

        Amitiés et soyez prudent.

      • un cœur qui bât
        Mercredi 1er Avril à 19:56

        Cher Doc,
        Je vous remercie pour votre retour et partage votre sentiment.
        A lire la presse Belge du soir, le 1er ministre français vient d'évoquer le sujet du dé-confinement, mais malheureusement sans rentrer dans les détails...

        Il distille les informations au goutte à goutte…Quel dommage.... dossier à suivre.
        D'ici là, prenez également grand soin de vous

        https://www.lesoir.be/291647/article/2020-04-01/france-le-deconfinement-ne-se-fera-sans-doute-pas-en-une-fois-et-pour-tout-le

      • Mercredi 1er Avril à 20:02

        On comprend le goutte à goutte. C'est de la thérapeutique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :