• La chevelure des femmes

    La chevelure des femmes

    Nike doit commercialiser en 2018 un hijab de sport. Ce produit a été étudié, notamment pour ce qui concerne les  caractéristiques du tissu, spécialement pour la pratique sportive. On peut se demander si ce hijab ne séduira pas les sportives non musulmanes conservant les cheveux longs en pratiquant leur sport. 

    Bien sûr, ce couvre-chef est destiné aux musulmanes, non pour maintenir la chevelure en place sans être gêné par elle lors des mouvements sportifs, mais uniquement pour cacher les cheveux.

    On se demande évidemment pourquoi les religions monothéistes tiennent tant à cacher la chevelure des femmes, notamment dans le judaïsme où chez les orthodoxes les femmes vont jusqu'à se raser la tête et porter perruque, et en islam où une femme non voilée peut  être considérée comme une putain par les "bons musulmans". Dans le christianisme le voile n'est aujourd'hui  réservé qu'aux religieuses. 

    Ce que l'on peut constater pour la chevelure féminine, c'est qu'elle est en général abondante et d'une grande beauté, comme le montre ce tableau de Renoir : "Jeune fille peignant ses cheveux"

    La chevelure des femmes

    Alors pourquoi la cacher ? On pourrait évoquer plusieurs hypothèses :

    1. Les hommes qui ont inventé les religions sont jaloux. La calvitie touche les hommes et exceptionnellement les femmes.

    2. Les cheveux sont érogènes en eux-mêmes, ce qui devrait conduire les hommes à cacher également leurs cheveux, l'homosexualité étant unanimement et formellement condamnée par les religions.

    3. La chevelure des femmes accroit leur pouvoir de séduction. L'homme religieux étant un être particulièrement obsédé par le sexe, il est prudent de ne pas réveiller le cochon qui sommeille en lui, d'autant plus que cette pauvre bête a très mauvaise réputation aussi bien dans le judaïsme qu'en islam.

    4. Les religions sont absurdes, notamment pour ce qui concerne les phanères, ce que ce petit sonnet tente d'évoquer.

    PHANERES

     

    Devant les idoles tu devais te découvrir

    Respecter le bois, le plâtre et la peinture

    Sinon, passant, tu risquais d’en mourir

    L’idole devenait chair dans la torture

     

    Devant l’Eternel reste la tête couverte

    Cheveux de femme voilés, crânes rasés

    Cheveux longs enturbannés

    Pour les poils de la tête, Dieu déconcerte

     

    Subtilité de la théologie pilaire

    Les poils semblent Lui plaire

    Sur les joues et le menton

     

    La vertu serait nichée dans la barbe prolifique

    Comme la force dans les cheveux de Samson

    Et les poils envahissent la face des fanatiques

     

    Voir aussi : "Cachez ces cheveux que je ne saurais voir"

     

     

    « 240. En marche sur ordonnanceHamon, le boy-scout »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Jeudi 9 Mars à 18:09

    Les cathos, les juifs orthodoxes, enfin les quelques folkloriques qu’on peut entrapercevoir en bas des Buttes Chaumont, n’agressent personne, ne fomentent pas, ne tuent pas de policiers ni de dessinateurs de presse, ne posent pas de guet-apens aux restaurateurs, n’exigent rien, ne menacent pas, ne traînent personne devant les tribunaux dans le but d’empocher des dommages et intérêts, ne montent pas d’Observatoire de l’Islamophobie et autres collectifs ou associations captatrices de subventions.

    Ce qui m'étonne, c'est qu'ils n'ont pas encore eu l'idée de nous tondre.

     

      • Jeudi 9 Mars à 18:19

        Ce serait pourtant plus sain et plus économique que le voile, et assurément moins excitant.

    2
    Jeudi 9 Mars à 18:31

    Quid de la femme à barbe?

      • Jeudi 9 Mars à 18:42

        Bonne question. J'avoue que je ne connais pas la position du Vatican, de la Synagogue ou de la Mosquée sur ce sujet, à la fois épineux et défrisant.

    3
    Jeudi 9 Mars à 20:42

    Ce n'est pas seulement les cheveux des femmes que l'islam veut gérer dans le moindre détail, mais tous les poils y compris ceux des hommes, y compris (je cite)  "les poils des testicules et de l'anus"   happy

      • Jeudi 9 Mars à 20:54

        Hallucinant. En raison des louanges entre parenthèses, j'ai cru à une dérision.

        Ma 4ème hypothèse est donc validée.

      • Souris donc
        Vendredi 10 Mars à 09:18

        Edifiant morceau choisi (Bénédiction et salut soient sur Carlus) où l’on comprend l’abêtissement par le totalitarisme s’incrustant partout. Ceci, joint à la consanguinité tribale. Il m’est arrivé d’intervenir au pied levé dans un stage de formation continue (Ecrire une lettre de motivation en accompagnement du CV). Réjouie d’être à côté d’une voilée à la cantine, en me disant que j’allais pouvoir la faire parler. A toutes mes questions, vêtement, statut de la femme, difficultés d’intégration, violence... : "Ben, c’est la religion". Le pompon : elle ne savait rien des Croisades, et pensait que Croisé signifie... porter une croix à son cou.

      • Vendredi 10 Mars à 10:52

        On peut donc mettre une croix sur l'efficacité de "l'école de la république" dans les zones où la priorité est à gauche.

      • Souris donc
        Vendredi 10 Mars à 13:50

        Sur l'incommensurable bêtise des apprentis djihadistes de nos cités, je recommanderais La Daronne de Hannelore Cayre. Que ParisMatch sous-titre Devine qui vient dealer.

      • Vendredi 10 Mars à 14:16

        Oui; mais bêtes ET méchants.

    4
    Vendredi 10 Mars à 12:47

    La question de Pangloss m'a fait sourire.

    Ceci est un copié-collé

    Bonjour les amis,

    Un petit mot pour vous dire que je ne vous abandonne pas. Je passe lire vos billets même si je ne laisse pas de commentaire. Toujours très occupée par la paperasse et les dossiers CARSAT, MDPH, APA et maintenant A2GR. Zeus n’a pas épargné la Bretagne et lundi dernier, dans ma campagne bretonne, j’ai revécu les souvenirs de Lothar en décembre 1999 quand j’habitais encore dans les Yvelines. Des dégâts mineurs sur le portail électrique, quelques pièces se sont fait la malle, le châtaigner a tenu le coup, alors que dans le village, quelques arbres ont été déracinés, tout comme certaines toitures qui ont perdu quelques ardoises ou plaques de tôles. Impressionnant en terre, même si je suis une habituée des tempêtes sur mon île. Le fort coup de vent à l’île de BATZ était passé la veille.

    Je continue à écrire la suite des aventures de Meg, l’inspiration revenant doucement.

    A bientôt et profitez du beau temps qui ce matin tente une belle percée.

      • Vendredi 10 Mars à 13:23

        Merci de votre visite entre paperasse et tempête.

    5
    Vendredi 10 Mars à 15:06

    Que voilà un article au poil ! J'ai préféré rire de cette absurdité plutôt que de me faire des cheveux... Il n'empêche que si j'étais Allah, je serais très mécontent que l'on mette ainsi la perfection de Ma création en doute ! Non mais !

      • Vendredi 10 Mars à 15:42

        Peut-être avait-il un cheveu sur la langue en dictant les sourates.

    6
    Semaphore
    Mercredi 15 Mars à 20:06
    Semaphore

    Je suis mal avec cette histoire de poils à cacher...

      • Mercredi 15 Mars à 20:39

        Ou de poils à gratter.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :