• Hommage à twitter

    Hommage à twitterLa spontanéité du tweet pourrait être rafraîchissante s’il ne s’en dégageait pas souvent une vilaine odeur, car il a la brièveté et l’inconsistance d’un rôt ou d’un pet.

    Mais le tweet a un grand avantage : celui de pouvoir révéler la véritable nature de celui qui l’émet, et il s’agit le plus souvent d’irréflexion, de méconnaissance, d’émotivité superficielle, de vulgarité, de haine et d’idiotie. On sait ce que les gazouillis ont révélé de la nature de Trump et dans un de ses derniers, il se qualifie "non pas d'intelligent, mais de génie. Et un génie très mentalement stable! ".

    Aussi je fais amende honorable, le réseau twitter est indispensable comme révélateur de la connerie humaine.

    Pour étayer mon propos, la révélation récente de la teneur des tweets anciens (pendant son séjour à l’ENA) du nouveau porte-parole de LREM, Rayan Nezzar, professeur d’économie, s’il vous plait, montre la classe réelle de l’individu. Même s’il s’est empressé d’en effacer 5000 depuis qu’il a été promu, sans doute de la même veine, les gazouillis retrouvés par BuzzFeed sont de l’ordre de l’insulte vulgaire à l’égard des journalistes ou du personnel politique : pute, fiotte, poufiasse, zéro couille ou couille molle et « niquer sa mère » ne manque évidemment pas dans cette panoplie de grande classe.

    Le nouveau promu aura beau s’excuser, ses tweets spontanés (et imprudents) révèlent bien sa nature profonde : une fiotte diplômée, en utilisant son expression. On est ce que l’on écrit, le lieu et le moment de l’écriture importent peu.

    « Orwell revient, ils sont devenus fous !Le courage de Mr Edouard Philippe »

  • Commentaires

    1
    realist
    Dimanche 7 Janvier à 19:02

    Allons, allons, il n'y pas que du mauvais sur Twitter, on peut y découvrir des affaires intéressantes happy

    Japanese vending machine

     

      • Dimanche 7 Janvier à 19:18

        En effet. Mais c'est comme dans les poubelles, on trouve de tout.

    2
    Dimanche 7 Janvier à 20:01

    Hors sujet. Ou pas..  

    Alors que le terroriste islamiste a frappé, les politiques équitables apparaissent aujourd'hui comme des moyens de penser un avenir plus serein. En effet, entre le sociologisme qui occulte une partie de la réalité et les différents replis identitaires qui fragilisent davantage la cohésion sociale, il est possible de trouver une troisième voie pour améliorer notre pacte collectif. Cela suppose notamment de multiplier les mesures qui reposent sur l'équité et de tenir compte des avantages et des handicaps des individus au moment de leur appliquer une règle.Il s'agit de la meilleure méthode pour donner du contenu à l'égalité républicaine et lutter contre les communautarismes.Éric Keslassy est sociologue et enseignant. Auteur de nombreux ouvrages, il a notamment publié "Leçons d'introduction à la sociologie" et "Démocratie et égalité".

    Résumé sur le site de la FNAC de l'essai "De la discrimination positive" de Eric Keslassy (7,90 €. c'est cadeau !)

     

      • Dimanche 7 Janvier à 20:48

        Le sus-nommé avait une discrimination ni positive, ni négative, mais insultante.

    3
    Dimanche 7 Janvier à 20:19

    Un porte-parole qui va surveiller ses propos. Si j'étais journaliste, j'aimerais lui poser des questions du genre: "Pensez-vous sans oser le dire que M Untel est une flotte et que ma consoeur, Mme Mchin ici présente est une pute?".

      • Dimanche 7 Janvier à 20:49

        Il le pensera, mais ne le dira plus.

    4
    Dimanche 7 Janvier à 20:57

    Il est sans doute "un tout petit peu gêné" de ses publications sur le vifs, car comme vous le faites remarquer, c'est sur des impulsions plus ou moins fortes que l'on se précipite sur twitter, pour déverser  sa haine de quelqu'un ou de quelque chose;

    je trouve que  "fesse bouc" tout  aussi répugnant.

      • Dimanche 7 Janvier à 22:41
        "Café du commerce" universel.
    5
    Souris donc
    Lundi 8 Janvier à 09:39

    Troisième boulet pour Macron, après Richard Ferrand et l’inénarrable Marlène Schiappa. Il a viré Bayrou, sans états d'âme, qu’attend-t-il pour se débarrasser de ce gazouilleur compulsif ?

      • Lundi 8 Janvier à 10:40

        Les boulets sont destinés à être tirés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :