• Equilibre démographique à l’américaine

    Equilibre démographique à l’américaineLa Cour suprême des USA vient de prendre deux décisions complémentaires : la permission de porter une arme hors de son domicile, et la suppression du droit à l’avortement au niveau fédéral . Admirons le sens de l’équilibre des juges qui la composent. L’interdiction d’interrompre une grossesse à ses débuts lorsqu'elle est non désirée  devrait – en théorie – augmenter le nombre de naissances et la population, en retranchant cependant de celle-ci les femmes qui mourront des complications d’un avortement clandestin si elles n’ont pas la possibilité d’avorter dans un Etat des USA où l'IVG restera autorisée. Mais dans leur sagesse, les juges ont prévu l’extension logique des fusillades publiques en les rendant plus commodes, ce qui tendra à équilibrer la démographie. On se pose cependant des questions : le nombre supplémentaire de morts par arme à feu sera-t-il suffisant pour équilibrer l’augmentation des naissances non désirées ? Les tueurs continueront-ils à éliminer préférentiellement les enfants dans les écoles, en respectant ainsi une certaine similitude des âges entre les nés et les tués ? Illustration : Joseph Ducreux

    Equilibre démographique à l’américaine

    Dessin paru dans le Canard enchaîné du 29 juin 2022

    « 416. De l’abus sexuel à l’abus de langagePrécipitation législative »

  • Commentaires

    1
    Halleyjc
    Samedi 25 Juin à 07:41
    Halleyjc
    Surprise ! Je consulté votre site sans être agressé par la pub. Un vrai plaisir de lire votre impertinence ou mieux ce jour votre sinisme.
      • Samedi 25 Juin à 09:20

        Pour ne pas avoir de pub, téléchargez l'application gratuite adblock.

    2
    Samedi 25 Juin à 10:26

    quelques réflexions de G.W. Goldnadel sur Twitter, ce jour : 

    • " Curieux que les médias focalisent d’avantage sur la loi US sur l’avortement que sur la loi française qui a trahi l’esprit d’équilibre de la loi Veil en votant un avortement à la 14 eme semaine au prix de broyer la cage cervicale au grand dam de médecins favorables à l’avortement.
    • " L’avortement doit être autorisé sans pour autant être considéré simplement comme une lettre à la poste , au détriment de la contraception délaissée par les jeunes . Il demeure un drame .
    • " Je ne pardonnerai jamais non plus cette loi votée par la gauche et une partie de la Macronie qui autorise un avortement au 9 eme mois de la grossesse en cas de 'risque psychosocial". Autrement dit , un infanticide. Les mêmes sont opposés à la peine de mort pour les assassins .
    • " Enfin , sur le plan juridique , dire que la Cour Suprême US interdit désormais l’avortement est un gros mensonge. Elle autorise seulement chaque état à légiférer. On peut le regretter sans être obligé de mentir . Lire André Kaspi dans le Fig d’aujourd’hui.

     

      • Samedi 25 Juin à 19:40

        Il y a une différence entre la révocation du droit à l'avortement au niveau fédéral qui va donc être interdit dans nombre d'Etats (13 déjà , je crois) et l'extension en effet discutable (pour des raisons "techniques") de 12 à 14 semaines de l'IVG en France. Moi qui est connu en tant que médecin l'avortement dit "criminel" et ses conséquences que les gens pauvres vont malheureusement à nouveau connaître aux USA, je ne pense pas que cela soit une "focalisation". L'avortement médicalisé n'est jamais une "lettre à la poste", quant à la contraception, elle n'est pas parfaite même bien suivie. L'IMG est réalisée pour motif médical, elle est différente de l'avortement volontaire, elle est indiquée si la poursuite de la grossesse « met en péril grave » la santé de la femme ou si le fœtus est atteint d'une affection « d'une particulière gravité reconnue comme incurable au moment du diagnostic ». Elle peut être réalisée jusqu'au terme. L'interruption médicale de grossesse existe depuis longtemps, il me semble que la loi récente a précisé les conditions de son application qui étaient imprécises notamment pour la "détresse psycho-sociale", la question est en effet jusqu'où aller pour permettre un infanticide. En résumé, Goldnadel (que je connais personnellement) utilise l'argument classique : pourquoi critiquer là-bas puisque nous ne sommes pas mieux ici. Cela s'appelle "noyer le poisson". L'interdiction de l'IVG ne supprime pas l'avortement, il sera fait dans des conditions déplorables et dangereuses et sera en outre pénalisé. C'est une régression de la liberté de la femme. Je crois que c'est Saint Thomas qui avait précisé que le foetus mâle acquérait son âme au 40 ème jour, et le foetus femelle au 80 ème. L'avortement devrait donc être permis dans ces délais même pour les chrétiens.

    3
    Samedi 25 Juin à 11:59

    Ces juges sont-ils vraiment sensés ?

    Que de conneries nous viennent du pays de l'oncle Sam ! ces américains sont vraiment incroyables !

      • Samedi 25 Juin à 12:31

        Ce ne sont pas des juges impartiaux, leur nomination est politique et ils ne cessent leur activité qu'à leur mort.

    4
    Samedi 25 Juin à 19:10

    Et il y a la subtile allusion mégalo de Donald Trump qui, en affirmant que c'est "la volonté de Dieu",  rappelle que c'est grâce à lui ( et à ses nominations) qu'une telle décision a été possible.

      • Samedi 25 Juin à 19:27

        Dieu se prend pour Trump.

    5
    Samedi 25 Juin à 19:36

    Si on peut supprimer un enfant à naître (en reconnaissant que c'est un drame et peut-être même une faute morale), peut-on supprimer un enfant déjà né? En bombardant une ville, par exemple ou en tuant le soldat d'en face.

    Tout ça pour dire qu'entre deux maux ...

      • Samedi 25 Juin à 19:44

        Le "respect de la vie" comporte beaucoup d'hypocrisie et de contradictions.

    6
    Souris donc
    Dimanche 26 Juin à 08:31

    Les Américains sont des cowboys qui se doivent d'être armés, en même temps ce sont des bigots (imprégnés de gospel). Le chariot revient souvent dans leurs chansons. Attaque de la diligence, un must du western. En même temps, allusion biblique au char d'Elie. Swing low, sweet chariot, devenu, par quel miracle ?, un hymne du rugby

    Donc, on respecte la vie, mais pas toujours. Equilibre démographique à l'américaine, comme le résume si justement le titre de votre papier, Dr Wo.

      • Dimanche 26 Juin à 08:46

        C'est un pays où le sacré et le meurtre font bon ménage. L'histoire de sa fondation l'imprègne toujours fortement, sans doute parce qu'elle est relativement récente.

    7
    Dimanche 26 Juin à 11:04

    Vous êtes très agréable à lire !!

    bonne journée

      • Dimanche 26 Juin à 11:13

        Il en est de même pour ce commentaire. Bonne journée à vous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :