• Vincent Peillon va mal

    Vincent Peillon va malIl est triste de constater que Vincent Peillon (agrégé d’histoire (!) et ancien ministre de l’Education nationale) n’est pas guéri. Il vient de rechuter (voir : Vincent Peillon est-il atteint de la maladie d’Alzheimer ?). Après avoir fait une poussée de désorientation lors de sa campagne pour les primaires de la gauche en considérant que l’utilisation de la laïcité avait conduit à stigmatiser (puis à exterminer[1]) les juifs sous Vichy, tout cela pour comparer la situation actuelle des musulmans en France à celle des juifs pendant l’occupation allemande et la collaboration, il vient de récidiver dans une interview sur France info.

    Cette fois ce n’est pas pour pleurer sur le sort des musulmans de France, mais pour nous avertir du danger que représente le rassemblement centriste de Macron. L’absence de distinction entre la droite et la gauche, qui serait à son avis un marqueur de l’extrême droite (comme si le centre n’avait jamais existé dans l’histoire de France), donnerait raison à Marine Le Pen lorsqu’elle parle "d’UMPS". Admirons au passage que Peillon considère MLP comme une référence et notons la contradiction : si la non distinction droite-gauche est un marqueur de l'extrême droite, où classer "l'UMPS" parti unique fabriqué par les Le Pen et le mouvement En marche ! ? Et Peillon de donner sa vision historique en récoltant pour son application un point Godwin :

    « Il y a quelque chose de têtu dans l'Histoire, c'est comme cela que l'on sait qu'il y a eu des chambres à gaz et qu'on ne peut le nier, il y a des gens de l'UMP et du PS (dans le mouvement d'Emmanuel Macron)[2] »…« c'est précisément dans le ventre de la confusion que les monstres se préparent ».

    Quel est le rapport du mouvement de Macron (et l’absence possible de majorité à l’assemblée après son élection) avec les chambres à gaz ?! En marche ! prépare-t-il leur résurgence ?

    Pour éviter que les monstres sortent du ventre de la confusion Macronesque, Peillon encourage à voter pour Benoît Hamon, dont la présence au second tour serait pourtant le plus sûr moyen pour la famille Le Pen d'accéder au pouvoir.

    La confusion n’est pas là où il le pense.

     

    [1] A noter qu’à l’époque, il n’avait parlé que du port de l’étoile jaune qui stigmatisait en fait une origine et non une religion, mais sans évoquer pudiquement la suite sanglante des évènements, et en passant allègrement sur le fait que les musulmans se stigmatisent eux-mêmes par leur habitus sans avoir besoin de mettre une étoile quelconque pour manifester leur appartenance à l’islam.

    [2] Phrase particulièrement confuse.

    « Hamon, le boy-scout241. Nouvelles médicales »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 12 Mars à 12:26

    L'âge ou Alzheimer n'ont rien à faire dans cette histoire. Peillon a toujours été comme ça. Il y a au PS des idéologues comme lui dont le dogmatisme est le fond de commerce.

      • Dimanche 12 Mars à 12:31

        Bien entendu, je lui donnais ironiquement des circonstances atténuantes. Reste que le dogmatisme est également une maladie dangereuse (pour les autres).

    2
    Dimanche 12 Mars à 13:30

    Est-ce-qu'il qu'il veut vraiment aider Hamon avec ce genre de saillies stupides ?

    En fait, je pense qu'il doit être très très énervé contre le PS : on l'a sorti de sa retraite helvétique en lui promettant le destin d'un Macron (le sauveur de dernière minute) et il se retrouve à jouer le faire-valoir d'un Hamon ... beaucoup moins diplômé que lui ! smile

      • Dimanche 12 Mars à 15:44

        On comprend fort bien que Macron est devenu l'homme à abattre des deux côtés, mais l'argumentation de Peillon est nulle et historiquement douteuse surtout pour un agrégé d'histoire.

        Quant aux Républicains, ils ont fait fort en imitant les affiches antisémites du IIIe Reich

      • Dimanche 12 Mars à 19:00

        Oui, seuls ceux qui ont fait l'impasse sur la seconde guerre  mondiale, la montée de Hitler et la Shoah n'auront pas remarqué la ressemblance avec l'iconographie antisémite en vogue à l'époque. Fillon lui même le reconnait et il a bien raison. 

      • Dimanche 12 Mars à 19:41

        Nous sommes d'accord. De surcroît la faucille bolchevik vient accroître la similitude.

    3
    Souris donc
    Dimanche 12 Mars à 17:23

    Quand Plantu dessine la même chose, personne ne s'en offusque.

    http://lafindel-apartheideconomique.midiblogs.com/media/01/00/2911964500.png

     

      • Dimanche 12 Mars à 17:32

        J'avais déjà vu le dessin de Plantu. C'est un banquier, mais la différence du personnage est évidente, les visages n'expriment aucunement la même chose. Celui de Plantu est plutôt avenant et même gai, celui des LR imite les caricatures des affiches antisémites du III Reich. Pangloss parle d'un meilleur coup de crayon de Plantu et donc d'une quasi maladresse du dessinateur de LR. Je ne le crois en aucune façon. Le dessin de Plantu ne me choque pas, celui des LR me choque.

      • Souris donc
        Lundi 13 Mars à 11:27

        Corto est allé dénicher de vraies affiches antisémites et pose la question de l'antisémitisme des cités. Dont la gauche ne se préoccupe pas. C'est l'affiche de LR qui interpelle, pas les milliers de juifs qui chaque année partent en Israël parce qu'ils se sentent menacés en France socialiste.

        Et l'autre crétin qui déterre l'UMPS. Il a dû passer son agreg d'histoire en mai 68 où les jurys étaient peu regardants, vu qu'ils se prenaient une poubelle sur la tête, comme ce doyen de Nanterre, qu'ils ont traité de SS alors qu'il était un authentique résistant (Pierre Grappin)

      • Lundi 13 Mars à 12:56

        Il est peu admissible et idiot qu'un parti républicain utilise pour sa campagne électorale les codes des affiches antisémites d'antan (l'aspect du personnage, la faucille bolchevik...) sans intention antisémite. Bien entendu l'affiche LR est différente (heureusement) des affiches des années 30, mais les codes sont là et l'antisémitisme des cités n'excuse pas cette parution. Un gros méfait ailleurs n'excuse pas un petit méfait ici.

        Oui, il est triste de constater l'antisémitisme virulent des cités. Mais comment lutter contre ? Beaucoup d'arabes sont antisémites et cela ne date pas d'aujourd'hui. Mahomet a massacré les tribus juives de Médine qui l'avaient accueilli mais l'avaient refusé comme prophète. Oui, en France des musulmans tuent de juifs, et pas l'inverse. Quel que soit le gouvernement il ne pourra rien contre cette haine stupide et qui existait bien avant la création d'Israël mais que celle-ci a amplifiée en apportant un prétexte rationnel à cette haine.

    4
    Dimanche 12 Mars à 18:18

    Peillon m'a toujours mise mal à l'aise, voire un peu effrayée ! Il porte son idéologie et son dogmatisme sur lui.

      • Dimanche 12 Mars à 18:29

        Ce qui me frappe également ce sont les erreurs historiques qu'il commet. Mais  comme il serait agrégé d'histoire, il est possible qu'il la transforme pour les besoins de sa cause.

    5
    Semaphore
    Mercredi 15 Mars à 20:02
    Semaphore

    Les Suisses doivent être contents d'avoir un enseignant de ce calibre (il donnerait des cours à l'Université de Neuchâtel)

      • Mercredi 15 Mars à 20:38

        Et la France, content de s'en débarrasser.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :