• Une activité universelle

    Cet après-midi, dans le métro, était assise en face de moi une jeune fille. Bien sûr, son jean était largement déchiré aux genoux, les trous laissant voir les rotules striées de fils de tissu. Bien sûr, elle avait le portable à la main et les écouteurs aux oreilles. Mais pendant tout le trajet cette jeune fille a mastiqué son chewing-gum, les yeux dans le vague. Une mastication appliquée, énergique, permanente, sans le moindre répit. Un exercice qui à la longue devrait lui créer des muscles masticatoires maousses. Elle est descendue avant moi tout en continuant sa rumination de bovidé.

    Sa place fut rapidement occupée par une femme d’âge bien mûr et voilée et que faisait-elle ? Elle mâchait un chewing-gum – je n’invente rien – j’ai donc eu à nouveau ce spectacle enrichissant de la mastication perpétuelle, qui s’accompagnait, comme pour la jeune fille précédente, d’un regard manifestement bovin, à croire que l’activité masticatoire, pour peu qu’elle soit prolongée, exige la concentration d’une vie intérieure.

    Mâcher du chewing-gum semble donc être une activité universelle, par-delà l’origine ethnique, par-delà les croyances, par-delà les âges. Faut-il encourager cette activité pour réunir les peuples ? Je vais apporter au débat un article intitulé : « La vérité sur le chewing-gum » que j’avais publié il y a dix ans et que je vous retranscris ici :

    Le Pr Gilbert-Dreyfus, Membre de l'Académie de Médecine, s'est attaqué en 1981 au chewing-gum (La Revue de Médecine n° 44 du 28 Décembre 1981) avec la plus grande énergie. Manie transmise par les troupes américaines venues libérer la France, il l'accuse de provoquer une « énorme aérogastrocolie » entraînant des palpitations, des éructations et l'émission salvatrice de gaz intestinaux. La perturbation de la digestion serait la cause chez l'enfant d'un ralentissement de la croissance. S'y ajoute - et en cela il n'avait pas tort - la nocivité des colorants et des sucres rapides. Nous le laissons conclure : « N'ayons pas peur de proclamer bien haut, en guise de conclusion, qu'il faudrait mettre un terme au scandale du chewing-gum, et tâcher d'obtenir que soit supprimée en France la vente de ce « produit » aussi malfaisant que l'alcool, la drogue et autres toxicomanies. Invitons, en attendant, les amateurs de chewing-gum à cracher leur salive contaminée jusqu'à n'avoir plus en bouche qu'un petit magma caoutchouteux, jaunâtre et fade ».

    Il faut se rendre l'évidence, l'académie de médecine n'est pas écoutée.

    « Pour en terminer avec la terminaleLa libération de la parole »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 16 Février à 20:16

    Je me suis permis de copier/coller votre article, mes petits enfants adôôôôrent le chewing-gum, j'enverrai l'article aux parents!

    Je pense que à occupation égale, "vaches et humains" cela provoque un regard bovin, dans les bus et les trams (à Nantes pas de métros), c'est même spectacle affligeant !

      • Vendredi 16 Février à 20:49

        Il semble que le Pr Dreyfus avait une dent contre le swing-gum. Je me demande s'il n'était pas antiaméricain.

    2
    Vendredi 16 Février à 20:28

     

    ...si vous revoyez la femme d'âge bien mûr et voilée, vous pouvez lui transmettre ce lien: chewing gum halal ou haram

    extraits:

    question: Salam aleykoum, je sais que les chewing gum hollywoods sont haram car il y a de la gelatine de porc a l'interieur. Qu'elles sont les chewing gum qui sont halal ? Est ce que les chewingum malabar sont halal ? Dans les ingredients c'est ecrit qu'il y a du e422. j'ai lu sur plusieurs forums que c'est parfois halal parfois haram.
    Que Allah nous guide vers le droit chemin Amin. Que Allah facilite pour tous les musulmans Amin

    réponse 1: le chewing gum FLASH wondermint

    réponse 2: dans certains des freedents il n'y pas de gélatine.

    réponse 3: Ça dépend de l'édulcorant

    exemples:

    (N.B.: ce n'est pas nécessaire de lui transmettre ni l'adresse de mon blog, ni mon adresse mél;)

      • Vendredi 16 Février à 20:51

        Votre documentation sur un tel sujet pointu me fait saliver. 

    3
    Vendredi 16 Février à 20:29

    J'ai remarqué que nombreux sont les regards bovins qui se passent de chewing-gum.

      • Vendredi 16 Février à 20:53

        On obtient ainsi la même chose de façon plus économique.

    4
    Souris donc
    Samedi 17 Février à 09:43

    L'Académie de médecine, je ne sais pas, les dentistes mènent inlassablement campagne contre le chewing gum, facteur de bourrage alimentaire et son cortège d’infections, déchaussement...

    Les ruminants sont durablement installés dans le paysage, le chewing gum est assimilé. Avec un nom comme Malabar...

     

    De Funès, un classique.

    Notre BB nationale et le Bubble gum de Gainsbourg font partie du patrimoine.

      • Samedi 17 Février à 09:52

        Je mastique, donc je suis. Il est vrai que lorsque l'on ne peut plus mastiquer on n'est pas loin de ne plus être.

    5
    semaphore
    Samedi 17 Février à 22:23
    semaphore

    Ma mère me relatait qu'à la fin des années 40 et début des années 50, le PCF publiait régulièrement des articles agonisant l'usage du chewing gum, du Coca Cola, des bas (de femme) et des cigarettes américaines au nom de la lutte contre le grand Kapitâââl, etc... soit dans sa propre presse (qui, outre l'Humanité, comptait des journaux régionaux comme "Liberté" dans le Nord), soit en ne manquant aucune occasion de le rabâcher dans le cadre d'articles paraissant ailleurs...

    Nous étions à une époque où le PVF faisait facilement 20 à 25% des électeurs...

    Naturellement, plus il dénigrait, plus les jeunes consommateurs avaient les yeux de Chimène pour ces produits étrangers...

    Il n'ya donc pas que l'Académie de Médecine à n'être pas écoutée...

      • Samedi 17 Février à 22:46

        Et je me demande d'ailleurs si le Pr GD n'était pas un sympathisant du PC, mais je ne peux pas l'affirmer.

    6
    semaphore
    Samedi 17 Février à 22:29
    semaphore

    "une femme d’âge bien mûr et voilée"

    N'y-a-t-il pas coutume, dans les contrées exotiques orientales, de mâcher à tire-larigot du bétel ?

    Le cheming gum ne deviendrait-il un ersatz de ces racines difficiles à trouver sous nos latitudes ?

      • Samedi 17 Février à 22:51

        Hypothèse intéressante, et c'était sûrement un chewing-gum halal (voir le commentaire de Bedeau).

      • Souris donc
        Dimanche 18 Février à 11:44

        Et le qat, effet proche des amphétamines. Halal. On a le tabac à chiquer. Haram, à coup sûr. Mais peut-être convertible ? Car il fait de beaux jets bien bruns quand il est craché.

      • Dimanche 18 Février à 12:03

        Le haschich, lui, est plus fumé que consommé, mais je pense qu'il pourrait également donner de beaux jets colorés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :