• Récréation

    Récréation

     Extrait du Canard enchaîné du 1er novembre 2017

    Quatre fautes d'orthographe en une phrase, prouesse réalisée par un-e étudiant-e syndicaliste (ou plusieurs) ayant déjà pourtant une grande expérience scolaire mais qui a peut-être passé plus de temps à faire de la politique qu'à étudier. Plutôt que de créer une section locale, il-elle devrait inclure son écriture, bien qu'inclusive, dans un cours de rattrapage pour élèves (pardon, apprenant-e-s) défavorisé-e-s du secondaire. A moins de considérer qu'écrire correctement le français n'est qu'un impératif bourgeois. 

    « Promenade dans la coque de la fondation L.VuittonUne soirée à l’Opéra »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Lundi 6 Novembre à 08:44

    Dr Wo, ne soyez pas si exclusif.

    Pas d’orthographe ? Médiocrité intellectuelle ? Aucune importance. Le parti socialiste/écolo attend ta contribution à la marche de la France. Filière : syndicat étudiant, fait ses classes dans une association de pleurnicheurs, vit de l'impôt, atterrira ministre ou dans une sinécure. Hamon, Harlem Désir, Julien Dray, Cambadelis, Pouria Amirshahi, Bruno Julliard...

      • Lundi 6 Novembre à 10:53

        Une carrière parasitaire qui nécessite plus d'oral que d'écrit.

    2
    Lundi 6 Novembre à 13:41

     Quand mes enfants étaient en Fac à Orléans dans les années 90 il avait un dénommé Bouviol de l'UNEF qui en était à sa 5e année de DEUG (histoire/géo), car bien entendu il "faisait de la politique" et se fichait complètement de passer un examen, cependant il profitait d'une bourse et des voyages organisés par la Fac, bouffeurs de curés, il sema la pagaille chez les Pères Théatin à Rome, (c'était le logement le moins cher qu'avait trouvé la Fac) qui menacèrent, s'il ne se calmait pas de renvoyer tous les étudiants dans leurs fouyers les autres étudiants qui ne voulaient pas qu'on les renvois ainsi que les profs, lui ont enjoignirent de la fermer s'il ne voulait être réexpédier à Orléans tout seul !

    Donc l'UNEF continue à enquiquiner le monde étudiant , mais çà c'est tout à fait normal quand on est de gauche!

      • Lundi 6 Novembre à 13:54

        Il semble que l'important pour les "étudiants" de l'UNEF est de se faire remarquer. Le parti socialiste étant pour l'instant agonisant, Mélenchon cherche à récupérer une jeunesse attirée par l'illusion pour la faire descendre dans la rue. Ce qui est toujours redoutable quel que soit le gouvernement

    3
    Mercredi 8 Novembre à 11:24

    Si on ne donnait pas le bac à des gens qui auraient été incapables de réussir le certif' de nos grands-pères, on ne serait pas obligé de tirer au sort les admissions en fac. Et en plus, les syndicats étudiants ne mettraient pas la pagaille à l'université.

    4
    Mercredi 8 Novembre à 13:06

    La goût de l'égalitarisme conduit à la promotion des médiocres.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :