• Quand on prive le public de son service

    Le sens de la fête 

     

    Ne poussez pas ! chacun trouvera sa voie...

     

    Dans les quartiers sensibles, on n'a pas de pétrole mais on a des idées

    « Le mystère de l'oeuf« C’est avec les jeunes idiots que l’on fait les vieux cons » »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Mardi 3 Avril à 20:07

    Rien à battre de leur grève, qu'ils se fassent des merguèz en beuglant leurs slogans. Moi, transportcollectifphophobe, je prends mon 4x4 bien polluant pour mes déplacements. L'avantage de la campagne.

      • Mardi 3 Avril à 20:52

        Vous brisez la grogne des usagers.

    2
    Mardi 3 Avril à 20:37

    Les grévistes, comme ils disent, sont apparemment ravis de faire, à leur façon, leur petite bataille duraille...

    Merde ! j'ai encore glissé dans une faille spatio-temporelle...

    (je répare ça, et je reviens par le premier train)

     

      • Mardi 3 Avril à 20:54

        Il n'y a pas de faille spatio-temporelle, c'est la faillite dans la continuité. (et merci pour les illustrations yes )

    3
    Mardi 3 Avril à 21:01

    La SNCF est en grève, les trains sont rares et un des seuls qui roulait a réussi à causer un accident sur un passage à niveau. On vit une époque formidable.

      • Mardi 3 Avril à 21:08

        Au train où vont les choses ce ne sera pas le seul accident

    4
    Mardi 3 Avril à 21:16

    Et puis cette SNCF nous coûte cher par état interposé, à Nantes samedi ils ont coincé la ville, casser du flic et du mobilier urbain, ce n'est qu'une bande  de malfrats, voilà ce que c'est!

    Je devais sortir mais j'ai préféré rester chez moi, on  ne sait jamais!

      • Mardi 3 Avril à 23:02

        Et le voyage n'est pas terminé.

    5
    Mercredi 4 Avril à 15:35

    Pour nous, c'est un peu : Marche où grève

      • Mercredi 4 Avril à 16:17

        C'est marche et grève, fromage et désert.

      • Souris donc
        Mercredi 4 Avril à 19:00

        Grève perlée : les cheminots ont de l'humour. La perle : ils appellent leur grève qui paralyse le pays une "mobilisation".

        La presse (Pigasse) et BFM et leur Elabe, bien sûr, les soutiennent, pas les sites d'info en continu genre Orange Info où les gens approuvent très mollement les grévistes.

      • Mercredi 4 Avril à 23:14

        Les choses ne font que  commencer et l'opinion publique peut se retourner dans un sens comme dans l'autre. On peut très bien accuser le gouvernement de ne pas vouloir négocier et la menace d'une privatisation ultérieure pourrait ne pas plaire, les résultats n'ayant pas été excellents ailleurs. La dette n'est pas un argument puisqu'elle existe aussi dans d'autres pays européens : le ferroviaire n'est pas rentable, mais nécessaire comme les hôpitaux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :