• QUAND LE MASCULIN S'EMPORTE SUR LE FEMININ

    AUX FEMMES 

    Femmes exposées nues à chaque coin de rue

    Femmes rendues honteuses au corps masqué

    Femmes épousées de force par des inconnus

    Femmes abandonnées une fois engrossées

    Fillettes au sexe mutilé pour ne pas jouir

    Filles coupables d’avoir été violées

    Femmes contaminées sans pouvoir rien dire

    Femmes battues pour une soupe en retard

    Femmes tuées dans des relents d’alcool

    Filles impubères vendues aux vieillards

    Fillettes assassinées après l’école

    Femmes prostituées que l’on met au pas

    Filles esclaves de gens sans parole

    Femmes-bétail juste bonnes à mettre bas 

    Femmes cachées, forcées, répudiées, vendues

    Femmes, exploitées, prostituées, battues

    Femmes violées, mutilées

    Au nom des hommes demeurés

    Au nom des hommes sans nom

    Je vous demande pardon
     

    Paul Obraska

    Félix Nussbaum : "Les perles"

    « Images d’automneLes islamistes pakistanais ont raison »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Novembre à 15:16

    C'est un monde de plus en plus violent et agressif, et naturellement, les femmes, les enfants et les vieux en font les frais, comme toujours ce sont les plus faibles qui trinquent!

    On en parle beaucoup, mais...fait-on vraiment ce qu'il faut pour que cela s'arrête ? Là c'est une autre question!

      • Souris donc
        Dimanche 26 Novembre à 16:35

        Depuis l'homme des cavernes avec son gourdin, l'animâle tape sur plus faible que lui. La civilisation est censée le policer.

      • Dimanche 26 Novembre à 18:20

        @ LIVIA. D'après ceux qui connaissent la question, le monde actuel serait moins violent que par le passé. Il ne faut pas oublier que quand un crime est commis à des milliers de km nous pouvons en prendre connaissance., ce qui n'était pas le cas jadis.

      • Dimanche 26 Novembre à 20:39

        C'est vrai que les règles ont tenté de s'éloigner de la violence primitive, mais elles ont aussi institutionnalisé la domination masculine

    2
    Dimanche 26 Novembre à 15:33

     

    Désolé, Doc... (d'autant plus que vous êtes l'un des seuls, sinon à lire, du moins à commenter mes articles... ), mais je ne suis pas du tout d'accord avec cette autre forme de "repentance", après "envers les victimes de l'esclavage, du colonialisme, de la Shoah, etc"... maintenant "envers les femmes, humiliées, exploitées, battues, martyrisées, mutilées, violées ou assassinées...",  victimes d'individus sans nom, demeurés, mais en lesquels je ne me reconnais pas, malgré tous mes défauts. 

     

      • Dimanche 26 Novembre à 18:16

        Il ne s'agit pas de repentance mais d'un état des lieux. Ce ne sont pas des faits historiques mais des situations actuelles. Nous ne sommes pas responsables des actes des autres mais nous vivons dans le même monde et nous sommes tout de même un peu responsables de notre impuissance.

    3
    Dimanche 26 Novembre à 16:39

    Ne vous excusez pas à la place de ceux qui devraient le faire, ne le font pas et quelquefois s'en vantent.

      • Dimanche 26 Novembre à 18:09

        La formulation se prétend poétique et ce pardon devrait être demandé par tous les hommes représentés par le "Je".

    4
    Souris donc
    Dimanche 26 Novembre à 20:16

    Belle illustration, Felix Nussbaum. Un des artistes "dégénérés", entartete Kunst. Il me semble que ses toiles furent présentées dans une salle de l'expo Paul Klee. Mais où ? Beaubourg ? Grand Palais ? Et quand ?

      • Souris donc
        Dimanche 26 Novembre à 20:27
      • Dimanche 26 Novembre à 20:35

        Au musée d'art du judaïsme il y a 2 ou 3 ans.

        Un autoportrait étonnant : autodérision.

      • Dimanche 26 Novembre à 20:51

        Mais c'est vrai, j'ai vu ses toiles ailleurs...

      • Souris donc
        Dimanche 26 Novembre à 21:12

        Le musée d'art et d'histoire du judaïsme du Marais me laisse un souvenir cuisant. Concert de musique klezmer. Début du téléphone portable. Qui se met à sonner... la cucaracha.

      • Dimanche 26 Novembre à 23:03

        Pas le même rythme.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :