• Macron, la voiture-balai ?

    On peut se poser la question devant les ralliements à son mouvement venus de tous les horizons comme : Jacques Attali, Alain Minc, Bernard Kouchner ou Pierre Bergé... et qui vont finir par devenir plus encombrants qu’utiles.

    Une voiture trop lourde où les passagers éclopés s’agitent dans tous les sens risque de verser dans le fossé. 

    Macron, la voiture-balai ?

     Dessin de Geluck

    « Réalité alternativePourquoi tant d'inconscience ? »

  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Janvier à 13:55

    A présent que tout le monde est en lice, il devrait commencer à dégonfler.  Comme Mélenchon qui vient de repasser à 10% alors que les journaux nous expliquait que sa progression était irrésistible.

    Les quatre "consciences morales et références intellectuelles" que vous citez sont davantage des repoussoirs que des soutiens. Il ne lui manque plus que le soutien de Hollande. 

    Carlus  (futur électeur de Macron -peut-être- :-) 

      • Mardi 31 Janvier à 14:07

        Pour Mélenchon, c'est peut-être l'effet Hamon, qui logiquement devrait mordre sur son électorat (si le sondage a été fait après la victoire d'Hamon). Les soutiens de Macron ne sont pas, en effet, de première jeunesse et constituent des poids (en raison de leur lourd passé), plutôt que des indices de renouveau. 

    2
    Mardi 31 Janvier à 15:14

    Mais c'est qu'il n'en veut pas des éclopés le p'tit jeunot ! happy

    Bon mardi Doc

      • Mardi 31 Janvier à 16:20

        Il délivre des tickets d'entrée ? Quel succès, il va jouer à guichet fermé.

    3
    Souris donc
    Mardi 31 Janvier à 19:37

    "Emmanuel Macron est le candidat marionnette des restes du Parti socialiste, et l’on verra dès lundi bon nombre de ralliements à sa personne. Rien ne nous est dit sur ses réseaux, ses financements et encore moins son programme. Il a surgi de nulle part et on tente de nous l’imposer. De la même façon que les médias ont voulu imposer, lors de la primaire de la droite, un second tour Sarkozy / Juppé pour faire gagner Juppé, ils tentent cette fois d’imposer un duel Macron / Le Pen. Pour ce faire, il faut manipuler l’opinion, lui faire peur, et l’orienter dans le bon sens."

     http://www.jbnoe.fr/Une-tentative-de-coup-d-Etat

     

      • Mardi 31 Janvier à 19:59

        La question n'est pas celle du complot et des manipulations (probables) qui font souvent partie de la défense des coupables, la question est de savoir si Fillon s'est conduit avec probité ou non.

        La dernière phrase de l'article me laisse perplexe car des sénateurs auraient été mis en examen pour avoir encaissé des sommes destinées aux collaborateurs.

      • Mardi 31 Janvier à 20:44

        C'est vrai que l'on ne sait pas grand chose de Macron. Reste que c'est une "marionnette" qui remplit les salles.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :