• La mort comme récompense

    La mort comme récompense

    Nous avons les martyrs de l’islam où la mort est conçue comme un accomplissement avec comme récompense un paradis d’autant plus séduisant qu’il possède un côté érotique que ne semble pas avoir le paradis des chrétiens. Bien que l’on puisse se poser la question en voyant la représentation du paradis par Hiéronymus Bosch dans « le jardin des délices » et en se demandant ce que font les deux individus, fesses à l’air, dans le coin en bas et à droite du tableau.

    Aujourd’hui aux Pays-Bas il est proposé une loi, sans connotation religieuse, où la mort est envisagée comme un accomplissement :

    « La proposition de Pia Dikstra prévoit d’étendre ce cas (l’euthanasie pour raisons médicales) aux personnes âgées de plus de 75 ans, et qui considèrent leur vie comme "achevée". Dans son exposé des motifs, la députée remarque « qu’il y a des personnes âgées qui, à un moment donné, considèrent leur vie comme achevées et souffrent d'une vie devenue trop longue pour elles. Tout ce qui devait être fait est fait. Tout ce qui a de la valeur est derrière eux. »

    Bien sûr, cette personne de plus de 75 ans, très satisfaite de sa vie au point de vouloir la quitter, taillera auparavant une bavette avec un médecin généraliste et même un « conseiller en fin de vie » (espérons qu’il restera à ce conseiller encore quelques années à vivre) avant que lui soit accordé le droit de partir la tête haute.

    Je me demande tout de même si une personne satisfaite de sa vie, et sans doute encore opérationnelle, a vraiment le désir de mourir sauf s’il souffre d’une dépression sévère.

    Le génocide des vieux est en passe de s’organiser, en commençant par le volontariat comme dans le récit d’anticipation : « Soleil vert »

    « Qu’arrive-t-il aux USA ?Préparation à la nouvelle lutte finale »

  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Août à 16:16

    ...peut-être grâce à ce type d’appareillage, à la portée de (presque) tous...

    Une machine à suicides bientôt dans vos salons

    (j'avais évoqué, à la marge, cette petite merveille de technologie et d'humanité progressistes dans un précédent article) intello )

     

      • Samedi 1er Août à 17:32

        Malheureusement l'image n'apparait pas

    2
    Pangloss
    Samedi 1er Août à 17:14

    Cela m'évoque les plans sociaux où les départs se font "sur la base du volontariat" et à propos desquels je ne peux m'empêcher de penser que certains volontaires sont désignés.

      • Samedi 1er Août à 17:33

        Comme dans l'armée pour des opérations dangereuses.

    3
    Samedi 1er Août à 19:04

    Il y a en ce moment aux Etats-Unis au moins deux individus de 75 ans justement qui s'obstinent à croire que tout n'a pas été fait et que le plus intéressant est à venir. 

     

    PS : aujourd'hui, en Europe, pour proposer une loi, on n'a nul besoin de justifier que cela correspond à un besoin réel et massivement revendiqué.  Il suffit "d'avoir une idée", comme des poivrots jouant à "moi, si j'étais le gouvernement..."

      • Samedi 1er Août à 22:17

        Et bien de gens de cet âge ont transformé le monde. Lancer des idées, aussi farfelues soient-elles, est la meilleure façon de se faire un nom

    4
    Kobus van Cleef
    Samedi 1er Août à 19:05
    Le génocide des vieillards n'est pas en passe de s'organiser
    Il est déjà organisé
    Sans textes sans directives, mais dans les faits, il est déjà en place
    Regardez ce qui s'est passé pendant la pandémie ( non une pandémie ne sert pas à faire des sandouiches) du couilles vides 19
    Au delà de 70 ans, traitement compassionnel, soit oxygène à faible débit, morphine et hypnovel
    Lorsque le stock d'hypnovel a été épuisé, on a substitué le rivotril
    Mais dans les faits, n'importe quelle benzo aurait fait l'affaire, à petit débit
      • Samedi 1er Août à 22:20

        Les indications thérapeutiques ont toujours tenu compte de l'âge.

    5
    Kobus van Cleef
    Samedi 1er Août à 22:58
    Pas certain
    J'ai l'exemple familial d'un carcinoïde dégénéré de la parotide qui a eu chirurgie plus radiothérapie pleine dose, à 87 ans
    Ce que 'orl n'avait pas massacré ce sont les rayons qui l'ont eu
      • Samedi 1er Août à 23:01

        "Toujours" est un mot qu'il ne faut utiliser qu'avec prudence.

    6
    Sémaphore
    Vendredi 7 Août à 22:31
    Sémaphore
    Jacques Attali doit être furieux de la mollesse du genou de la Batave. Lui prévoyait tel service dès les 70ans. Mais, ça, c'était avant... qu'il les ait, les septante ans (depuis un quarteron d'années).
      • Vendredi 7 Août à 23:07

        Un oubli salvateur.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :