• La loi contre les « fake news »

    La loi contre la falsification et la diffusion des « fakes news »

    La désinformation, les nouvelles inventées, manipulées et la diffusion volontaire du mensonge sont de devenues des « fake news ». Avouez qu’en anglais le terme donne à la malhonnêteté un petit air officiel la rendant acceptable.

    Les « fake news » ont ainsi surgi largement dans l’espace démocratique alors qu’elles sont surtout une spécialité des autocraties et des totalitarismes que ceux-ci organisent en propagande constituée d’une brochette de mensonges officiels connus de tous en tant que mensonges, mais convainquant néanmoins les aveugles ou les idiots (l’un n’empêchant pas l’autre).

    Si les fausses nouvelles deviennent aujourd’hui préoccupantes c’est qu’elles foisonnent et se multiplient grâce aux réseaux sur internet, si bien que l’on finit par ne plus savoir où est la vérité qui paraît bien pâlichonne auprès du mensonge autrement plus séduisant, et de ce fait bien mieux diffusé.

    Les « fake news » sont vieilles comme le monde, même si autrefois elles mettaient longtemps à diffuser et avec une audience habituellement réduite. La fausse nouvelle la plus connue et qui a fait le plus de bruit est celle qui affirmait que la Terre tournait autour du Soleil. Un certain Polonais, chanoine, astronome, médecin et mathématicien du nom de Copernic l’avait inventée en 1511, mais se doutant bien de l’absurdité de ce qu’il avançait, il semble avoir préféré que son mensonge ne soit largement diffusé qu’après sa mort survenue en 1543. Chacun pouvait en effet se rendre compte par lui- même du mensonge en voyant chaque jour le Soleil tourner dans le ciel, se lever d’un côté et se coucher de l’autre. Je suppose que notre chanoine espérait rire de son canular une fois dans sa tombe, étant bien placé pour croire à une vie après la mort.

    Cette « fake news » était cependant si bien ficelée que des gens aussi honorables que Galilée finirent par y croire en lui donnant même plus d’épaisseur. Heureusement que l’Eglise avait édicté des lois bibliques pour lutter contre les « fake news » ce qui permit de rétablir durement la vérité en 1633.

    Illustration : Turner

    « De la petite mort à la grande mortLe vieil indien et les astronautes »

  • Commentaires

    1
    Samedi 16 Juin à 20:16

    Depuis qu'il y a des nouvelles, il y a des fausses nouvelles: calomnies, canulars, erreurs, théories fumeuses, escroqueries, promesses électorales, propagande politique etc.

    Il y a déjà une loi contre la diffamation. Elle n'est malheureusement pas assez sévère. J'ai lu quelque part que dans l'ancienne Chine, celui qui lançait une fausse accusation était condamné à la peine qu'aurait encouru sa victime innocentée.

    Pour le reste, ce n'est pas à la loi de dire ce qui est vrai ou faux car la tentation serait grande d'interdire tout ce qui déplaît au pouvoir.

      • Samedi 16 Juin à 20:47

        C'est ce que veut suggérer ce petit billet. La vérité n'est pas toujours une évidence et l'erreur est souvent mieux acceptée. Légiférer en ce domaine peut s'avérer dangereux pour la vérité elle-même. 

    2
    Samedi 16 Juin à 20:21

    Et si ce "projet de loi contre les fake-news" que l'on dit directement inspiré par l’Élysée était justement l'une des plus énormes fake-news des dernières années ?

     

    Partout, du "(ex)Front National" à "La France Insoumise", et de "Valeurs Actuelles" au "Club de Médiapart" en passant par "Libé", "RFM TV" et "L'Obs", toutes les personnes bien informées issues de milieux autorisés (ou l'inverse) reconnaissent là une mauvaise idée qui frôle l'arbitraire, la censure et l'autoritarisme.

    D'autre part, beaucoup de personnalités autorisées issues des milieux bien informés (ou le contraire) font également remarquer que cette décision a été prise par l’Élysée, c'est parce que Emmanuel Macron aurait été lui-même victime de rumeurs pendant la campagne présidentielle:

    Projet de loi contre les fake news : le combat personnel de Macron (Le Parisien)

    Fake news: un combat très personnel pour Emmanuel Macron (BFM TV)

     

    J'ai pu en retrouver quelques unes -autant de fausses nouvelles qui se sont presque toutes révélées inexactes...-(si je me fais bien comprendre) :

    1. Il entretiendrait une relation cachée avec sa belle-fille.

    2. Il vivrait en couple avec Mathieu Gallet dans un appartement voisin de celui de son épouse

    3. Il aurait reconnu avoir un compte bancaire caché aux Bahamas

    4. Il se laverait les mains après avoir serré celles des ouvriers

    5. Il voudrait faire rentrer la Turquie dans l’Union Européenne

    6. Il souhaiterait imposer un loyer aux propriétaires

    7. Il serait manipulé par l’Union des Organisations Islamiques de France

    8. Son meeting à Lille était à moitié vide

    9. Il voudrait revoir à la baisse les allocations familiales

    10. Il voudrait supprimer les APL et les bourses pour les étudiants

     

    ...je n'arrive pas à imaginer qu'un chef d’État qui respecte sa fonction et qui respecte le peuple qui l'a élu en arrive à vouloir bâillonner la Liberté d'Expression dans son pays pour quelques racontars qui l'auraient chagriné il y a plus d'un an de ça...

     

      • Samedi 16 Juin à 20:53

        Quoi qu'il en soit, ce n'est pas une bonne idée et l'application d'une éventuelle loi devrait être assortie d'aspirine pour celui ou celle qui serait amené(e) à l'appliquer

    3
    Souris donc
    Samedi 16 Juin à 20:58

    Le bobard, vaste question.

    Peut-être que la problématique émane de la presse papier tenue de vérifier ses sources (Euh, Mediapart , Libé ?) alors que les sites ont une totale liberté. Quand on a connu le Monde de Beuve-Méry, on ne peut qu'être consterné par celui du Decodex avec ses gommettes rouges-orange-vertes pour les sites selon leur crédibilité. Problème : le Monde ne réussit pas le test.

    Censure-prétexte : le naïf se laisserait berner par les sites de désinformation. Sauf que les politiciens et autres idéologues bernent délibérément le naïf.

    Contre la diffamation et la calomnie, il existe déjà des lois. Contre les biais, les scientifiques sont à même de faire le ménage.  

    La seule solution pour le néophyte : recouper les informations.

      • Samedi 16 Juin à 22:46

        Encore faut-il qu'une information ait d'emblée plusieurs sources vérifiables

      • Souris donc
        Dimanche 17 Juin à 08:56

        Au moins peut-on mettre dans son volet des favoris un éventail de sites pour se faire une opinion, de Valeurs Actuelles à Mediapart en passant par l'Obs et quelques étrangers, comme la Tribune de Genève et Russia Today.

        Aquarius, divine aubaine pour l'endoctrinement. La preuve : Taubira la ramène.

        Contrefeu, la tribune de Chantal Delsol dans le Figaro papier du vendredi 15. Sur la frénésie moralisatrice (chapitrer les Italiens, brandir la morale, infliger des remontrances, imposer aux autres une morale que l'on ne s'impose pas à soi-même. Dans la grande tradition de Rousseau sur l'éducation, mais abandonnant ses propres enfants à l'Assistance Publique).

      • Dimanche 17 Juin à 09:20

        Je suis bien trop paresseux pour consulter tous ces sites. Vous avez raison : beaucoup d'hypocrisie à la Tartuffe.

      • Souris donc
        Dimanche 17 Juin à 11:16

        Encore faut-il se méfier. Certains  ne se gênent pas pour taper l'incruste dans des journaux à l'opposé de leurs propres convictions. Ainsi le dernier des communistes, Jérôme Leroy, est parvenu à placer une pige à Valeurs Actuelles. Le coco vain qui m'a traitée de ratonneuse en chef sur Causeur, quand j'ai écrit, il y a 10 ans, qu'il y avait des armes de guerre dans les caves du 9-3.

        Dr Wo, on comprend que vous n'ayez pas le temps de vous livrer à la littérature comparée, votre blog doit être chronophage. La recherche de l'illustration, tableaux et le Chat, toujours en cohérence avec vos papiers et qui leur confère une petite distance ironique, en même temps.

      • Dimanche 17 Juin à 11:32

        En fait, comme je le dis plus loin, ça vaut la peine de passer un peu de temps sur le blog pour susciter des commentaires dont je me régale. C'est mon côté paysan : je sème pour récolter.

      • Souris donc
        Dimanche 17 Juin à 17:53

        Comme rape Mc Solaar : qui sème le vent, récolte le tempo.

      • Dimanche 17 Juin à 18:21

        Je trouve ça plutôt bon (je perle du rap de Solaar). Je sème du vent mais je récolte plus que du tempo.

      • Souris donc
        Dimanche 17 Juin à 18:54

        Comme chez les rappeurs, vous êtes le MC (Maître de Cérémonie). Sauf que le rap et autres hip hop, plus bêtes les uns que les autres. Même dans leurs jeux de mots. Ex. "Casse la bouche d'un flic, ça te fera un condé sans dents".

        Marre du rap.

      • Dimanche 17 Juin à 19:44

        Très drôles les "Inconnus" (si je ne me trompe pas)

    4
    Dimanche 17 Juin à 08:39

    L'extrême droite et les communistes ont beaucoup utilisé les fake-news dans leur conquête du pouvoir acculant des hommes au suicide et poussant des foules au lynchage. D'ailleurs, dans l'histoire, l'antisémitisme est presque exclusivement  une affaire de fake news (sacrifice de nourrissons, responsable de la peste, traite des blanches, etc...

    Combiné avec le crapuleux " il n'y a pas de fumée sans feu", il commet des dégâts considérables. 

    Oui mais... je suis d’accord avec vous,  on ne voit pas très bien comment un texte de loi pourrait régler le problème sans être, au mieux ridicule, au pire liberticide. Comme pour le burkini, 

    Mais il est amusant de voir les admirateurs de Castro et de Maduro, ceux de Poutine et de Erdogan , les nostalgiques de Pétain et de Laval, les pourfendeurs du "racisme d'Etat" et de l'islamophobie réunis pour défendre la "liberté d'expression" !

      • Dimanche 17 Juin à 09:17

        J'ai décidément de la chance d'avoir des commentateurs de haut niveau qui amènent des réflexions aussi judicieuses à propos d'un billet des plus modestes.

    5
    Lundi 18 Juin à 17:17

    Quand il s'agit de politique je crois que mon QI avoisine celui d'un huître ! Ce ne fut pas toujours le cas mais depuis quelques temps, dès qu'on parle politique mon cerveau se met sur pause… Je me demande si c'est grave ! J'ai la sensation d'assister à un spectacle sans queue ni tête auquel je ne parviens plus à m'intéresser. Alors, une loi sur les "fake news"...c'est idiot, mais si ça les amuse… clown

      • Lundi 18 Juin à 17:36

        Une loi c'est de la politique, d'autant plus qu'elle chercherait en fait à protéger les politiques. Mais il y a dans ce débat un petit côté philosophique (épreuve de philo du bac aujourd'hui) : où est la vérité ? Et peut-on prétendre la posséder pour pouvoir juger ? Vous avez 4 heures. clown

      • Mardi 3 Juillet à 09:25

        Le QI d'une huitre me semble bien plus intéressant que celui d'un quidam dont le cerveau est rongé par les news déversées par nos médias. On appelle ça des nouvelles mais ce sont plutôt des réclames et des commentaires sur des situations dont on nous tait l'origine, la vraie... et qui cachent les informations dont nous aurions tant besoin.

      • Mardi 3 Juillet à 09:50

        Mais il faut éviter le travers inverse qui est de voir des complots là où il n'y en pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :