• L’alcool contre la sédentarité

    L’alcool contre la sédentaritéLe monde politique n’est pas toujours risible, mais là nous sommes servis. Nous avons même droit à un collectif d’amuseurs publics puisqu’ils sont 105 députés (aux dernières nouvelles) de La République en Marche titubante, cons et dangereux à la fois, à proposer une loi « visant à faire de la France une nation sportive » car il « ne s’écoule pas un jour sans qu’une publication témoigne des bienfaits de la pratique physique et sportive pour la cohésion sociale, le bien être, la santé, (…), pour lutter contre la sédentarité, participer au traitement de certaines maladies ». Et comment ? Mais en favorisant l’alcoolisation des amateurs de spectacles sportifs assis sur les bancs en leur permettant d’acheter des boissons alcoolisées dans l’enceinte du stade, ce que la loi Evin avait interdit jusqu’à présent. Des amuseurs « du nouveau monde » qui confondent allègrement la vue du sport et sa pratique.

    On se demande évidemment quel est le côté sportif d’une bonne biture, à moins de considérer que l’agitation traumatisante qui peut s’ensuivre dans le stade ou dans les rues permet de lutter contre la sédentarité. Il est à craindre que cette proposition de loi vise à augmenter le taux d’alcoolémie de la nation plutôt que sa musculature.

    Bien sûr, c’est un problème de fric, et les arguments fournis par les soutiens de la loi frisent la débilité, comme : il est préférable que les spectateurs se pintent en regardant les sportifs évoluer plutôt qu’arriver ivres dans le stade, ou, en faisant vibrer la corde de gauche, puisque que ceux qui se restaurent dans l’enceinte du stade ont droit d’accompagner leur repas d’une boisson alcoolisée, celle-ci devrait pouvoir couler partout dans un souci d’égalité. On voit là aussi que le principe d’égalité peut servir à toutes les sauces jusqu’à permettre n’importe quoi.   

    « Et j'ai vu un peu de Vesoul295. Ignace Philippe Semmelweiss est mort un 13 août il y a 154 ans »

  • Commentaires

    1
    Samedi 10 Août à 21:06
    Pangloss

    La République en marche ne marche pas droit. Faut-il y voir un lien?

      • Samedi 10 Août à 22:36

        Elle ne marche pas droit, mais elle ne marche pas gauche non plus.

    2
    Souris donc
    Dimanche 11 Août à 10:00

    En compensation vertueuse, Total a été éjecté des stades, en tant que sponsor des JO de Paris, par Anne Hidalgo. Le supporter titubant est plus respectueux de l'environnement que l'automobile. Et pour pisser sa bière, il a les nouveaux uritrottoirs. Avec l'argument :

    Une personne rejette chaque année par ses urines suffisamment de matières valorisables (azote, phosphore, potassium…) pour fertiliser 400m2 de blé. Ce qui réduirait d’autant les engrais chimiques employés actuellement. 

      • Dimanche 11 Août à 10:26

        L'hypocrisie de cette proposition de loi atteint tout de même des sommets en utilisant la préservation de la santé pour favoriser l'alcoolisme et la violence dans les stades de football.

    3
    Dimanche 11 Août à 11:11
    Pangloss

    J'espère au moins que ces gens sont payés. Il vaut mieux être un saligaud qu'un imbécile.

      • Dimanche 11 Août à 11:45

        Qu'ils soient imbéciles ou saligauds, ce qui m'étonne encore, c'est leur nombre.

    4
    Dimanche 11 Août à 14:15

    Peut-être qu'en regardant Trump, Salvini, Bolsonaro violer toutes les règles de la morale bien-pensante, la décence la plus élémentaire, et toutes les vérités qui paraissaient définitivement admises ( sur les armes, le réchauffement climatique, la déforestation, l'avortement...) et pourtant rester à un haut niveau de popularité, ils se disent peut-être que chez nous en France, il faudrait peut-être s'y mettre. smile

      • Dimanche 11 Août à 14:40

        C'est une hypothèse (cynique), à moins qu'ils aient bu.

    5
    Dimanche 11 Août à 15:40

    Je ne bois pas (ou "avec modération" -forcément-: parfois un verre de "bon" vin le midi en mangeant, un apéritif de temps à autres le week-end, ou une bière bien fraîche à l'heure du thé...). Je ne fais pas non plus de sport. Je ne regarde même pas les matchs de foot à la télé, alors... sur un stade !... 

    J'aimerais quand-même savoir si, depuis son application dans les enceintes sportives, la loi Evin a permis d'économiser quelques vies sur les 41 000 victimes annuelles (toutes causes confondues) de l'alcoolisme recensées par la Ministre de la Santé, et si elle a fait diminuer sensiblement les violences et les incivilités, voire les débuts d'émeutes, dans et aux abords des stades (sauf, bien sur, à propos des populations qui, traditionnellement, ne devraient pas boire d'alcool) ?

    "Mangez-Bougez", "Consommez 5 fruits et légumes par jour", "Évitez les plats trop salés, trop gras, trop sucrés", "Buvez avec modération", etc... J'espère aussi que ces conseils ont fini par porter leurs fruits, tant vis-à-vis de la santé et de la longévité des français, que de l'équilibre financier des caisses d'Assurance maladie ?

    Mais, bon, je ne bois pas (ou "avec modération"), je ne fais pas non plus de sport, je ne regarde même pas les matchs de foot à la télé... alors, ce que j'en dis...

      • Dimanche 11 Août à 16:13

        Ne croyez pas que je ne me pose pas les mêmes questions (voir ICI). Il est certain que la boisson favorise les rixes dans les stades, ce qui ne les empêchent pas d'exister en son absence. Les conseils alimentaires finissent par porter leurs fruits (si j'ose dire). Progressivement les gens ont changé leurs habitudes alimentaires influencés par le matraquage médiatique et la course a de plus en plus d'adeptes. On a observé la diminution de la prévalence de  certaines maladies et un accroissement de la longévité, interrompu semble-t-il aux USA en raison de la consommation de drogues. Reste qu'il est difficile de lutter contre les addictions comme le tabac et l'alcool, et si l'on a du mal à réduire leur consommation, il est de bon sens de ne pas la favoriser.

    6
    Un cœur qui bat
    Lundi 12 Août à 11:35

    Bonjour Doc,

    Pour montrer l'exemple, et pousser le plus grand nombre à "bouger", l'ex-ministre et ancienne championne olympique d'escrime Laura Flessel avait annoncé le 17 septembre 2017 la création de la «fête du sport» tous les 13 septembre, soit la date anniversaire de l'officialisation de la tenue des Jeux olympiques 2024 à Paris. Entre temps, le gouvernement a changé de ministre et revu (bougé) son calendrier... finalement la Fête nationale s'est tenue fin septembre en 2018. Et pour sa 3ième édition, la Fête du Sport a changé son planning, et a déplacé la fête du 22 au 23 juin 2019 pour accompagner la Journée Olympique.

    Bouger au besoin même les calendriers, pourvu qu'on Bouge !!

    Bien à vous.

      • Lundi 12 Août à 13:52

        Le sport consiste donc à courir après les dates. C'est bizarre cette joie d'avoir obtenu la corvée d'organiser les JO, source de tracas pour les Parisiens et qui leur coûtera probablement cher car , je crois, que les derniers JO ont toujours été déficitaires.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :