• C’est celui qui le dit qui l’est

    C’est celui qui le dit qui l’est

    On ne compte plus le nombre de fois où Erdogan a traité les Allemands d’aujourd’hui de fascistes au moindre désaccord entre l’Allemagne et la Turquie. Or c'est le régime turc qui prend progressivement toutes les couleurs du fascisme : un chef, même s’il fut élu, comme ce fut le cas pour Hitler, une idéologie : l’islamisme, la répression des opposants avec l’installation de fait d’un parti unique, le rejet des ethnies minoritaires comme les Kurdes qui succèdent aux Arméniens, la tendance conquérante ne s’exprimant pour l’instant qu’aux marges.

    Des racistes pur jus se trouvent parmi ceux et celles qui se proclament « antiracistes » car ils se permettent ouvertement de tenir des discours et des manifestations racistes. Ce sont ces antiracistes autoproclamés qui ont fait resurgir la notion de races (« racialisation») allant jusqu’à les comparer entre elles comme le fit Rokhaya Diallo en parlant « d’excellence noire » dans le Washington Post à propos de l’équipe de France de football ayant remporté la coupe du monde. Ce qui introduit une hiérarchie entre les races en respectant ainsi la définition princeps du racisme. Puis-je conseiller à Mme Diallo de ne pas étendre la comparaison en dehors du domaine sportif.  

    Quant à la Licra de Paris: dans un texte intitulé «le colonialisme vu sous un autre jour» diffusé sur Facebook elle critique «une équipe croate dramatiquement uniforme». Ce qui suggère que cette équipe a perdu la finale parce qu’elle était trop blanche ! Plus idiote et dangereuse que la Licra, tu meurs.

    Revenons à ce jugement enthousiaste de l’animateur du Daily Show : «l'Afrique a gagné la coupe du monde !» Ce n’est pas l’avis de l’écrivain algérien Kamel Daoud qui dans une chronique du Point, pense, lui, que la composition ethnique de l’équipe de France ne permet pas de proclamer une victoire de l’Afrique, mais bien au contraire sa défaite car pour exprimer leurs talents les Africains sont obligés de s’expatrier jusqu’à risquer leur vie pour y parvenir.

    Illustration : Le Caravage : "Joueurs d'échecs"

    « La République à l’arrêt272. La meilleure façon de recruter »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Jeudi 26 Juillet à 14:07

    Injure vedette des cités : Putain de ta race ! Abrégé en Ta race !

    Les anti-racistes autoproclamés capitalisent sur la race.

    Tout est bon (ah le foot !) pour nous culpabiliser, se pavaner sur les plateaux et capter la plantureuse subvention pour les innombrables associations anti-racistes.

    Et, invariablement, on tombe dans le panneau.

    On se défend en sortant ses classiques, oui, oui, la race ne n'applique qu'aux variétés animales fabriquées par l'éleveur, oui, oui,  toute autre application relève des heures les plus sombres. On exhibe Gobineau pour bien prouver qu'on a honte du mâle européen blanc, hétéro, raciste, colonisateur et saccageur de planète. On se justifie face à ceux qui jubilent.   

      • Jeudi 26 Juillet à 14:26

        Je crois que les antiracistes racistes jouent avec le feu. Le réveil des "populismes" en Europe est une des conséquences de leur racisme anti-blanc. Et on va finir par demander à "l'excellence noire" (dixit Diallo) ce qu'elle a apporté à l'Humanité pendant les derniers millénaires en dehors du jazz (avec les instruments inventés par les blancs) et du temps record pour parcourir 100 mètres. C'est ainsi que les antiracistes finissent par nourrir le racisme et la défense de "l'excellence blanche".

        Les gens doivent être jugés individuellement quelle que soit leur appartenance ethnique ou autre.

      • Souris donc
        Vendredi 27 Juillet à 10:44

        Ils nourrissent le racisme, il leur faut du racisme, le racisme est leur fonds de commerce. C'est çui qui dit qui y est. Admirez le jargon. On avait déjà ces contorsions sémantiques à Nuit Debout.  Le non-mixité, les non-blancs, les racisés (tiens tiens). 

        Ils font le jeu du FN. Heureusement que Marine Le Pen s'est suicidée en direct, sinon on l'avait.

         

      • Vendredi 27 Juillet à 11:06

        Ils (plus volontiers elles) nourrissent le racisme pour pouvoir se nourrir eux-mêmes. C'est ce que l'on appelle un cercle vicieux.

    2
    Jeudi 26 Juillet à 16:24

    Je me souviens que, quand, petit garçon, je faisais collection de timbres, les PTT avaient émis des timbres dits "surtaxés" (on les payait un peu plus cher et le supplément allait à une oeuvre d'intérêt public) au bénéfice de la lutte contre la tuberculose, timbres sur lesquels figurait le slogan "Pour sauver la race".

    C'était le temps où pour enrayer le développement de cette maladie, des panonceaux interdisaient de cracher dans le métro.

      • Jeudi 26 Juillet à 16:30

        La race est un concept soumis à la procrastination.

        Je crois que le mot a disparu de notre Constitution, donc ce concept n'existe pas.

    3
    Sémaphore
    Jeudi 26 Juillet à 22:37
    Sémaphore

    Diallo a reçu un tweet d'un ambassadeur noir disant en substance qu'il n'en avait pas tant été fait et blablaté, lors des exploits de ladite équipe en 2002 (liquidée au premier tour comme dernière du groupe) ou en 2010 (liquidée idem aussi peu glorieusement), alors même que cette équipe était déjà très largement colorée pour une équipe officiellement européenne...

      • Jeudi 26 Juillet à 23:27

        Il est en effet plus prudent de ne pas insister sur le comptage ethnique.

    4
    Sémaphore
    Jeudi 26 Juillet à 22:41
    Sémaphore

    Quant à la Croatie footballistique et au vu des noms des joueurs, elle n'a effectivement pas été enrichie par les chances pour elle...

      • Jeudi 26 Juillet à 23:28

        Pour un pays de 4 millions d'habitants son équipe a eu un parcours exceptionnel.

      • Sémaphore
        Vendredi 27 Juillet à 00:06
        Sémaphore

        Exactement et il m'a semblé qu'ils étaient bien davantage dans le camp français en manquant surtout de réussite plutôt que l'inverse.

        Ils n'étaient sûrement pas "dominés", ce qui est tout de même logique à ce niveau de compétition.

      • Vendredi 27 Juillet à 07:52

        Le joueur le plus talentueux sur le terrain s'appelle Chance et il n'est ni blanc, ni noir.

    5
    Vendredi 27 Juillet à 12:27

    Je comprends pourquoi que les partisans de Benzema sont si furieux : Deschamps leur a fait perdre l'occasion de montrer qu'ils appartenaient eux aussi à une race supérieure ! smile

    Voilà bien le niveau auquel nous amène le racisme (y compris l'antiracisme façon  Rokhaya Diallo): le résultat d'un match de football est censé nous indiquer quelle race ethnie est supérieure à l'autre : la noire représentée par la France ou la blanche représentée par la Croatie. 

     

     

     

     

      • Vendredi 27 Juillet à 13:33

        C'est stupide et déplorable. L'individu disparait derrière son appartenance ethnique ou religieuse. Mbappé n'est pas un bon joueur de football parce qu'il est Mbappé et qu'il a bénéficié d'un bon apprentissage, mais parce qu'il est noir. Pour l'autre bord, Pasteur n'est pas un grand homme parce qu'il est Pasteur et que son environnement lui a permis de l'être, mais parce qu'il est blanc.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :