• 311. Le coronavirus n’est pas raciste

    311. Le coronavirus n’est pas racisteLes Africains ont d’abord cru que le covid-19 était une maladie de Blancs. Il semble donc que pour les Noirs, tout ce qui n’est pas noir est blanc, comme sur une portée de partition, y compris les Jaunes qui ont apparemment une appétence particulière pour les animaux sauvages, porteurs de virus inédits, et à qui ils attribuent des vertus secrètes dont certaines portent sur le sexe.

    Bien entendu, le coronavirus n’est aucunement raciste, il frappe avec égalité tout le monde, et si la majorité en réchappe, certains en meurent (comme dit la fable) quelle que soit leur couleur de peau, que l’animal soit humain ou pas.

    La chloroquine auréolée à Marseille fait un sacré Raoult et s’est répandue comme une trainée de poudre en franchissant la Méditerranée à la vitesse de la lumière. Les Africains qui s’en servent contre le paludisme la connaissent bien et comme le covid-19 n’est manifestement plus une maladie réservée au Blancs, comme ils l’avaient espéré, peut-être en rigolant, les pharmacies africaines sont dévalisées. Le gouvernement marocain a même racheté le stock de Nivaquine (une forme de chloroquine) de l’usine Sanofi de Casablanca.

    Evidemment, je n’ai pas d’avis autorisé sur la chloroquine, je sais qu’elle peut avoir des effets secondaires sérieux – secondaire, curieux terme pour des effets qui peuvent entraîner la mort – notamment cardiaques, car en allongeant la durée de l’activité électrique du cœur elle peut provoquer de graves troubles du rythme, le muscle cardiaque lui-même peut être atteint, ce qui implique une surveillance cardiologique pendant le traitement et la connaissance des associations médicamenteuses. Bien d’autres organes sont parfois touchés, comme l’œil, mais sans exagérer la fréquence de toutes ces complications.

    Je pense que pour l’instant, dans l’incertitude où l’on est quant à l’efficacité de la chloroquine sur le vivant (son activité serait nette in vitro), l’attitude du gouvernement est prudente en réservant le médicament aux cas graves, mais il n’est pas certain qu’il ait raison. Par contre prendre la chloroquine pour des formes bénignes ou à titre préventif c’est prendre des risques inutiles. Voir la queue de gens qui paraissent bien portants devant le service de Raoult pour éventuellement bénéficier de ce traitement me paraît aberrant, à moins que leur but soit de se faire tout simplement tester.

    « De l’intérêt du confinementUBU à moustache »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Mars à 17:19

    S'ils ne guérissent pas du coronavirus, au moins ils soigneront leu accès de paludisme.

      • Mercredi 25 Mars à 17:24

        N'a pas de paludisme qui veut.

    2
    Mercredi 25 Mars à 17:43

    Ma fille a pris du Plaquénil pendant longtemps pour cause de lupus érythémateux non disséminé, heureusement sans effets secondaires notables. Par contre, un essai de la Nivaquine l'a conduite à l'hôpital pour cause de torsade de pointe ! C'était il y a quelques années et maintenant elle va très bien. 

    Un conseil donc, plutôt le Plaquénil que la Nivaquine… yes Enfin… je dis ça, pour plaisanter un peu ! 

     

      • Mercredi 25 Mars à 17:59

        L'allongement de l'intervalle QT de l'électrocardiogramme fait en effet craindre la survenue d'une torsade de pointe qui est une tachycardie ventriculaire particulière, mortelle si non traitée. Le Plaquenil est l'hydroxychloroquine et la Nivaquine un sulfate de chloroquine, un sel différent. La vie tient à un détail.

    3
    Mercredi 25 Mars à 19:59

    D'après les termes mêmes du Président de la République (par ailleurs Chef des Armées) "Nous sommes en guerre" , ce qui n'est pas entièrement faux...

    N'étant ni médecin, ni militaire, ni (évidemment) médecin-militaire, je me pose une question stupide et certainement hors sujet :

    "Est-ce qu'en temps de guerre, si on découvre de nouveaux antiseptique, antibiotique, ou antalgique... ou de nouvelles techniques d'anesthésie, ou de chirurgie... etc... est-il nécessaire de procéder à des tests ou à des essais thérapeutiques et d'établir des protocoles rigoureux... etc... ?"

    Bon, je dis ça...

      • Mercredi 25 Mars à 20:39

        Si la chloroquine ne sert à rien comme semble le montrer une étude chinoise bien faite, ce serait donner un possible poison à quelqu'un déjà malade. Même en guerre il n'est pas nécessaire d'aggraver une situation.

    4
    Mercredi 25 Mars à 20:28
    Raboliot

    Je ne vais rien vous apprendre, mais c'est une petite piqure de rappel, doc !
    La syphilis était la première cause de mortalité en 1900 en France.
    Avec la pénicilline, le mal a été enrayé, dans les années 1940.
    Malheureusement, il existe des personnes, assez rares, qui ne supportent pas cet antibiotique.
    Le polymorphisme fait VRAIMENT suer.
    Les sciences naturelles ne sont pas des sciences exactes : hélas !

      • Mercredi 25 Mars à 22:47

        Ce qui fait aussi que les individus sont uniques.

      • Mercredi 25 Mars à 23:25
        Raboliot

        C'est pour cette excellente raison que l'intelligence artificielle ne remplacera jamais un bon médecin.
        Quoiqu'en dise votre stupide et riche confrère Laurent Alexandre.

         

      • Mercredi 25 Mars à 23:45

        Je l'espère. La machine est d'une grande aide, le risque est qu'elle prenne le pas sur la réflexion et que l'on perde l'habitude de réfléchir et d'écouter l'être humain et non pas la machine.

      • Jeudi 26 Mars à 00:21
        Raboliot

        Ma spécialité c'est l'avionique.
        Le bon pilote détecte les cas où l'automatisme est en erreur.
        Il doit débrancher le pilote automatique et reprendre les commandes en mode manuel.
        Clint Eastwood a fait un film sur le pilote de l'Hudson.

      • Jeudi 26 Mars à 08:56

        C'est une bonne illustration.

    5
    Mercredi 25 Mars à 22:19

    Voulez-vous que je vous dise, Doc ? J'admire la foi impatiente et révélée des zélateurs du bon Dr Raoult !

    Des tests sur les extraordinaires bienfaits de la Chloroquine sont en train d'être menés dans de nombreuses régions de France et d'Europe et les résultats devraient être connus dans une dizaine de jours à peine  ... mais  ils exigent que, sans attendre les résultats des sceptiques, l'humanité souffrante mette sa survie dans les seules mains du nouveau messie !

     

    PS : Nicolas Picard, professeur de pharmacologie à l’université et pharmacologue biologiste au CHU de Limoges"...dit à propos de l'étude de Raoult  :  "...14 patients traités avec le médicament comparés à 16 patients non traités. Le plus troublant est de constater que 6 patients ayant reçu le traitement ont été exclus de l’étude en cours de route et donc de l’analyse. Pour au moins 4 d’entre-eux le traitement était manifestement inefficace puisque 3 ont été admis en réanimation, un est décédé.

      • Mercredi 25 Mars à 22:57

        Il est manifeste que son essai ne vaut pas un pet, ce qui ne veut pas dire que la chloroquine ne se révèlera pas efficace ultérieurement. Mais la mise en scène de Raoult n'est pas digne de lui et si par ailleurs la chloroquine n'est pas efficace in vivo, et si elle est prise largement et n'importe comment, on pourrait avoir un sérieux retour de bâton

    7
    Souris donc
    Jeudi 26 Mars à 13:18

    Si le confinement vous donne des boutons, il y a un remède : le Sofa Festival.

      • Souris donc
        Jeudi 26 Mars à 16:02

        Je trouvais que l'initiative des musiciens méritait d'être relayée sur les blogs. 

        Le Sofa Festival vise à collecter des dons en faveur des hôpitaux de Paris. Renaud Capuçon, aujourd'hui avec une transcription pour violon de la musique du film "Diamants sur canapé" avec Audrey Hepburn.

      • Jeudi 26 Mars à 16:20

        Je suis bien d'accord que c'est une belle initiative.

    8
    Jeudi 26 Mars à 14:08

    Intéressant, mais j'ai de quoi m'occuper.

    9
    Vendredi 27 Mars à 12:42
    Raboliot

    Une petite question anodine pour vous, doc !
    Le réseau sentinelle https://www.sentiweb.fr/france/fr/? a supprimé la mesure de grippe saisonnière sur son site depuis février.
    Vous ne trouvez pas cette suppression louche, voire hyper-louche ?
    Autre information :
    Le coronavirus s'est répandu en Islande, et la mortalité est quasi-nulle dans cette ile.
    Saurez-vous trouver, et interpréter, cette très belle dissonance cognitive ?

      • Vendredi 27 Mars à 13:11

        Je suppose que pour la grippe saisonnière nous sommes en phase de disparition, ce qui arrive souvent à l'approche du printemps et l'épidémie actuelle vient probablement perturber les services.

        Dans des billets précédents j'avais fait quelques remarques au sujet des décisions prises avec retard et peu cohérentes à l'approche de cette épidémie. J'ajoute que nous sommes un pays sous-développé quand on se compare à certains pays asiatiques ou à Israël. Pour l'Islande, je crois que la stratégie a été différente pour le dépistage des malades, sûrement meilleure que la nôtre, mais il faut tenir compte que le pays est petit et on ne peut pas éliminer une mutation favorable du virus.

    10
    Vendredi 27 Mars à 13:35
    Raboliot

    Supposition, sans preuve aucune !

    Voilà bien la VRAIE différence entre un Scientifique et un médecin !

      • Vendredi 27 Mars à 14:30

        La médecine est une science, mais elle n'est pas exacte, tout en recherchant des preuves qu'elle obtient souvent. Par ailleurs, toutes les sciences fonctionnent à partir d'hypothèses c'est à dire de suppositions. Pour le virus qui sévit en Islande il suffira d'examiner son génome pour savoir s'il a muté ou pas, la médecine peut parfois être une science exacte.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :