• Voyages au bout de l’impuissance

    Emmanuel Macron a fait pendant la première année de son mandat 47 voyages à l’étranger en parcourant 17000 Km. Il a raison, les voyages forment la jeunesse. Dans chaque pays il a distillé ses sages conseils pieusement recueillis par chacun des dirigeants rencontrés, et lancé dans ses discours des projets pour modifier le cours du monde.

    Ses efforts furent récompensés par le sourire impénétrable du mastodonte chinois, le regard sibérien du tsar de toutes les Russies, et par le nettoyage affectueux du revers de sa veste par l’Ubu roi nanti du plus gros bouton atomique du monde.

    Aujourd’hui, des gens frustrés de ne pas recevoir de ses conseils éclairés à domicile descendent dans la rue pour lui en réclamer.

    Voyages au bout de l’impuissance

     

    Des bancs mêlés de poissons sans tête, dans une odeur de pourrissement dégagée par l’élévation de la température fiscale, des trains délaissés, des cerveaux universitaires en surchauffe, des banlieues en décomposition de plus en plus attirées par les effluves des dessous religieux inchangés depuis des siècles.

    Nul n'est prophète dans son pays mais espérons qu'il sera moins impuissant à domicile que chez les autres.

    « La réalité insoumiseFrance inter a droit à nos félicitations »

  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Mai à 18:41

    On espère qu'il ne cédera à cette belle sirène porteuse de la pancarte et ne permettra pas plus de cannabis, les gens sont déjà trop décervelés!

      • Samedi 26 Mai à 18:52

        La pancarte est portée par la sénatrice Benbassa. C'est peut-être en fumant du cannabis que l'idée lui en est venue

    2
    Samedi 26 Mai à 20:01

    Meuh... non..

    Pour lui, tout baigne... c'est les autres qu'a commencé !

    extrait d'un article de Marianne d'avril 2018:

    Qu'on se le dise, notre "chef de guerre" est aussi chef du dictionnaire. Et cela va même de pair. Ainsi par deux fois cette semaine - dimanche face au duo Bourdin-Plenel et ce mardi 17 avril devant le parlement européen - Emmanuel Macron a-t-il utilisé, les deux fois en parlant de la situation en Syrie, un verbe qui n'existe pas : "impuissanter".

    "A plusieurs reprises, plusieurs membres de la communauté internationale se sont organisés pour impuissanter l'ONU et l'Organisation internationale de lutte contre les armes chimiques.".../... "Les Russes ont, en novembre 2017, bloqué le mécanisme d'attribution (des responsabilités de l'usage d'armes chimiques, ndlr) de l'Organisation internationale de lutte contre les armes chimiques, ne permettant plus à la communauté internationale de s'organiser, ils l'ont impuissantée"

    Après avoir déjà regretté précédemment:

    "Je considère que nous devons sortir de postures morales qui parfois nous impuissantent"

    Je ne sais pas ce qu'il pouvait br????? pendant ses cours de français au Lycée "la providence" ?

      • Samedi 26 Mai à 21:27

        Fasciné par la prof, peut-être.

    3
    Dimanche 27 Mai à 18:26

    A domicile, il se "viagrise". Mais c'est un ersatz.

    4
    Dimanche 27 Mai à 18:46

    Il se grandit en quelque sorte.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :