• Une transition durable

    Les médias posent périodiquement la question du maintien de Mr Hulot au gouvernement s’il n’est pas à même de faire progresser de façon conséquente la transition écologique. J’avoue que je ne sais pas trop ce que recouvre cette fameuse transition, et surtout comment la réaliser sur le plan pratique alors que Mr Hulot a accepté d’être au gouvernement dans cette perspective.

    Comme tout ignorant, j’ai d’abord consulté le chapitre « Transition écologique » dans Wikipédia. Si vous avez du temps à perdre, je vous invite à le faire ; c’est un fatras dont on ne retire rien : pas de définition claire, mais un nouveau vocabulaire, une accumulation de références à des documents ou à des réunions, des intentions mais à aucun moment une façon raisonnée de parvenir aux buts souhaités.

    Ailleurs j’ai trouvé une définition plus précise : « La transition énergétique (ou transition écologique) désigne le passage d'un système énergétique qui repose essentiellement sur l'utilisation des énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (que sont le pétrole, le charbon et le gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique. Parmi les principales EnR, on trouve : l’énergie solaire, l’énergie éolienne, l’énergie géothermique, l’énergie hydraulique... » (novethic : le média expert de l’économie responsable).

    Bien sûr que l’énergie nucléaire n’y figure pas. Elle ne dégage aucun gaz à effet de serre, mais elle laisse derrière des déchets dangereux quasiment pour l’éternité bien qu’enterrés, et ses centrales ne sont pas l’abri d’accidents catastrophiques, aussi les écologistes ont-ils une sainte horreur de cette énergie malgré ses nombreux avantages, dont l’efficacité.

    Une transition durableSur ma dernière facture EDF figure, en tout petit, l’origine de l’électricité qui m’est délivrée :

    89,7% nucléaire,

    6,9% renouvelable (dont 6,3% hydraulique),

    1,5 % charbon,

    0,8% gaz,

    1,1% fioul

    Dessin paru dans le Canard enchaîné du 1/11/17

    Ce sont donc les centrales atomiques qui me fournissent la quasi-totalité de mon électricité. L’hydraulique (déjà largement exploitée) me fournit une petite part mais les autres énergies propres et renouvelables : l’énergie solaire, l’énergie éolienne, l’énergie géothermique qui devraient en principe assurer cette fameuse transition ne fournissent à eux trois qu’une part absolument ridicule de ma consommation d’électricité : 0,6% ! Les énergies fossiles sont à bannir mais elles ne représentent que 3,4% de l’ensemble, nous voilà rassurer pour l’effet de serre.

    On voit que Mr Hulot a beaucoup à faire s’il veut se dispenser de cette ignoble énergie nucléaire, sans recourir aux énergies polluantes et qui élèvent la température du globe, pour assurer la transition écologique de la production d'électricité sur laquelle est basée toute notre civilisation. Il me semble que si l’on veut remplacer l’énergie nucléaire par des énergies propres et renouvelables, on risque fort de bouleverser notre paysage, mais pas pour l’embellir (du moins de mon point de vue). Je pense que Mr Hulot va devoir patienter durablement ou retourner à sa fondation.

    Une transition durable

    « L'addiction au sexe des monothéismesL'exposition MoMA à la fondation Louis Vuitton »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Mercredi 1er Novembre à 12:04

    Dans le 6,9% de renouvelable de votre facture EDF, il doit y avoir les fastueux privilèges des employés. Et encore, il n'y a pas tout (les pensions de reversion somptueuses). Tous avantages renouvelables et durables.

      • Mercredi 1er Novembre à 12:11

        C'est pour améliorer l'environnement des employés.

    2
    Mercredi 1er Novembre à 12:05

    Coucou Doc,

    Vos constatations sont les mêmes que les miennes, mais vous ne reprenez pas en compte, la TVA de 5.5% sur le CTA (Contribution tarifaire d'Acheminement Électricité) qui n’apparaissait pas auparavant !

    Qu'est venu faire Monsieur Hulot dans ce projet de transition énergétique puisque les centrales nucléaires restent les principales pourvoyeuses d'électricité, centrales qui constituent une épée de Damoclès sur la tête de notre pauvre monde, c.f. https://www.monde-diplomatique.fr/2017/11/CASTELIER/58106

    Bonne journée de Toussaint

      • Mercredi 1er Novembre à 12:19

        Les chiffres que je donne ne concernent pas les dépenses mais l'origine de l'électricité produite.

        Article intéressant. Etant donné le nombre de centrales atomiques de par le monde et les conditions de leur exploitation, je trouve que les accidents sont plutôt rares.

    3
    Mercredi 1er Novembre à 14:00

    Le sieur Hulot était beaucoup mieux à la télé à présenter son émission "ushuaïa", je ne crois pas qu'il fasse des étincelles comme ministre.

    Parlons donc de l'énergie solaire prétendu propre! L'installation est ultra onéreuse, (j'ai des amis qui l'ont installé), et après...on ne sait que faire des panneaux qui "polluent"! De même que les éoliennes qui gâchent notre paysage (çà c'est écolo), qui font du bruit et qui marchent comment d'après vous ? Avant le vent qui les fait tourner, il y a : l'électricité!  Bravo à Mr Propre!

      • Souris donc
        Mercredi 1er Novembre à 15:03

        Le sieur Hulot et sa popularité a été choisi par Macron comme alibi pour neutraliser la tyrannie des Verts et assurer le service minimum. Le Round Up, autorisé par l'UE pendant 9 ans. Hulot exige 3 ans. Non mais !

      • Mercredi 1er Novembre à 15:27

        Les éoliennes font plus de vent et de bruit que d'électricité.

        Oui, Hulot est une conquête de communication de Macron, puisqu'il avait refusé de participer à tous les autres gouvernements, mais que peut-il faire en matière énergétique ? L'électricité ne peut pas être suffisamment produite par des moyens autres que le nucléaire sauf à utiliser le charbon, le gaz et le pétrole.

      • semaphore
        Mercredi 1er Novembre à 21:06
        semaphore

        N'oubliez pas qu'en plus, la consommation d'électricité est prévue de croître de façon exponentielle si le développement des voitures électriques suit le plan de marche actuellement concocté par ces élites. Que faire va devenir une question toute aussi cruciale qu'en URSS autrefois...

      • Mercredi 1er Novembre à 23:20

        On va finir par construire de nouvelles centrales nucléaires.

    4
    Un Cœur qui bat
    Mercredi 1er Novembre à 20:53
    Bonsoir Doc, la résolution de l’équation est quasiment insoluble... c’est plus qu’un défi c’est une mission ... car ce n’est pas l’origine de l’énergie qui devrait focaliser notre attention mais la conséquence de son usage .... je vous invite à lire un article paru ce jour en Belgique... c’est très grave ... et vraiment préoccupant. Très bonne soirée

    http://www.lesoir.be/122233/article/2017-11-01/le-mois-doctobre-ete-anormalement-chaud-selon-lirm
      • Mercredi 1er Novembre à 23:24

        En principe ce sont les émissions de gaz, pas de l'usage même de l'électricité mais à quoi on l'utilise.

    5
    semaphore
    Mercredi 1er Novembre à 21:04
    semaphore

    Comment parler précisément d'un concept nébuleux ???

      • Mercredi 1er Novembre à 23:26

        En effet, c'est un attrape tout.

    6
    Jeudi 2 Novembre à 19:43

    Penser que le futur a le moindre avenir est l'erreur des écologistes et que le présent peut continuer éternellement, l'erreur des anti-écologistes.

      • Jeudi 2 Novembre à 22:01

        Je suis d'accord avec la seconde partie de la phrase. Par contre, le futur a forcément un avenir mais ce n'est pas toujours celui que l'on souhaiterait ou que l'on a la faculté d'imaginer; l'avenir surprend toujours quand on se place dans une perspective historique.

      • Souris donc
        Vendredi 3 Novembre à 06:33

        Le progrès fait rage et le futur ne manque pas d’avenir.

        Philippe Meyer, toutologue et chroniqueur matutinal sur France Inter, du temps où la station se donnait pour mission d’informer et de divertir avant d’endoctriner. Heureux habitants du Calvados et des autres départements français.

      • Vendredi 3 Novembre à 08:26

        La tautologie se répète comme les vieux et les bègues.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :