• Sans ordonnance

    Echange culturel

    Les universités françaises font pâle figure dans les classements internationaux, n’est-ce pas injuste ? Un fait récent vient de montrer leur incontestable attractivité jusqu’à pousser une personne à changer de vie, à s’engager dans les études et à quitter une activité d’assassin et même de tortionnaire, pour se cultiver dans notre beau pays.

    Saluons donc la compréhension des fonctionnaires du consulat de France à Istanbul qui n’ont pas hésité à accorder à Majdi Mustafa Nema un visa Erasmus d'une durée de trois mois pour rejoindre l'université d'Aix-Marseille où son expérience en tant qu’ancien officier de l'armée syrienne, et de cadre d’un groupe radical islamiste aurait pu faire merveille dans une salle de dissection s’il n’avait pas été malencontreusement arrêté après l’intervention de plusieurs ONG, dont la Ligue des droits de l'homme, à l'origine de la plainte contre lui. Il est regrettable que cette plainte ait pu faire obstacle à sa réinsertion et sa volonté de s’amender en profitant des bienfaits de notre culture judéo-chrétienne.

    Sans ordonnance

    Sexe et peau

    Bernie Sanders, candidat à l’investiture démocrate, qui présente un programme social visant à lutter contre les inégalités est critiqué par une partie des siens et accusé de sexisme parce qu’il ne défend pas assez les droits des femmes et des minorités, c’est à dire, pour simplifier, qu'il ne se préoccupe pas assez du sexe et de la peau. En février 2019 lors de l’annonce de sa candidature à la présidentielle, un journaliste lui avait demandé « s’il n’avait pas peur, en tant qu’homme blanc, de ne pas être le mieux placé pour représenter le nouveau visage du Parti démocrate ». Sanders a répondu : « Il faut évaluer les candidats non pas selon la couleur de leur peau, de leur orientation, leur genre, ou leur âge. Nous devons tenter de passer à une société non discriminante qui considère les gens en fonction de leurs capacités ». Le pauvre n’a rien compris au progressisme dont les deux mamelles sont aujourd’hui aux USA le sexe et la peau.

    Le tabac tue

    A Lyon, une jeune femme a été jetée dans le Rhône et a failli mourir d’hypothermie pour avoir refusé de donner des cigarettes à deux individus dans le nuit du 7 au 8 février. Un acte de prévention payé d’ingratitude.

    Pour vivre heureux, il ne faut plus vivre caché

    37 millions de Français montrent leur bobine sur Facebook. Et moi, et moi, et moi…

    Après le jaune, il est  conseillé de se mettre au vert

    Ce lundi matin, des manifestants écologistes ont envahi le siège parisien de BlackRock, le plus grand gérant d'actifs au monde, rue du Quatre-Septembre à Paris, dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des retraites. L’écologie mène à tout et à n’importe quoi.    

    « L'altération de l'altéritéL’archipel littéraire »

  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Février à 17:10

    Il y a beaucoup de jeunes étrangers, de 25 à 45 ans, qui abandonnent des situations confortables dans leur pays d'origine pour venir étudier en France. A tel point que de nombreuses structures (comme "campuslangue") leur proposent des cours d'initiation et de perfectionnement au français.

    Eux, ont bien compris que ce n'est pas uniquement leurs capacités qui importent, mais en partie la couleur de leur peau (le genre et l'âge pouvant être un plus non négligeable)

     

      • Lundi 10 Février à 17:14

        Oui, mais ils font le sacrifice de s'expatrier.

    2
    Lundi 10 Février à 18:53
    Pangloss

    J'ai entendu qu'une part importante (30%?) des jeunes de 15 à 25 avait "disparu des radars". Ils ne sont ni étudiants, ni travailleurs, ni chômeurs.

      • Lundi 10 Février à 19:20

        J'ai également vu ça. J'ai un de mes petits-fils qui est dans ce cas : quand on quitte ses études, on ne peut pas être chômeur si l'on n'a pas travaillé.

    3
    Lundi 10 Février à 19:55

    On vit dans l'illusion  que tous les individus présentant des "signaux faibles" de radicalisation sont tous connus et fichés S par la police. Et voilà qu'on apprend que et la police et les services secrets ignoraient la présence dans notre pays du responsable d'un groupe djihadiste nommé "Armée de l'Islam" présentant pourtant des signaux si forts (1)  que même la société civile en avait connaissance.

    On ne se demande plus "que fait la police ?"  mais plutôt " y-a-t'il une police dans ce pays !

     

     

     

     

      • Lundi 10 Février à 20:04

        C'est en effet très inquiétant que l'arrestation de ce criminel de guerre n'a eu lieu qu'après des protestations d'ONG, et il y a un sérieux doute sur le personnel du consulat d'Istanbul. A rapprocher de l'attentat à la préfecture de police. On pourrait en rire s'il ne s'agissait pas d'affaires susceptibles de devenir dramatiques.

    4
    Souris donc
    Mercredi 12 Février à 08:12

    Dans les classements, on est bon derniers en tout ce qui concerne les savoirs (Universités, PISA pour l'école, classement CM2 en maths, Villani et quelques autres sont l'arbre qui cache la forêt de l'ignorance).

    Mais on est premiers mondiaux, et nettement devant, dans la distribution d'aides sociales.

    Et comme on n'est pas trop regardants sur la légitimité du demandeur, les passeurs ont vite compris qu'il y avait là un filon à exploiter. Avec l'aide active des ONG (dont les subventions sont proportionnelles à leur visibilité) et des chaînes d'information en continu qui diffusent de belles images de chaloupes pleines à craquer, de navires genre Seawatch, avec des capitaines femmes, qui vont à leur secours, sans compter les individuels à la Neunoeil Herrou sur le Col de la Roya. 

    A cette grouillante faune, ajouter la presse Pigasse (Inrocks, Le Monde, l'Obs, Télérama, Libé, Mediapart) toujours du bon côté.

    C'est pas cher, c'est l'Etat le contribuable qui paie.

      • Mercredi 12 Février à 10:45

        Tout ça est exact. Cependant, il me semble que c'est la Grande-Bretagne qui attire en Europe le plus d'immigrés. Les migrations ont toujours existé, parfois les armes à la main, et on peut difficilement empêcher des gens poussés par la pauvreté et/ou l'insécurité à rechercher, même en risquant leur vie, une meilleure situation. Ajoutons, en outre, que la Terre est devenue petite avec les moyens de communication actuels.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :