• Personne n’est parfait

    Personne n’est parfaitIsabelle Adjani joue en ce moment un rôle à contre-emploi de médecin malgré nous si l’on se réfère à ses déclarations faites dimanche dernier sur France Inter :

    « Se référer à Pasteur, comme l'a fait le Premier ministre est une bien mauvaise idée. Pasteur n'est pas celui qu'on croit. (…) Je vous parle comme une mère qui n'a pas fait vacciner ses enfants, et qui le revendiqueDepuis que j'ai découvert la grande démarche propagandiste de l'industrie pharmaceutique pour ramener cet argent sur le dos de la santé des gens, j'ai mis en acte mes convictions. Mes enfants vont très très bien, ils ont un suivi phyto-homéo et mon jeune fils de 20 ans n'a jamais pris d'antibiotiques de sa vie. Un nourrisson ne peut pas lutter contre l'inoculation de 11 maladies. ».

    Il est certain que sa profession de comédienne lui donne toutes les compétences nécessaires pour juger l’œuvre de Pasteur et son apport à la médecine. La vaccination est pour cette jolie tête un vaste complot des laboratoires qui fomentent, uniquement dans leur intérêt, la fabrication et la vente de produits qui ont permis de prévenir la plupart des maladies infectieuses infantiles et contribué à réduire considérablement la mortalité* élevée des enfants que l’on pouvait déplorer avant la diffusion de la vaccination (qui n'est cependant pas la seule cause de cette baisse).

    Je suis content que ses enfants ont une excellente santé, ce qui leur permet de ne prendre à l’occasion que de la « phyto-homéo », c’est à dire le plus souvent un placebo. Mais il ne vient pas à l’esprit à cette jolie tête que si ses enfants n’ont pas été atteints d’une maladie infectieuse sérieuse c’est peut-être parce que les autres enfants, eux, ont été vaccinés et qu’ils n’ont pas ainsi contracté une maladie qu’ils auraient pu transmettre à ses rejetons non vaccinés. La bonne santé de la descendance de Mme Adjani démontre, en fait, l’efficacité de la vaccination infantile…des autres.

    Avant de parler de complot et de dire des bêtises ne pourrait-elle pas jeter un coup d’œil sur un livre d’histoire de la médecine où l’on fait le récit des familles décimées par les maladies infectieuses qui touchaient d’abord les enfants. Certes, on ne disposait pas à l’époque des antibiotiques (peu ou pas efficaces sur les maladies virales), mais Mme Adjani leur préfèrerait sans doute l’homéopathie (qui existe depuis le XVIIIe siècle), qui, entre nous, enrichit de façon scandaleuse un labo qui ne vend que des placebos, mais distribués par des médecins malgré l’absence de preuve scientifique de l’efficacité des pilules prescrites.

    * Sans parler de la morbidité car on peut très bien, par ex., ne pas mourir de la poliomyélite mais en conserver de lourdes séquelles.

    « Tragicomiques troupiersLa cartomancienne se voyait un avenir doré »

  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Septembre à 19:33

    Elle se méfie de l'industrie pharmaceutique, mais semble faire une un confiance aveugle à l'industrie de la chirurgie esthétique. smile

      • Lundi 4 Septembre à 20:50

        On ne tire pas seulement sur les pianistes pour leur faire la peau.

    2
    Lundi 4 Septembre à 19:38

    Rien que le vocable "homéopathie" sent son charlatan qui croit faire du grec sans l'avoir appris.

    Croire que les vaccins sont inefficaces et ne servent qu'à faire la fortune des lobos est une erreur de jugement. C'est parce qu'ils sont efficaces qu'ils font la fortune des labos.

    Quant à l'homéopathie, elle devrait tomber sous le coup de nombreuses lois: escroquerie, publicité mensongère, mise en danger de la vie d'autrui, abus de faiblesse intellectuelle etc

    Je me souviens d'avoir trouvé un vieil almanach de l'abbé Chaupitre (oui! même les curés!), un genre d'almanach Vermot en moins drôle qui faisait la réclame des médicaments homéopathiques du bon abbé. Il y en avait pour toutes les maladies, y compris pour le cancer. On trouve encore en pharmacie les "gouttes" vendues sous cette marque.

    http://www.les-huiles-essentielles.net/homeopathie/abbe-chaupitre.php

      • Lundi 4 Septembre à 20:51

        La liste est impressionnante...et ce ne sont que des gouttes d'eau.

    3
    Souris donc
    Lundi 4 Septembre à 20:14

    Y avait la Cure de Jouvence de l'Abbé Souris...

    C'est vrai que les premiers pharmaciens étaient les apothicaires franciscains chargés du jardin médicinal contigu aux hôpitaux et facultés de médecine, comme Montpellier. Millepertuis, sauge, mandragore, angélique, armoise, raifort, romarin, bardane, guimauve mélisse etc etc...On soignait ainsi les maladies débilitantes et on dénouait l'aiguillette.

      • Souris donc
        Lundi 4 Septembre à 20:44

        PS. Les apothicaires étaient appelés aussi droguistes et épiciers, car ils fourguaient des drogues et des épices. Comme maintenant.

      • Lundi 4 Septembre à 20:57

        La seule différence est que les plantes peuvent avoir des actions bénéfiques ou toxiques. Les poisons les plus violents sont fabriqués par les plantes. Et certaines des plantes que vous citez peuvent parfois avoir des effets secondaires redoutables. 

      • Souris donc
        Lundi 4 Septembre à 21:20

        A présent, Isabelle Adjani consulte son pharmacien-conseil en crèmes antirides.

    4
    Souris donc
    Lundi 4 Septembre à 21:50

    Isabelle Adjani, consulte son pharmacien-conseil en crèmes antirides. Ce qui lui donne le statut de docte en vaccins. Leader d'opinion et vecteur d'influence, comme Ribéry (Je pense qu'on espère qu'on va gagner)

      • Lundi 4 Septembre à 22:46

        De antirides à antivaccins ? C'est tout de même aux antipodes.

    5
    Mardi 5 Septembre à 11:22

    Serait-elle une fois de plus à côté de ses pompes ??????

      • Mardi 5 Septembre à 11:35

        Sans aucun doute.

    6
    Souris donc
    Mercredi 6 Septembre à 09:21

    Le showbiz devrait se contenter de faire ce qu’il sait faire : distraire. Et pas mettre sa notoriété au service d’une cause, ou la cause au service d’une notoriété déclinante.

      • Mercredi 6 Septembre à 10:50

        Beaucoup d'acteurs se sentent obligés de faire leur BA. Ils servent de marque publicitaire. Mais quand la BA devient une bad action, ils deviennent nocifs.

      • Souris donc
        Mercredi 6 Septembre à 11:09

        George Clooney reverse ses cachets de la pub Nespresso pour le Darfour. Sans se vanter. Plus élégant qu'Adjani.

        (C'était ma rubrique people)

      • Mercredi 6 Septembre à 11:20

        Pour Adjani, on ne parle plus d'élégance ou non, mais de nocivité puisqu'elle met sa notoriété au service d'une mauvaise cause.

    7
    Mercredi 6 Septembre à 13:21

    Je suis farouchement opposée à cette vaccination obligatoire. C'est une connerie (pardon) sans nom qui rendra malade de nombreux enfants bien portants. Je suis passée par là. Et je ne suis pas d'accord avec "vous" sur les méfaits de l'homéopathie. J'étais comme vous : je n'y croyais pas... jusqu'à la parfaite guérison de mon fils. 

    Alors, aux antibiotiques comme à l'chillea millefolium, je dis oui ! Mais bon sang ! Nous vivons dans un pays de liberté(s) ! Laissons les gens choisir. Nous sommes au XXI° siècle !

     

      • Mercredi 6 Septembre à 13:50

        Il y a des situations où il est nécessaire de limiter la liberté individuelle, et vous êtes mieux placée que moi pour le savoir. Pourquoi limiter la vitesse sur les routes ou imposer la ceinture de sécurité ? Des maladies infectieuses mortelles comme la variole ou la diphtérie n'ont disparu que parce que tout le monde a été vacciné contre. La rougeole et ses complications réapparaissent, la poliomyélite fait une percée au Pakistan car les islamistes s'opposent à la vaccination accusée de stériliser les musulmans etc...La seule question qui doit se poser en matière de vaccination est quel vaccin doit être obligatoire et quel peut être facultatif. ce sont les spécialistes des maladies infectieuses et les épidémiologistes qui doivent donner la réponse (et pas moi).

        Quant à considérer que l'homéopathie (qui ne contient même pas une molécule de principe actif) est efficace sur une statistique basée sur 1 cas (ou même plusieurs) cela n'a aucun sens. Des études en double aveugle (ni le patient, ni le médecin ne connaissant le traitement donné : placebo ou pilule homéopathique) sur plusieurs centaines de cas ont montré que l'homéopathie avait la même efficacité que le placebo ( de l'ordre de 30% car l'effet placebo existe bel et bien).

        L'homéopathie ne provoque aucun méfait, puisqu'il n'a aucune action véritable. Par contre elle peut retarder une thérapeutique efficace comme l'a montré récemment la mort d'un enfant italien.

    8
    Souris donc
    Mercredi 6 Septembre à 16:56

    En-tiè-rement d'accord avec vous, Dr Wo.

    Nous autres bourlingueurs appointés, on nous donnait nos billets d’avion contre présentation du carnet de vaccination à jour. Tel pays, tels vaccins. Je suis vaccinée contre tout. Avec les rappels. Y compris la fièvre jaune et le pneumocoque. Il ne m’est jamais rien arrivé, ni à moi, ni à mes collègues.

    Je me souviendrai toujours de ma prof de français de 6ème et de ses terribles séquelles de la polio, difforme, ses pauvres jambes atrophiées. Elle s’était produite lors d’une fête de fin d’année, récitant La Chasse à l’Enfant. Je ne peux plus lire Prévert sans avoir les larmes aux yeux.

      • Mercredi 6 Septembre à 17:11

        Il faut noter que les "antivaccins" (à la limite de l'agressivité) ou les partisans de l'homéopathie se basent le plus souvent sur des arguments anecdotiques ("j'ai connu un cas qui..."). Il est évident qu'en vaccinant des millions de personnes, on en trouvera un petit nombre ayant eu des effets secondaires. Il faut toujours évaluer le risque/bénéfice sur le grand nombre. La pénicilline a rendu d'immenses services à l'humanité et n'a pas été supprimée en raison des rares cas d'allergie dramatique qu'elle peut provoquer.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :