• La cartomancienne se voyait un avenir doré

    En juillet dernier la tombe de Dali fut profanée (voir "Profanation"), car une Espagnole, cartomancienne de surcroît, prétendait être sa fille. Le test basé sur l'ADN prélevé sur les restes du peintre n'aurait montré aucun lien de parenté entre eux.

    Peut-on se permettre sans conséquence de profaner une tombe sur de simples allégations ? 

    Salvador Dali : " Construction molle avec des haricots bouillis (Prémonition de la guerre civile)" 1936

    « J'ai montré un vaste corps humain éclatant en excroissances monstrueuses de bras et de jambes se déchirant les uns les autres dans un délire d'autostrangulation. À l'arrière-plan de cette architecture de chair frénétique dévorée par un cataclysme narcissique et biologique, j'ai peint un paysage géologique qui avait été inutilement révolutionné par des milliers d'années, figé dans son cours normal. La structure molle de cette grande masse de chair en guerre civile, je l'enjolivai de quelques haricots bouillis, car on ne pourrait imaginer avaler toute cette viande inconsciente sans la présence, aussi peu inspirante soit-elle, de quelques farineux et mélancoliques légumes. » (Salvador Dali)

    « Personne n’est parfaitL’histoire incorrecte »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Septembre à 19:19

    Les gens sont fous Doc.

    Bonne soirée

      • Mercredi 6 Septembre à 19:38

        Mais c'est un juge qui permis l'ouverture du tombeau.

    2
    Souris donc
    Mercredi 6 Septembre à 20:24

    Bref. Preuve est faite que la cartomancie n'est pas trop extralucide.

      • Mercredi 6 Septembre à 20:38

        Ni pour le passé, ni pour l'avenir. Mais un bon coup de pub car elle affirmera sans doute que le test ADN a été manipulé et se fera passer pour la victime d'une machination fomentée par la Fondation Dali.

    3
    Mercredi 6 Septembre à 21:56

    Si on résume la situation, c'est elle qui s'est fait baiser (post mortem) par Dali, et pas sa mère. smile

     

      • Mercredi 6 Septembre à 22:37

        Une conclusion surréaliste.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :