• Les ONG ne représentent aucunement la société civile

    Les ONG ne représentent aucunement la société civile« Greenpeace comme WWF, Oxfam France ou le Secours catholique dénoncent une mise à l'écart (du G7) : l'Élysée a accordé 25 accréditations aux ONG contre 100 les autres années » (la presse).

    J’ignore les raisons exactes qui ont conduit l’exécutif à écarter 75% des ONG (essentiellement environnementales) de la réunion des 7 chefs d’Etat qui vont entrer en conclave, et dont il ne sortira très probablement aucune fumée blanche. Je suppose que la crainte des manifestations hostiles et les obligations de la sécurité y sont pour quelque chose. Ces réunions de chefs d’Etat agissent comme des abcès de fixation qui attirent tous les mécontentements et les groupes violents. La réunion qui s’était déroulée à Gênes reste dans la mémoire de tous les ministres de l’intérieur.

    Au vu des conditions de participation de la société civile qui nous sont imposées par l’Élysée, le Réseau action climat a décidé de ne pas participer au G7 ce week-end… Cette décision est une atteinte à la liberté d’expression de la société civile que nous refusons pour ce sommet et pour les suivants”a expliqué la représentante du RAC qui fédère 32 associations nationales et locales (dont la ligue pour la protection des oiseaux).

    Ce que je remarque dans cette déclaration est que ces ONG se considèrent comme les représentantes de la société civile et même qu'elles sont la société civile. Or les ONG écologiques (quel que soit leur bien-fondé) ne représentent et ne sont qu’elles-mêmes. Ce sont des groupes de pression organisés pour la défense de leur point de vue qui n’est pas obligatoirement celui de l’ensemble de la société civile. Les ONG fonctionnent en fait comme des partis politiques, et en général comme des partis d’opposition, mais sans chercher à prendre le pouvoir (pas folles). Elles ne seront évidemment jamais satisfaites des actions gouvernementales. Cette insatisfaction est d’ailleurs leur raison d’être. On ne peut dénier leur rôle de contre-pouvoir, tout en demandant au pouvoir de les subventionner.

    La société civile s’exprime avant tout par les élections, même si le mode électoral introduit des biais dans la représentativité, mais quels que soient ces biais (en dehors des manipulations électorales), il se dégage toujours une majorité plus représentative que les ONG ou les groupes de pression. Les Verts ayant obtenu 13% des voix aux dernières élections européennes, Jadot qui a mené campagne à leur tête s’estime déjà apte à gouverner. Un peu de patience : le fruit est encore vert. La société civile peut aussi descendre dans la rue mais les manifestations n’ont une signification que si elles sont massives, sinon elle ne représentent qu'une petite fraction de la population. Restent les réseaux sociaux, je ne crois pas que ce qui se déverse, le plus souvent anonymement, dans ce tout-à-l’égout soit représentatif de la société civile, il s’agit plus d’humeur que de convictions, seule une fraction de la population les utilise, et à cela s’ajoute la facilité avec laquelle ils peuvent être bidouillés.

    « La musique n’adoucit pas les mœursEt Moix, et Moix, et Moix »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Août à 18:19
    Pangloss

    La société civile n'est que l'ensemble des citoyens par opposition au gouvernement. Et ce ne devrait pas être "par opposition". Les ONG, comme "les associations", comme "les partenaires sociaux", comme "les membres de la confrérie es amateurs de cigares" sont -et là, vraiment par définition- des organisations qui ne défendent que leurs idées ou leurs intérêts (qui sont bien souvent les mêmes). Démocrate convaincu, je ne peux qu'être opposé au fait de les considérer comme des interlocuteurs privilégiés du pouvoir.

      • Vendredi 23 Août à 18:32

        Nous sommes donc d'accord. Ces associations sont utiles, pourquoi usurper un rôle qu'elles n'ont pas.

        NB Je ne peux toujours pas commenter vos articles. Périodiquement on me demande un mot de passe. Le G7 ne va rouler que demain et probablement dans le mur.

    2
    Vendredi 23 Août à 19:22
    Pangloss

    Je suppose que WP veut vous obliger à vous connecter sur son serveur et d'ouvrir un compte.

    En réalité, je n'y connais rien.

      • Vendredi 23 Août à 19:27

        Peut-être que le dysfonctionnement périodique vient du fait que j'avais il y a longtemps essayé WP, mais que j'ai rapidement quitté. Je pense que c'est une mesure de rétorsion.

    3
    Souris donc
    Samedi 24 Août à 08:37

    Que viennent faire les ONG au G7 ? Plus douteuses les unes que les autres. Quel gourou milliardaire finance Greenpeace et ses navires somptueux ?

    Une ONG œuvre en principe dans les pays pauvres, et bénévolement. La réalité est moins flatteuse. Comme ces pays n'ont pas de classe moyenne, aucun choix de logement : c'est cabane de bidonville ou villa luxueuse. Avec vigile. Ajouter à cela les pistes impraticables nécessitant le 4x4 le plus rutilant ("ce sont les plus solides"), les déplacements en avion, et vous avez 80% du budget affecté au "frais de fonctionnement".

    Vacances gratuites et valorisantes pour retraités et étudiants embrigadés (qui veulent tous commander là-dedans et se neutralisent les uns les autres).

    Les ONG réclament des subventions faramineuses, de l'ordre de 300 000 €. Que l'Etat leur dispense en plusieurs tranches, après évaluation. Quand l'ambassadeur exprime des réticences, l'ONG va grenouiller dans les couloirs ministériels et obtient sa subvention.

    Lire :

    - Check-Point, de Jean-Christophe Rufin

    - L'Aide Fatale, Dambisa Moyo, Lattès (thèse : l'aide, en conditionnant à mendier, empêche le développement).

      • Samedi 24 Août à 09:41

        Ces ONG dont les motivations et le fonctionnement sont des plus suspects ont en plus la prétention d'être la société civile. Elles vont bientôt considérer que le peuple c'est elles et parler en son nom.

    4
    Samedi 24 Août à 10:35

    Merci de nous rappeler que  ces ONG se sont auto-désignées pour être... pour être en fait directeurs de conscience de nos sociétés  ou, dans leurs rêves,  commissaires politiques de nos dirigeants.

    Elles ont désormais en charge la morale universelle  et les solutions à tous les problèmes de notre siècle : les migrants, les prisonniers irakiens, l'océan, la forêt amazonienne, de la visite du président égyptien, les ours dans les Pyrénées , les genres et les sexe, que sais-je encore ?

    Le label est tellement inattaquable que n'importe quelle association désireuse de faire entrer des migrants en masse en Europe se qualifie désormais d'ONG ( exemple l'ONG Open Arms) pour être dispensée de nous dire où elle trouve l'argent pour acquérir autant de bateaux et payer le personnel de bord (et éventuellement les Guest Stars).

    Et si elles ne revendiquent pas directement le pouvoir, la tendance est de faire appel aux tribunaux pour imposer leurs analyses politiques aux élus.  

    Et je pense aussi, comme vous, que c'est une des recettes (parmi bien d'autres) pour contourner le suffrage universel 

     

      • Samedi 24 Août à 10:55

        Je trouve excellente votre formulation de directeurs de conscience auto-désignés qui leur convient très bien. Nous entrons dans le cadre de la religion, et ces nouveaux prêtres ont parmi eux comme toujours leurs Tartuffe. Sauf ceux qui portent secours, leurs militants sont le plus souvent des parasites professionnels, leur ONG leur permet tout simplement de vivre.

    5
    Dimanche 25 Août à 14:35

    Ce qui serait aussi intéressant de savoir, c'est "quelles sont les raisons qui ont poussé l'exécutif a accorder une accréditation à ces 25 ONG, plutôt qu'aux autres", et quelles sont les heureuses élues, et quel est leur rôle et leur champ d'application, et en quoi sont-elles plus "représentatives" que les autres, etc...

      • Dimanche 25 Août à 15:30

        En effet, sur quelle base la sélection a-t-elle été faite, et aussi pourquoi les ONG devrait-elles  participer à une réunion de chefs d'Etat ? Elles montrent par là une volonté de puissance non démocratique.

      • Dimanche 25 Août à 15:55

        Oui... Mais "en même temps", dans le "dossier de presse" sur le site "officiel" du G7 de l'Elysée:

        Toutefois, comme le Président de la République l’a rappelé dans son discours à l’Assemblée générale des Nations unies le 25 septembre 2018, "le temps où un club de pays riches pouvait définir seul les équilibres du monde est depuis longtemps dépassé". 

        C’est pourquoi, il a souhaité que la présidence française du G7 soit l’occasion, en 2019, de faire évoluer le format du groupe, en y associant

        1/ de grandes démocraties qui ont une influence régionale majeure ;

        2/ des partenaires africains pour bâtir un partenariat d’égal à égal;

        3/ des acteurs clés de la société civile, avec l’objectif de former des coalitions autour de projets et de solutions pour lutter contre toutes les formes d’inégalités, de façon plus efficace et concrète.

         

        rien n'est simple...

      • Dimanche 25 Août à 17:14

        Et quelle est la définition  d'un " acteur-clef" de la société civile ? Je n'ai pas été invité et pourtant...

      • Souris donc
        Lundi 26 Août à 07:39

        Sur quelle base la sélection a été faite ?

        Ce qu'il y a de pratique avec les ONG, c'est qu'elles permettent aux idéologies de s'avancer masquées. Par électoralisme, en pensant au coup d'après, on sélectionne l'ONG dont le potentiel électoral est le plus prometteur. Jadot a fait un bon score aux Européennes ? Greta s'étale dans tous les médias ? L'Amazonie "poumon de la planète" flambe ? Une vraie aubaine pour les ONG qui se proposent de sauver les "peuples autochtones". (Mais pas en France, où l'autochtone est un beauf nauséabond)

      • Mardi 27 Août à 09:09

        Le potentiel électoral est un critère sensé. L'idéologie doit donc être assez proche de celle du pouvoir. A noter que les écolos ont fait mieux avec Cohn-Bendit mais sans lendemain. Les élections européennes apparaissent comme une élection sans risque et peut-être plus représentative

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :