• « Le cœur de Paris respire » mais pas les poumons

    « Le cœur de Paris respire » mais pas les poumonsEtant obligé de me rendre dans une gare en voiture (que j’utilise le plus rarement possible), j’avais oublié que hier nous étions le premier dimanche du mois et qu’en ce jour fatidique, la municipalité de Paris interdit la circulation automobile dans quatre arrondissements de la capitale ainsi que sur l’avenue des Champs-Elysées, opération communicante intitulée : « Le cœur de Paris respire ».

    Pour le trajet aller, j’ai pu échapper aux barrages largement équipés par les forces de l’ordre qui ont sûrement apprécié leur dimanche et l’utilité de leur travail permettant aux piétons de marcher sur la chaussée, mais pour le retour, ce fut une autre paire de soupapes.

    Je me suis retrouvé dans des caravanes de centaines de voitures tournant en rond cherchant une issue pour rejoindre les unes la rive nord, les autres la rive sud. Bien sûr, dans une circulation hyper ralentie, moteurs vrombissants et lâchant une pollution plein pot. Au lieu des trente minutes pour accomplir mon trajet de retour, j’ai mis plus de deux heures.

    On peut en conclure que si les piétons, les cyclistes, les utilisateurs de trottinettes, de rollers, de planches à roulettes, pouvaient s’éclater dans les quatre arrondissements protégés en se croyant indemnes de toute pollution, le reste de Paris devait suffoquer un peu plus que d’habitude, alors que pour un dimanche ordinaire, quand on ne fait pas respirer le cœur de Paris, la densité des voitures est plus faible que dans  la semaine et l'on respire mieux dans l’ensemble de la ville.

    Ah ! Si l’agitation municipale pouvait chasser les particules fines de la capitale !

    « Bleu et rose de Picasso (deuxième partie)280. Le retour de l’Arlésienne »

  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Novembre à 18:09

    Je n'ai pas compris pourquoi les parisiens avaient pu voter pour çà !

    Paris n'est surement pas une ville plus aérée...

      • Lundi 5 Novembre à 18:15

        Les Parisiens n'ont pas voté pour Mme Hidalgo mais pour des maires d'arrondissement qui, eux ou elles, ont élu la maire de Paris, ce n'est malheureusement pas une élection directe.

    2
    Lundi 5 Novembre à 19:07

    Je comprends mieux pourquoi deux imbéciles se sont succedés...

      • Lundi 5 Novembre à 19:10

        Il faut avouer que c'est agaçant.

    3
    Lundi 5 Novembre à 20:04
    Pangloss

    Il semble que la municipalité manque particulièrement de finesse.

      • Lundi 5 Novembre à 20:45

        Elle veut plaire, elle a une politique festive, mais pas efficace.

    4
    Lundi 5 Novembre à 20:49

    Cornes-au-cul... vive le père et la mère maire UBU

     

     

     

      • Lundi 5 Novembre à 20:58

        Ubu reine (rien à voir avec les colonnes amputées du Palais Royal)

      • Souris donc
        Mardi 6 Novembre à 16:54

        Notre-Drame de Paris.

      • Mardi 6 Novembre à 17:21

        J'aime l'anecdote du parapluie qu'un huissier portait pour abriter Hidalgo alors que la reine d'Angleterre,  dont on connait l'âge, le portait elle-même.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :