• La marche vers la déféminisation

    La marche vers la déféminisationJe suis le seul membre (et par conséquent président, secrétaire et comptable au chômage technique) du collectif masculin « Les impertinents ». A ce titre, je proteste énergiquement contre les représentations stéréotypées de l’homme qui se multiplient dans l’espace public. Je voudrais attirer en particulier l’attention sur les images que l'on retrouve à tous les coins de rues et reprises avec gourmandise par les médias d’hommes armés dont le nombre est bien plus élevé que celles de femmes armées. Cette disproportion scandaleuse constitue une rupture manifeste d’égalité.  Ces stéréotypes donnent une image dégradante de l’homme que l’on pourrait assimiler à celle d’un tueur.

    Dans le cas où la présence de personnes armées se révèlerait indispensable dans l’espace public, nous exigeons une stricte parité entre hommes et femmes afin de ne pas ancrer dans l’esprit des générations futures qu’il existe une association entre la masculinité et le meurtre.

    Voir l’action exemplaire du collectif féministe « Les Effronté-e-s » 

    « Attaques « à la con »Les récoltes des campagnes »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Mercredi 30 Août à 19:27

    Mais bien sûr qu'il y a un atavisme masculin pour les armes. A peine sorti de l'oeuf, le petit drôle se saisit d'un bâton et fait pan ! pan ! Et si vous le forcez à jouer à la poupée, il prend le landau, vire la poupée, et joue au char d'assaut. A l'extrême rigueur, s'il a le gène du pacifisme, il se contentera de faire vroum vroum.

      • Mercredi 30 Août à 20:31

        Mais si l'on admet des "stéréotypes" masculins pourquoi ne pas admettre les féminins ?

    2
    Mercredi 30 Août à 20:52

    Je suis allé voir et j'approuve les féministes. Ces représentations de femmes pour célébrer l'année de la femme sont abominablement sexistes et contreviennent à la parité. Il aurait mieux valu qu'il y ait autant de silhouettes masculines que féminines.

    C'est pourquoi je soutiendrai toute initiative visant à interdire tout ce qui donne de la femme une image conforme aux stéréotypes de genre. Je militerai donc pour l'interdiction de la presse dite "féminine" qui présente les femmes comme des êtres légèrement débiles, attachés aux apparences, victimes de la mode, superstitieux (que d'horoscopes!), d'un sentimentalisme ridicule quand ce n'est pas d'une obsession pour l'acte sexuel, crédules (peu de numéro sans régime miracle), dépensiers en produits de beauté inefficaces ou en affutiaux ridicules, intéressés par la vie sentimentale ou sexuelle des people etc.

    Plus de Elle, de Madame Figaro, de Voici, de Point de vue, de Gala! Elles devront se rabattre sur Playboy, Auto-moto, l'Equipe etc et devenir des hommes comme tout le monde.

      • Mercredi 30 Août à 21:02

        Oh ! Que voilà des revendications sérieuses et sur lesquelles les tribunaux devraient en toute justice se pencher. Il est toute de même étonnant que les Effronté-e-s n'aient pas été heurtées comme vous par autant d'images scandaleuses et dégradantes de la femme.

    3
    semaphore
    Mercredi 30 Août à 22:30
    semaphore

    Chez les Amazones, vous auriez rédigé probablement comme suit :

    Je suis la seule membre (et par conséquent présidente, secrétaire et comptable au chômage technique) du collectif féminin « Les impertinentes ». A ce titre, je proteste énergiquement contre les représentations stéréotypées de la femme qui se multiplient dans l’espace public. Je voudrais attirer en particulier l’attention sur les images que l'on retrouve à tous les coins de rues et reprises avec gourmandise par les médias de femmes armées dont le nombre est bien plus élevé que celles d'hommes armés. Cette disproportion scandaleuse constitue une rupture manifeste d’égalité.  Ces stéréotypes donnent une image dégradante de la femme que l’on pourrait assimiler à celle d’une tueuse (avéré pour les porte-monnaies).

    Dans le cas où la présence de personnes armées se révélerait indispensable dans l’espace public, nous exigeons une stricte parité entre femmes et hommes afin de ne pas ancrer dans l’esprit des générations futures qu’il existe une association entre la féminité et le meurtre (des porte-monnaies).

     

    Oui, mais voilà, nous ne sommes pas chez les Amazones et c'est peut-être mieux pour nous : si nous aurions eu notre content de nénés à l'air (avec des absents néanmoins pour cause de tir à l'arc), beaucoup auraient eu jambes et bras brisés, voire yeux crevés pour être rendus inaptes à la guerre...

    Consolation, ces guerrières ne semblaient pas apprécier les émasculés...

    Ouf !

      • Mercredi 30 Août à 22:57

        Je vais demander des droits d'auteur aux amazones. Mais oserai-je ?

    4
    semaphore
    Mercredi 30 Août à 22:33
    semaphore

    Voir l’action exemplaire du collectif féministe « Les Effronté-e-s » 

    L'article montre qu'il y en a qui ne sont pas épuisées par leur travail pour trouver autant de temps à s'occuper d'un truc pareil...

      • Mercredi 30 Août à 22:59

        Et un tribunal leur donne raison avec un bon coup de pub en plus

    5
    Jeudi 31 Août à 09:18

    Un tribunal qui n'a pas grand chose d'autre à faire, faut croire.

      • Jeudi 31 Août à 09:29

        Oui, mais l'affaire était prioritaire. La vision de ces images de femmes vaquant à des occupations diverses était intolérable.

      • Souris donc
        Jeudi 31 Août à 12:44

        Plusieurs commentateurs les accusent de véhiculer des préjugés sexistes, notamment celles qui adoptent des positions lascives (Le Point)

         C’est quoi, les positions lascives ? Tu fais tes courses en position lascive quand tu pousses le caddie, rouge et échevelée, parce que tu es en retard pour cueillir les drôles à la sortie de l'école ?

        J’aurais été le maire de ce village, j’aurais immédiatement affublé ces silhouettes de rangers commando et d’une bedaine, afin d'ôter toute ambiguïté lascive. 

      • Jeudi 31 Août à 13:07

        "silhouettes de rangers commando et d’une bedaine". Vous voyez, vous véhiculez des stéréotypes masculins "dégradants". bad

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :