• Humeur d’un homme un peu perdu

    En tant qu’homme n’étant plus guère partie prenante, j’avoue que je regarde l’agitation féministe avec perplexité. D’abord, j’ai une certaine répulsion pour les mots en « isme » qui traduisent par définition des idéologies et celles-ci fournissent un peu trop les réponses avant les questions en constituant le plus souvent des mouvements aux idées arrêtées.

    Ayant toujours été pour l’égalité des droits et le respect mutuel entre les sexes (pour ce qui concerne les deux que je connais), il était évidemment nécessaire de lutter pour imposer à une société inégalitaire depuis la nuit des temps ces deux principes élémentaires. Heureusement, l’essentiel a été obtenu même si certains hommes traînent des pieds pour ne pas parler d’un autre organe.

    Vu de loin, j’ai l’impression que le féminisme « part en couilles », si vous voulez bien excuser cette expression machiste, mais « partir en vulve » est une expression qui n’a pas encore été incluse dans le langage. A contrario, ne pas l’utiliser montre le respect que nous avons pour le sexe féminin.

    Je ne comprends pas l’agressivité de certaines femmes pour les hommes même lorsqu’elles n’ont pas souffert d’une éventuelle domination masculine. Agressivité qui s’apparente à un véritable racisme. Je ne comprends pas que l’on puisse défendre la misogynie inhérente à la religion musulmane en invoquant le féminisme et défendre le voile intégral comme une protection de la féminité. Je ne comprends pas que l’on puisse évoquer le féminisme pour s’opposer à l’IVG en avançant que celle-ci pourrait éventuellement amener en Occident à sélectionner les embryons en fonction de leur sexe et à l’avantage du masculin (ce qui se fait en Asie et peut-être au Royaume-Uni pour certaines ethnies). Je ne comprends pas que l’on puisse faite taire les hommes lorsqu’ils s’expriment sur le sujet parce que ce ne sont pas des femmes. Cette attitude sectaire conduit les femmes à faussement débattre entre elles, alors que les rapports entre femmes et hommes devraient nécessairement intéresser les unes comme les autres.

    On voit ainsi que le féminisme est devenu pour certaines une véritable idéologie voire un mouvement politique, un entre-soi qui condamne a priori tout ce qui n’est pas elle et interdit de parole, jusqu'à l'insulte, tous ceux et celles qui risquent de la contredire.    

    « Le scandale n’est pas là où on le penseRéflexions alimentaires sur le cannibalisme »

  • Commentaires

    1
    Souris donc
    Mercredi 19 Septembre à 09:05

    C'est discuter du sexe des anges pendant que les Turcs assiègent Constantinople. Signe que tout va bien. Quand on souffre de famine, de guerre, d'épidémies ou de catastrophes naturelles, on a autre chose à faire qu'à minauder sur le féminisme.

      • Mercredi 19 Septembre à 11:06

        Mettre les préoccupations sociétales au premier plan avec parfois des revendications farfelues (comme l'écriture inclusive) est l'indice d'une société en paix ou aveugle.

    2
    Mercredi 19 Septembre à 12:25

    Si je jouais au loto et que je gagne, j'aurais un projet à soumettre à d'éventuels partenaires financiers:

    relancer la ligne de parfums et désodorisants "Impuslse" des années 80: "IMPULSE, et soudain un inconnu vous offre des fleurs":

     

    (précision importante: je pense que pour avoir des chances de bienveillance des médias et donc de réussite commerciale , il faudrait en faire essentiellement une gamme de produits "pour homme" et assimilés)

     

      • Mercredi 19 Septembre à 13:07

        J'ai besoin d'être mis au parfum.

    3
    Mercredi 19 Septembre à 13:48

    Ce féminisme là est aussi débile que le machisme primaire ! Il me semble que ces "femmes" se trompent de combat. En tant que femme je ne me suis toujours sentie l'égale des hommes dans ma différence et je ne peux affirmer que les hommes, je ne les hais point ! :-) Mais… suis-je une fille ???? happy

      • Mercredi 19 Septembre à 13:53

        Affirmatif ! yes

    4
    Mercredi 19 Septembre à 16:30

    Un ami de mon fils me disait "j'adore les féministes ! Elles sont toutes super bien gaulées !"  Je crois qu'il faisait allusion à la secte Femem.smile

    Moi plus sagement je compte sur elles pour être le fer de lance (1) de la lutte contre  l'islamisme ambiant qui nous inquiète tous tant !

     

    (1) en disant cela, je pense à ces combattantes kurdes qui ont obtenu de belles victoires contre Daech, car pour ces débiles mentaux, se faire tuer par une femme les envoie directement brûler en enfer !

      • Mercredi 19 Septembre à 16:47

        A condition qu'elles n'adhèrent pas elles-mêmes au "féminisme" islamique.

    5
    Mercredi 19 Septembre à 16:41

    Bien que je sois une femme, je suis aussi déboussolée que vous!

    Cette guerre aux hommes, ne peut qu'être mauvaise et pour bien des raisons...

      • Mercredi 19 Septembre à 16:51

        Il serait bon qu'un livre pédagogique paraisse : "Le féminisme pour les nul-le-s"

    6
    Mercredi 19 Septembre à 19:57
    Pangloss

    Notre société se désagrège et on voit fleurir les idéologies les plus farfelues. C'est le règne des charlatans, des imposteurs et des illuminés.

      • Jeudi 20 Septembre à 09:17

        On en recherche le lien. La coupe du monde de football n'a pas lieu tous les ans.

    7
    Jeudi 20 Septembre à 11:48
    Pangloss

    Pour la première fois, je découvre de la pub sur votre blog. L'indice d'une augmentation de votre lectorat?

      • Jeudi 20 Septembre à 13:25

        Non, mon lectorat est modeste, et remarquablement stable. La publicité m'a envahi depuis longtemps. Si vous avez un bloqueur de publicité, fonctionne-t-il ? Ou la publicité est-elle sauvagement passée malgré le barrage et notre réprobation ?

    8
    Jeudi 20 Septembre à 19:07
    Pangloss
    • Mon bloqueur relâche son attention.
      • Jeudi 20 Septembre à 19:12

        Nous ne sommes plus en sécurité.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :