• Hommage aux confrères

    Hommage aux confrèresSamedi 27 et 28 août, le Dr Jean-Marie Haegy , médecin urgentiste à Colmar, est descendu dans la rue, pour brandir une pancarte face aux opposants à la vaccination et/ou au pass sanitaire et sur laquelle on pouvait lire : "2.000 patients Covid positifs en réanimation, 85% de non vaccinés : à qui le tour ?", au risque d'être pris à partie par la foule. Le 21 août les manifestants et la police ne lui ont pas permis de continuer. L’urgentiste a néanmoins récidivé le 28 août, essuyant des insultes, la police, cette fois s’est mis à ses côtés. Il faut désormais protéger les gens qui disent la vérité. Des médecins qui s’épuisent depuis le début de la pandémie à soigner des malades atteints de la COVID-19 et qui avaient été applaudis chaque soir avec les autres soignants, sont à présent nommément menacés de mort, eux et leur famille, et récemment dans un article de « France Soir » (anonyme, bien sûr), suscitant la réponse dans une tribune de l’Express des médecins accusés de compromissions et menacés pour voir fait et continuer à faire leur métier.

    « Un chanteur a été assassinéRegards superficiels sur l'actualité »

  • Commentaires

    1
    Orage
    Mercredi 1er Septembre à 19:07

    Ils ne soignent pas les patients puisqu'on le leur interdit!

      • Mercredi 1er Septembre à 19:13

        Je suis navré que vous puissiez penser ça.

    2
    Mercredi 1er Septembre à 21:03

    Il est souvent difficile de faire la différence entre la bêtise et la méchanceté. Surtout quand elles s'allient.

      • Mercredi 1er Septembre à 23:47

        La bêtise peut rendre méchant et inversement.

    3
    Orage
    Mercredi 1er Septembre à 21:36

    Vous avez pertinement qu'on a interdit aux médecins de prescrire de  l'ivermectine.

      • Mercredi 1er Septembre à 23:45

        Car jusqu'à présent les études sérieuses ont constaté que cet antiparasitaire, tout comme l'hydroxychloroquine, ne parait pas efficace contre la COVID-19 tout en ayant des effets secondaires possibles (comme tous les médicaments). Quoi qu'il en soit d'autres thérapeutiques sont utilisées : corticoïdes, immunoglobulines, anticoagulants etc... Dire que l'on ne traite pas les malades est évidemment inexact. Reste qu'il est préférable de ne pas se retrouver en réa et pour l'instant la meilleure solution est de fabriquer ses propres anticorps ce que la vaccination permet de faire même si l'immunité acquise ne dure que quelques mois.

    4
    Mercredi 1er Septembre à 22:23

    J'admire le courage de cet homme mais je pense que ce n'est pas aux médecins et aux hommes de sciences d'aller affronter directement cette meute de crétins obscurantistes et vociférant totalement fermés à toute forme de discussions rationnelle. 

     

      • Mercredi 1er Septembre à 23:51

        Je suis d'accord avec vous. Il y a une inertie de la part des pouvoirs publics et du conseil de l'ordre. Une prudence qui n'est pas loin de la lâcheté.

      • Souris donc
        Jeudi 2 Septembre à 08:55

        Crétins vociférants : on n'a jamais les stats de la couverture vaccinale par CSP et niveau d'études (dont la CPAM et les mutuelles disposent). On les a par classe d'âge, zone géographique, catégorie de professionnels de santé, par catégorie d'injecteur.

        Je suppose que la CNIL a mis son véto comme sur les statistiques ethniques.

      • Jeudi 2 Septembre à 09:15

        Il me semble que l'on peut se réjouir de l'égalité qui règne dans la répartition de l'obstination antivax, et peut-être même que les diplômés sont plutôt bien servis, mais les raisons qui poussent à ne pas se faire vacciner ne sont sans doute pas les mêmes.

      • Souris donc
        Jeudi 2 Septembre à 10:14

        Lorsque par vos études et votre profession, vous avez été habitué à analyser et à argumenter, vous êtes moins tenté par la violence. Ceux qui ont pris à partie cet urgentiste de Colmar n'ont pas la lumière à tous les étages.

      • Jeudi 2 Septembre à 10:29

        La  violence est en effet l'exutoire des gens qui ne sont pas sensibles à la raison ou qui n'ont rien à opposer à une argumentation.

    5
    Jeudi 2 Septembre à 14:06

    Mais une bonne nouvelle ! Il paraît que celui qui a créé l'assos antivax est...mort du covid!  On ne va pas pleurer pour ce con !

      • Jeudi 2 Septembre à 14:30

        C'est une légende ou c'est vrai ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :