• Entre deux citations de Blaise Pascal

    Entre deux citations de Blaise Pascal

    « Curiosité n’est que vanité le plus souvent, on ne veut savoir que pour en parler »

    C’est donc la vanité qui m’a poussé à m’intéresser à quelques chiffres dont je m’empresse de vous parler :

    Je viens d’apprendre (par un article de Slate) que le poids de notre galaxie, la voie lactée (joli nom tout de même), serait de 1500 milliards de masses solaires, soit 3000 milliards de milliards de milliards de milliards de tonnes. Il est vrai que notre galaxie, une des 100 à 200 milliards qui peuplent l’univers visible, est plutôt grosse et groupe 200 milliards d’étoiles qui ne se bousculent heureusement pas car le rayon de notre voie lactée serait de 129000 années-lumière, soir 129000 multiplié par 9460,730 milliards de km…

    Comme quoi trop de vanité donne le vertige…

    Blaise Pascal, qui était bien loin de connaître ces chiffres que l’esprit humain a du mal à concevoir, avait tout de même avoué « Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie ». Ce génie qui avait démontré l’existence du vide était pourtant bien placé pour savoir que le vide spatial ne pouvait pas transmettre – Dieu merci - le vacarme des explosions stellaires.

    Et, justement, Dieu dans tout ça ?  Celui qui serait à notre image (barbue ou pas), puisque nous sommes à la sienne, ne serait-il pas un peu perdu dans cette immensité comme nous le sommes nous-mêmes ? Pour Pascal, la question ne se posait pas, Dieu, quelle que soit sa forme, étant la clef de cet Univers dont le silence, pourtant obligé, lui faisait peur. Sa foi en Dieu ne le rassurait donc aucunement. C’était bien la peine de parier sur son existence. Mais avec ou sans Dieu, l'Univers est hors de la raison, c'est à dire absurde, ce qui n'a rien de rassurant.

    Van Gogh : « La nuit étoilée »

    « 285. Le fondement de la réanimationPetits coups d'oeil »

  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Mars à 09:38
    Pangloss

    Un pari imbécile: lâcher la proie pour l'ombre.

      • Mardi 12 Mars à 10:20

        C'est le calvaire du joueur.

    2
    Mardi 12 Mars à 15:22

    Ah, bon ?

      • Mardi 12 Mars à 15:57

        Quoi ?

    3
    Mardi 12 Mars à 16:38

    Vous venez de relire Camus ? smile

      • Mardi 12 Mars à 16:43

        Non, trop paresseux.

    4
    Mardi 12 Mars à 21:02

    "soit 3000 milliards de milliards de milliards de milliards de tonnes" ? 

    Pour esprit terre à terre comme le mien, le plus angoissant c'est que sur une telle masse, il y a encore une marge d'erreur !  smile

      • Mardi 12 Mars à 21:08

        Pour un esprit soleil à soleil, on peut se permettre une marge d'erreur de plus ou moins 100 milliards. On n'est pas à une étoile près.

    5
    Sémaphore
    Mardi 12 Mars à 23:31
    Sémaphore
    Si vous étiez général, vous ne seriez pas tant primesautier quant au nombre d'étoiles...
      • Mercredi 13 Mars à 08:00

        Celles-ci, il est conseillé de ne pas les porter sur ses épaules. 

      • Sémaphore
        Mercredi 13 Mars à 19:35
        Sémaphore

        Ou de les prendre sur le képi ! yes

      • Mercredi 13 Mars à 20:01

        Il y a des coups de soleil qui ne pardonnent pas.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :