• De l’Irak au pied de cochon

    Une information qui ne méritait que quelques minutes est passée en boucle hier sur les médias. Celle du procès en Irak de cette débile qui n’a pas hésité à rejoindre une zone de guerre avec ses quatre enfants et les rangs des ennemis de la France responsables au moins d’un millier de morts et de blessés français sur leur sol, dont des coreligionnaires de cette fanatique, traître au pays dont elle porte la nationalité. La compassion dont certains faisaient preuve m’a paru exaspérante comme l’était le discours des avocats qui appliquaient leurs règles – mais c’est leur rôle - comme s’il s’agissait d’un vol à la tire ou d’une infraction au code de la route.

     

    De l’Irak au pied de cochon

    Pour changer d’air nous sommes allés aux Halles pour voir où en était la réfection des jardins. Pour l’instant il existe surtout une pelouse où les gens sont couchés devant l’église St Eustache qui le mérite bien, malgré sa forme en largeur un peu bizarre.

    La canopée a fait couler beaucoup d’encre, mais aussi beaucoup de millions sur lesquels la mairie de Paris est plutôt discrète.

    De l’Irak au pied de cochon

    De l’Irak au pied de cochon

    De l’Irak au pied de cochon

    De l’Irak au pied de cochon

    Nous avons déjeuné « Au pied de cochon ». Le cochon y est roi, représenté en de multiples exemplaires : non seulement dans les assiettes, mais sous forme d’effigies, de statues, de figurines et même la meringue rose accompagnant le café a la forme d’un cochon.

    Dans ce temple du cochon, animal qui nous est si proche et pourtant ostracisé par deux religions, je n’ai reconnu évidemment aucune personne pouvant être éventuellement musulmane, bien que les femmes sont habituellement plus reconnaissables que les hommes. Quant aux juifs, contrairement aux caricatures dont certains aiment les affubler, ils ressemblent à vous comme à moi s’ils ne portent pas des signes extérieurs de la pratique judaïque, ce qui est un peu agaçant pour les antisémites. C’est pour cette raison que pendant la Deuxième guerre mondiale afin de ne pas les confondre avec des aryens, l’étoile jaune leur était imposée, et que pendant le Moyen Âge les chrétiens, terrorisés par la possibilité d’un mariage entre un chrétien ou une chrétienne avec un descendant ou une descendante des compatriotes de leur Dieu et de sa mère juive, imposèrent des signes distinctifs divers, comme un chapeau ou la rouelle du bon St Louis bien visible sur la poitrine et sur le dos à partir de 14 ans. Il n’avait pas échappé à ce monarque éclairé qu’un dos et surtout son bas pouvaient être séduisants.

    Au moment de payer l’addition et de quitter ce temple du cochon, j’ai demandé au serveur de quelle région d’Italie lui venait son accent, et il m’a répondu : Séville.

    « Vous avez le bonjour du dinosaureMini brèves du 5.06.18 »

  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Juin à 11:22

    Cette débile risque la peine de mort en Irak. Mais peut-être sera-t-elle simplement emprisonnée. Si elle revient en France, ce qui est fort possible, elle sera accueillie avec indulgence par les autorités, ses enfants seront pris en charge en espérant qu'ils ne suivront pas les traces de leur père et les sympathisants de la cause islamique en feront une héroïne.

      • Lundi 4 Juin à 11:36

        Sûrement. Le gouvernement semble prendre ses distances. Mais on aura peut-être une pétition de soutien pour cette âme égarée.

    2
    Lundi 4 Juin à 13:49

    J'en ai aussi ma claque de cette "française" partie en Irak avec des islamistes, bien qu'elle prétend que : "son mari l'a odieusement trompé", que les infos nous passent en boucle. 

    Et comme c'est une terroriste, on ne comprend (sinon l'appât du gain) que trois avocats français soient partis  la défendre, et qu'ils s'épanchent sur les ondes!

      • Lundi 4 Juin à 14:20

        Cette femme stupide et sans intérêt va finir par devenir une star en devenant un objet de polémique.

    3
    Lundi 4 Juin à 14:52

    C'est bien dommage que Mélina (je peux l'appeler Mélina?) n'ait pas sauvé la vie d'un enfant bagdadi ( de Lann Bihoué ?) de 3 ou 4 ans accroché au pinceau: elle était naturalisée irakienne, travaillait dans la sécurité civile, ou ouvrait une boutique en hommage à sa jeunesse bretonne...et tout était dit !

     

      • Lundi 4 Juin à 15:56

        C'est pas commode avec un niqab.

    4
    Souris donc
    Lundi 4 Juin à 23:53

    Au Pied de Cochon, benchmarking.

    Joker !

      • Mardi 5 Juin à 11:07

        La tarte au citron était nulle.

    5
    Sémaphore
    Jeudi 7 Juin à 09:09
    Sémaphore

    "de quelle région d’Italie lui venait son accent, et il m’a répondu : Séville."

    Vous avez actuellement dans l'étrange lucarne, une campagne de pub des pâtes B.....a qui se veulent "plus italien, tu meurs" avec le thème musical de Zorba le Grec...

    Je sais bien que ce n'est pas jeune mais c'est (amha) suffisamment connu. A moins que la culture des pubeux soit vraiment faible...

      • Jeudi 7 Juin à 10:06

        A moins qu'elle ne soit pas faible mais qu'ils estiment que celle de ceux qui reçoivent la pub l'est.

      • Sémaphore
        Jeudi 7 Juin à 10:49
        Sémaphore

        C'est probablement vous qui avez la bonne explication, Doc. yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :