• Choses inutiles et périssables

    Choses inutiles et périssables

    Ce dessin de Soulcié paru dans Marianne est des plus expressifs. Non seulement les retraités sont essorés mais ils sont méprisés, considérés comme des assistés, notamment par la porte-parole de la LREM à l'Assemblée, Aurore Bergé qui n'a pas hésité à déclarer : « On peut légitimement demander un effort générationnel à ceux à qui l'on paye les retraites.», alors que cette donzelle devrait savoir qu’en travaillant une quarantaine d’années, les retraités d’aujourd’hui ont payé les retraités d’hier, son « on » de la concerne pas, et elle-même est aujourd’hui payée avec nos impôts. Nous, « on » la paye vraiment et de plus pour faire des déclarations idiotes.

    Si les retraités ne participent plus directement à l’économie du pays, ce qui ne leur permet pas de la perturber lorsqu’ils sont mécontents comme le font les cheminots ou les camionneurs, la plupart entretiennent plus ou moins les jeunes de leur famille dont la situation précaire est le résultat des incapacités des politiques à résoudre les problèmes de la France. Ils se sont bornés, les uns comme les autres, et cela continue, à augmenter les impôts tout en empruntant pour mieux dépenser alors que les pays voisins connaissent pour la plupart une embellie économique.

    Pour les retraités, je vois peut-être une solution : comme ce sont des choses anciennes et inutiles, ils font partie du patrimoine. Ne pourrait-on pas les proposer au Qatar pour qui ça gaze et qui s’intéresse fort à notre patrimoine en l’achetant à coups de chéquier : 3,3 milliards d’actifs aux dernières nouvelles.

    Mais il faut se rendre à l’évidence, un retraité, personne n’en veut, c’est trop périssable, et il est facile à l'Etat de lui faire les poches sans être poursuivi pour abus de faiblesse.

    « 275. Quand on prend de la bouteilleLes radicalisés ont un bon fond…de commerce »

  • Commentaires

    1
    Halleyjc
    Lundi 10 Septembre à 20:29
    Parfait
      • Lundi 10 Septembre à 20:43

        Les retraités sont pourtant plus nombreux que les chasseurs et je crois qu'ils s'abstiennent peu lors des scrutins.

      • Sémaphore
        Vendredi 14 Septembre à 21:44
        Sémaphore

        C'est d'autant plus curieux que Flop Joene s'attaque à eux puisqu'il y en a eu un bon paquet qui ont voté pour lui (z'avaient pas tout lu, probablement, à supposer que ce genre de délicatesse ait été clairement mentionné dans son "programme"...

      • Vendredi 14 Septembre à 21:48

        Comme quoi il faut toujours mettre ses lunettes.

    2
    Mardi 11 Septembre à 11:55
    Pangloss

    Vous avez raison: c'est un abus de faiblesse que de s'attaquer à des gens qui ne peuvent se défendre. Tous les retraités ne sont pas ces sexagénaires sportifs aux cheveux gris qu'on voit dans les pubs.   Beaucoup sont bien plus âgés, diminués physiquement quand ils ne sont pas "en fin de vie". La majorité d'entre eux n'a pas l'énergie nécessaire pour battre le pavé quand ce n'est pas simplement pour tenir debout sans l'aide d'une canne.

    Macron aurait-il osé augmenter la CSG des actifs? Certainement pas. Il aurait eu trop peur des grèves, barrages, manifestations et autres débordements d'éléments "incontrôlés".

      • Mardi 11 Septembre à 13:56

        Dans un de mes précédents billets, j'avais envisagé wink2 des poursuites contre le Président de la République "française" pour "abus de faiblesse, détournement de fonds et cruauté envers personnes en état de dépendance", en réaction à la mise en examen du Ministre italien de l'Intérieur pour "séquestration de personnes, arrestations illégales et abus de pouvoir" dans l'affaire des migrants retenus à bord d'un navire humanitaire.            

      • Mardi 11 Septembre à 14:19

        @ PANGLOSS Une décision politiquement incorrecte

      • Mardi 11 Septembre à 14:20

        @ BEDEAU On peut toujours rêver

    3
    Souris donc
    Vendredi 14 Septembre à 09:43

    Ce Macron sans vergogne veut aller ponctionner les assurances-vie des retraités, les économies de ceux qui n'ont pas voulu investir dans la pierre à cause des emmerdes avec les locataires, les syndics et les artisans. Les propriétaires sont soumis à une fiscalité confiscatoire.

    Ce Macron sans vergogne, plutôt que de réduire la dépense publique, va donc, en bon progressiste, ponctionner les assurances-vie. Comme disais Marchais, "Il faut prendre l'argent là où elle est".

    Il a déjà diminué les pensions de retraite. La mienne, amputée de 60 €/mois, à peu près le montant de mes dons défiscalisables. Et ben maintenant, je vais devoir zapper. Et laisser l'Etat faire son choix des assos et ONG à stipendier. Les moins recommandables et les plus bruyantes (en soutien à la "minorité opprimée").

    Je sens que je vais me tirer en Tchéquie et/ou voter Marine Le Pen.

      • Vendredi 14 Septembre à 11:03

        Macron se permet ce genre de décision (plutôt contre-productive sur le plan électoral) car il n'a en face aucune opposition crédible.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :