• Quand on se cache la fesse

    Quand on se cache la fesseCette pandémie a tout de même fait des heureux. Non pas la plupart des médecins urgentistes et des soins intensifs obligés de travailler parfois jusqu’à épuisement dans leur service, ou les chirurgiens amenés à reporter des interventions, mais je parle des médecins hospitaliers et épidémiologiques qui ont acquis une notoriété médiatique qu’ils ne pouvaient pas espérer acquérir par leurs éventuels travaux antérieurs. Cependant, les plus heureux parmi les médecins sont peut-être ceux qui s’occupent d’esthétique. En effet, aux USA on observe un boum sur la demande des implants fessiers, à se demander si les confinements successifs en favorisant la position assise n’auraient pas contribuer à aplatir les fesses que les intéressées se voit dans l’obligation de renflouer. En France ce serait les demandes des piqures antirides qui ont rebondi, peut-être que les intéressées veulent profiter du port du masque pour cacher les traces provisoires du traitement. Il n’est pas trop tôt pour se préparer pour le monde d’après. Illustration : François Boucher.

    « Il vaut mieux que les parallèles ne se rencontrent jamaisComment se tirer des balles dans le pied »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Mai à 17:41

    Il vaut mieux être vacciné dans l'épaule que dans un implant fessier.

      • Dimanche 9 Mai à 17:58

        C'est du bon sens.

    2
    Dimanche 9 Mai à 20:56

    Je ne pensais pas que la pandémie, pouvait agir sur les fesses !

    Par contre c'est vrai que le masque cache bien des vilaines figures !

      • Dimanche 9 Mai à 21:01

        C'est un virus vicieux.

    3
    Lundi 10 Mai à 14:29

    Disons que les Américaines et les Françaises en ont profité pour donner un coup de jeune à leurs atouts de séduction respectifs smile

      • Lundi 10 Mai à 15:10

        Les fesses pour les américaines (encore que les afro-américaines ne manquent pas de répondant dans ce domaine) et le visage pour les Françaises ?

      • Lundi 10 Mai à 15:50

        C'est elles qui semblent le penser. Jamais, dans le contexte actuel,  je ne me permettrais d'émettre la moindre hypothèse de ce genre. smile

      • Lundi 10 Mai à 15:54

        Un coup de woke est si vite arrivé.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :