• Plaidoyer pour le martyre

    Plaidoyer pour le martyr

    Il faut constater que les Etats où le droit prime sont bien embarrassés avec les islamistes restés vivants après le ou les attentats qu’ils ont perpétrés.

    Ne parlons pas de ceux qui reviennent sains et saufs du Moyen Orient malgré tous les efforts déployés pour les éliminer sur place. On ne peut guère empêcher leur retour à la terre nourricière souvent accompagnés de leur charmante famille et dont ils ne seront probablement séparés que pendant une période de détention qui reste à déterminer mais qui ne sera sans doute pas trop prolongée, faute de place. D’autant plus que chacun de ces expatriés affirmera qu’il ou elle s’était éloigné(e) de la mère patrie que pour rejoindre un des siens par amour, et que de toute façon, il ou elle n’avait jamais pris les armes et décapité qui que ce soit pendant sa villégiature orientale, se contentant d’observer les évènements en touriste sous le regard bienveillant des chefs de l’Etat islamique dont on connaît l’hospitalité.

    Je veux parler des individus comme Salah Abdeslam seul survivant du commando qui a commis le massacre du 13 novembre et qui nous est resté sur les bras. Ses conditions de détention en région parisienne étant plutôt sévères, on a même craint un moment pour sa vie. Il aurait été dommage de le perdre, d’autant plus que les Belges le réclament pour un procès, trois de leurs policiers ayant été blessés lors d’une fusillade à laquelle avait participé le Français (sic) d’origine marocaine avant son arrestation. Les Français et les Belges sont embarrassés car le détenu exige d’assister à son procès. Faut-il le transférer provisoirement en Belgique ? Ou faire des allers-retours en hélicoptère ?

    Nous sommes obligés d'assurer sa sécurité et de respecter ses droits, puisqu’il a eu l’idée trop humaine et néanmoins aussi onéreuse que malencontreuse de ne pas vouloir mourir en martyr.

    « BALLADE FUNERAIRESur le bas du front du racisme »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Octobre à 19:24

    Certainement Doc, mais ce qui est sûr c'est que va cela va coûter très cher aux contribuables français !

    Bonne soirée

      • Vendredi 27 Octobre à 19:30

        Ce qui renforce le bien-fondé de mon plaidoyer.

    2
    Souris donc
    Samedi 28 Octobre à 09:42

    Nous sommes d'une candeur infinie. Cet Abdeslam transporté quotiennement de Paris à Bruxelles en hélicoptère, qui a sa salle de sport privée, a décidé de rester muet à chaque fois qu'il est interrogé et de faire de le figuration à ses procès. D'autres encore touchent allocations et aides sociales pendant leur djihad. Ils sont français. Moi, j'ai toujours cru que des gens qui nous font la guerre et nous tuent sont nos ennemis. Ah oui, mais on ne peut pas en faire des apatrides. Ni leur infliger la double peine.

    Notre ingénuité est sans bornes. Comment veut-on qu'ils nous respectent ? Ils nous tuent, nous leur tendons une peluche. Ils nous prennent pour les cons que nous sommes. Emberlificotés dans les mailles du filet que nous nous sommes tissé.

      • Samedi 28 Octobre à 10:23

        Ils ont leurs règles qui conduisent à vouloir nous détruire, mais on applique (ils le réclament) les nôtres qui obligent à les protéger avec le soutien d'associations et de partis qui finissent par avoir une attitude de complices. Voir le bordel provoqué par le projet de retrait de la nationalité française pour les binationaux en osant comparer ce projet (qui existe dans le code) avec le retrait de la nationalité française aux Juifs de France (dont des mutilés de la guerre 14/18).

    3
    Samedi 28 Octobre à 10:16

    Il n'a pas voulu mourir en martyr... dommage ! Et...on ne peut pas l'aider un peu ????

      • Samedi 28 Octobre à 10:26

        Pas pendant les heures de fermeture du paradis.

    4
    Samedi 28 Octobre à 12:43

    On peut peut-être lui organiser une évasion. Libre, on pourra alors le "neutraliser".

      • Samedi 28 Octobre à 14:15

        Cela s'est fait. Rien ne dit qu'il ne pourrait pas s'échapper pour de bon.

    5
    Samedi 28 Octobre à 20:23

    Parfois... il m'arrive de me demander si nous ne sommes pas un peu trop bons, ou trop naïfs ?

    (cliquez sur l'image)

     

      • Samedi 28 Octobre à 20:31

        Aime ton prochain bad

      • semaphore
        Mercredi 1er Novembre à 21:02
        semaphore

        De les aimer, nous n'avons guère été payés de retour...

      • Mercredi 1er Novembre à 23:27

        Il n'y a pas d'amour heureux.

    6
    semaphore
    Mercredi 1er Novembre à 21:01
    semaphore

    Qui nous oblige à envisager de récupérer ceux qui sont coincés dans les geôles syriennes pour cause de "tourisme" au mauvais endroit et au mauvais moment???

      • Mercredi 1er Novembre à 23:29

        Et à les plaindre.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :