• Molière l’éternel

    Le grand homme fait en ce moment un retour remarqué sur la scène politique. Il a même une clause à lui : « la clause Molière » que plusieurs régions de France semblent vouloir adopter et qui imposerait de parler français sur les chantiers dont ces régions sont les maîtres d'oeuvre. Mesure destinée à faire obstacle aux travailleurs détachés d’autres pays de l’Union Européenne et dont l’emploi s’avère plus économique pour les entreprises. 

    C’est tout de même assez rare pour ne pas le saluer : la CGT et le MEDEF sont du même avis en étant opposés à cette « clause Molière ». La CGT et le MEDF, même combat, mais bien sûr, pour des raisons différentes.

    Le MEDEF voit évidemment l’intérêt des entreprises d’une certaine envergure leur permettant d’employer des ouvriers à bas coût en profitant du « dumping social » en l’absence d’harmonisation du statut social entre les différents pays de l’UE.

    La CGT par la voix de Martinez parle, lui, de discrimination des étrangers et condamne cette clause car elle irait dans le sens du FN. On voit, par là, que la CGT, syndicat français, renonce à la défense des artisans et des ouvriers qu’elle devrait, en principe, défendre sur le marché du travail, et en cherchant sa clientèle ailleurs, elle ne devrait pas s’étonner que ceux qu’elle ne défend plus se tournent vers les extrêmes. La CGT favorise ainsi le FN.

    En ce moment le ravalement de l’immeuble où j’habite est en cours et je remarque que TOUS les ouvriers du chantier parlent arabe entre eux.

    Molière l’éternelActuellement un comédien très en vue joue du Molière. Remarquable, il est capable d’interpréter à la fois Tartuffe et Harpagon. Une prouesse qui lui permet de concourir pour les plus hautes distinctions.

    On voit que l'on peut mettre Molière à toutes les sauces.

     

    « 241. Nouvelles médicalesDe l'art mateur à l'art naque »

  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Mars à 14:42
    Coucou Doc, Cette mesure me semble excessive ! Si l'on pousse la connerie à son paroxysme, les sourds et muets seraient interdits de chantier alors qu'ils peuvent lire des consignes ! Bon après midi Doc
      • Mardi 14 Mars à 16:22

        Mais rien n'est dit sur la qualité du français exigé.

    2
    Souris donc
    Mardi 14 Mars à 16:11

    Le beauf de la CGT crie déjà à la dérive vers la préférence nationale.

      • Mardi 14 Mars à 16:25

        La CGT défend les ouvriers étrangers qui ne paient pas les charges sociales ?!

      • Mardi 14 Mars à 16:32

        C'est néanmoins une forme de préférence nationale en l'absence d'harmonisation entre les pays de l'UE

    3
    Mardi 14 Mars à 16:21

    Notons que ce sont ceux qui sont le plus enclins à réclamer de l'affichage obligatoire partout qui sont finalement les moins soucieux que les affichages en question soient comprises par les principaux intéressés.

      • Mardi 14 Mars à 16:29

        Vous parlez des affichages sur les aliments ?

    4
    Mardi 14 Mars à 17:02

    Non, je parlais des entreprises du BTP, celles qui sont le plus visées par la clause Molière. Voici le minimum obligatoire sur les chantiers : 

    Le "Pack affichage obligatoire" se compose de 7 affiches que le chef d'entreprise a pour obligation d'apposer dans tous les établissements de son entreprise, chantiers y compris, à l'intention de son personnel. L'affichage doit être accessible et lisible.

    • Service de santé au travail - Secours - Inspection du travail (A1 A 01 16)
    • Document d'évaluation des risques - Convention collective - Règlement intérieur - Horaires collectifs de travail et de repos - Caisse de congés payés
      (A1 A 02 16 C - version chantier et A1 A 02 16 E - version entreprise)
    • Égalité de rémunération entre les femmes et les hommes - Discriminations - Harcèlement sexuel - Harcèlement moral (A1 A 03 16)
    • Interdiction de fumer (A1 A 04 15)
    • Consignes de sécurité incendie (A1 A 05 16)
    • Chômage intempéries (A1 A 06 16)
    • Délégués du personnel - Comité d'entreprise - Comité d'hygiène, sécurité et conditions de travail (A1 A 07 16)

    Je voulais dire par là que je suis POUR la clause Molière, car quoi peuvent bien servir toutes ces obligations d'affichage si les intéressés ne les comprennent pas ? smile

      • Mardi 14 Mars à 18:19

        Voilà qui est plus clair, si j'ose dire. Je ne connaissais pas toutes ces obligations à afficher. Mais alors il devrait être non seulement nécessaire de parler le français mais également de le lire et surtout de comprendre la signification du jargon administratif.

      • Souris donc
        Mercredi 15 Mars à 07:55

        En admettant l'inquiétante dérive vers la préférence nationale et la lepénisation des esprits (à laquelle il convient de faire barrage en votant à gauche pour se taper un nouveau quinquennat socialiste), de toutes façons ceux qui sortent des écoles de la république ne savent ni lire ni écrire. L'affichage ne sert donc qu'à être en règle vis à vis de l'administration. Hidalgo n'était-elle pas inspectrice du travail ? D'où une propension pour les interdits, les taxes et la circulation ubuesque à Paris ?

      • Mercredi 15 Mars à 08:48

        Il est évident que la préférence nationale évoque les slogans de Vichy. Néanmoins à l'époque l'UE existait pas, et aujourd'hui la concurrence sur le marché du travail peut être considérée comme déloyale en l'absence d'harmonisation des contraintes. On peut poser le problème sans être FN et sans brandir le passé. Reste que les entreprises sont satisfaites et que beaucoup de Français sont à l'inverse détachés dans l'UE.

        Les règlements ne sont pas affichés pour les ouvriers mais dans la perspective d'une plainte.

      • Mercredi 15 Mars à 09:23

        A propos de préférence nationale ( et Européenne), notons que la gauche de la gauche affiche une grande hostilité envers les travailleurs détachés (venant plutôt de l'Union Européenne) mais un soutien inconditionnel aux migrants et aux sans papiers ( venant du Tiers-Monde) 

      • Mercredi 15 Mars à 09:39

        Ce qui dénote une haine de soi, une culpabilité post-coloniale et peut-être du clientélisme puisque beaucoup de leurs clients sont partis vers le FN.

    5
    Mardi 14 Mars à 19:50

    Dans un village voisin, c'est une entreprise roumaine avec des ouvriers roumains qui a emporté le marché de réfection des ruelles. Il s'agissait à cette occasion de baisser le niveau des caniveaux pour éviter qu'en cas de forte pluie l'eau n'entre dans les maisons. Quand le chantier a été terminé, on a constaté que le niveau des ruelles et donc des caniveaux avait été haussé.

      • Mardi 14 Mars à 20:39

        Comme le disait un écrivain roumain (prix Nobel) : "Être Roumain, ce n'est pas une nationalité, c'est une profession."

    6
    Mercredi 15 Mars à 10:34

    M'enfin Dr WO, en arabe, ils ont le droit ! Vous ne voudriez pas, en plus faire de l'arabophobie, quand même ! oh 

      • Mercredi 15 Mars à 10:40

        Mais va-t-on les obliger à parler français ? Je vois très bien un nouveau métier : écouteur aux portes.

    7
    Semaphore
    Mercredi 15 Mars à 19:58
    Semaphore

    Si cette obligation est destinée à faire barrage à des immigrés, elle laisse de côté tous ceux qui viennent de l'Afrique francophone ou du Maghreb, donc parfois islamique au passage...

     

      • Mercredi 15 Mars à 20:35

        Bien entendu, ce n'est qu'un obstacle pour les ressortissants des pays de l'est de l'UE

    8
    Souris donc
    Jeudi 16 Mars à 09:29

    Quand on lit les réactions à cette clause, en filigrane, la gauche a maintenant les miquettes, car Marine Le Pen est aux portes du pouvoir. Grâce à la police de la pensée et des moeurs qui n’a eu de cesse de promouvoir l’Autre et à le victimiser, tout en culpabilisant les milieux populaires "racistes" dès qu'ils expriment leurs inquiétudes. Le seul un peu percutant, Mélenchon, réclame une clause Zola. On note aussi que Montebourg et son Made in France n’a pas provoqué autant de remous.

     Chez Orange info, un sondage donne 80% POUR la clause Molière.

      • Jeudi 16 Mars à 09:56

        Reste que son application et son contrôle ne sont pas si simples. Ce problème devrait être résolu au niveau européen, mais on peut toujours rêver.

        Le "Made in France" concernait plus les entreprises que les personnes. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :