• MECREANCES XIV

    Andréa Mantegna "Christ mort"


    ELLES SONT LA

     

    Devant le corps mort

    Il ya des femmes qui prient

    Des femmes qui contemplent le mort

    En y cherchant encore une trace de vie

     

    Surtout les femmes vieillies

    Celles qui sont plus près de la mort

    Qu’elles apprivoisent par des soupirs

    Comme elles ont apprivoisé la vie

     

    Cette vie qu’elles ont couvée dans leur corps

    Ce corps qu’elles ont mis des mois à nourrir

    Et qui va maintenant se putréfier

    Sans pouvoir le retenir

     

    Les femmes tiennent les deux bouts de la vie

    Elles sont là aux deux extrémités

    Elles sont là quand on nait au premier cri

    Elles sont là quand on meurt pour l’éternité

     

    Elles donnent la vie

    Elles soignent le mort

    Elles veillent le corps

    Les hommes sont partis


    Paul Obraska 

     
     
    LE DERNIER TOUR

     

    Non, Milord, ce n’est pas correct

    On vous a vu blessé

    On vous a vu saigner

    On vous a vu souffrir

    On vous a vu agoniser

    On vous a vu mourir

     

    Et voilà que vous surgissez du tombeau

    Dans la lumière, intact, vivant

    Comme si rien ne s’était passé

    A un détail près pourtant :

    Vous avez des ailes dans le dos

     

    Non, Milord, ce n’est pas correct

    Nous étions tous effondrés

    Votre mère éplorée

    A caressé votre tête sur ses genoux

    La pauvre faisait pitié

    Essuyant le sang suintant des trous

     

    Non, Milord, on ne joue pas à périr

    On ne tourne pas la mort en dérision

    Car nous, Milord, nous allons mourir

    Vraiment

    Définitivement


    Paul Obraska

    « REINCARNATIONRévélations »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 5 Octobre 2008 à 20:41
    Y a-t-il quelque chose à dire ? C'est comme écouter du Bach et se laisser porter en fermant les yeux. Même si c'est symbolique, au pied de la croix, seules les femmes étaient restées et Jean. Et 3 jours plus tard ce sont les femmes qui iront au tombeau les premières...Merci Dr WO.
    2
    Lundi 6 Octobre 2008 à 08:35
    Que pourrais-je dire ? Rapprocher ces quelques vers en hommage aux femmes avec la musique divine de Bach me rend confus (si, si, malgré mon âge je peux encore l'être). Si vous avez un instant regardez PORTRAITS III (le plus simple est d'utiliser la liste des poèmages dans le sommaire). Merci pour votre commentaire.
    Dr WO
    3
    Lundi 6 Octobre 2008 à 08:45
    Par sa perspective c'est le plus original et le plus émouvant des "Christ mort". Ce tableau a été peint par l'Italien Mantegna en 1500, 6 ans avant sa mort et est exposé à Milan (gallerie Brea)
    4
    Lundi 6 Octobre 2008 à 09:33
    Plus que le Christ mort, ce sont les pleureuses qui sont les personnages principaux du tableau de Mantegna. Elles expriment le désespoir (ou mieux la désespérance) devant la perte d'une illusion (ou d'une imposture): celle de l'immortalité promise par celui-là même dont elles veillent le cadavre. En revanche, Rembrandt réintroduit l'illusion par la manière dont il traite le sujet : le Christ nimbé de lumière ou plutôt source de lumière, les ailes et sa situation irréelle au-dessus de autres personnages. Vous faites un rapprochement saisissant entre la réalité de la mort et le mensonge de la résurrection. Saint Paul fondait la "vérité" du christianisme sur cette résurrection. A contrario ...
    5
    Lundi 6 Octobre 2008 à 17:39
    Imposture ? Peut-être. Mais cette imposture a été la source de tant de chefs d'oeuvre qu'il aurait été dommage quelle n'eût point existé !
    6
    Lundi 6 Octobre 2008 à 17:48
    Je n'ai rien à ajouter à cette anayse, sinon que je suis enchanté de l'avoir suscitée.
    Dr WO
    7
    Lundi 6 Octobre 2008 à 17:58
    Pour ce qui concerne l'architecture et la musique, je suis d'accord. Par contre pour la peinture, le grand intérêt a été de faire vivre les peintres par les commandes de l'Eglise, leur génie se serait probablement mieux épanoui en traitant d'autres sujets que les thèmes, toujours les mêmes, imposés par les Evangiles.
    Dr WO
    8
    Lundi 6 Octobre 2008 à 18:53
    D'accord pour la peinture !
    9
    Lundi 6 Octobre 2008 à 19:53
    La peinture et la sculpture occidentales se sont beaucoup inspirées de la religion. Mais pas seulement du christianisme. Certains chefs-d'oeuvres absolus représentent des dieux, déesses et autres scènes et religions antiques. La représentation des mythes est un des fondement de l'art. Et ce blog me plaît de plus en plus. Tant pis pour vous!
    10
    Lundi 6 Octobre 2008 à 23:20
    Oui, mais les artistes ont utilisé les mythes antiques aussi pour echapper aux figures imposées du christianisme,  ils leur permettaient de représenter autre chose et notamment la nudité de la femme. C'est dans le nord de l'Europe que très tôt les peintres ont pris comme sujets les scènes de la vie quotidienne à côté des représentations du christianisme ou de la mythologie.
    NB Je prends le risque. C'est toulours un plaisir d'échanger quelques idées.
    Dr WO
    11
    Mardi 7 Octobre 2008 à 12:27
    J'ai oublié de préciser que certains chefs d'oeuvre inspirés de la mythologie avaient été réalisés avant l'invention du christianisme. L'esprit de l'escalier!
    12
    Mardi 7 Octobre 2008 à 15:17
    Dernier point: la tête du Christ ne vous paraît-elle pas trop grosse sur le tableau de Mantegna?
    13
    Mardi 7 Octobre 2008 à 17:23
    Tout l'art antique qui dépassait largement la mythologie, par ex. nombreuses scènes de la vie courante sur les représentations égyptiennes.
    Dr WO
    14
    Mardi 7 Octobre 2008 à 17:33
    Les têtes des femmes aussi. Mantegna a sans doute (mais je n'en sais rien) volontairement modifié la perspective car s'il l'avait respectée, les pieds seraient énormes et la tête toute petite ce qui n'aurait pas convenu à un dieu, même mort. Cette distorsion de la perspective donne, à mon avis, sa grandeur au tableau.
    Dr WO
    15
    Mardi 7 Octobre 2008 à 17:47
    Tout à fait! Debout, ce Christ serait difforme. Est-ce une façon de mettre en lumière son humanité? Car on ne peut imaginer que l'envelope mortelle du fils de Dieu soit laide.
    16
    Mardi 7 Octobre 2008 à 18:09
    Ce qui est axtraordinaire c'est qu'on ne sait pas comment était le Christ (pas de représentation et on a même douté de son existence) et il est toujours représenté de la même façon : c'est un miracle !
    Dr WO
    17
    Mardi 7 Octobre 2008 à 18:19
    Je trouve jubilatoire de vous voir (Le Huron et vous) discourir ainsi sur l'apparence du Christ !
    18
    Mardi 7 Octobre 2008 à 18:52
    C'est d'autant plus ridicule que nous l'ignorons, n'est-ce pas ? Mais ce sont des spéculations qui nous changent de celles qui nous entourent et puis nous sommes à un âge (j'ignore en fait celui du Huron) où il est recommandé de faire marcher ses neurones.
    Dr WO
    19
    Mardi 7 Octobre 2008 à 19:00
    A mon très humble avis vos neurones sont en parfait état ! Quant à ma jubilation elle est surtout le fait de votre..."mécréantitude".
    20
    Mardi 7 Octobre 2008 à 19:32
    OK ! Je continue donc à m'entraîner ferme. J'espère que mes mécréances ne heurtent pas trop vos croyances...Si vous en avez.
    Dr WO
    21
    Mardi 7 Octobre 2008 à 19:54
    L'apparence du Christ? Au catéchisme on m'a seriné qu'étant fils de Dieu, Jésus était d'une beauté ... surhumaine.
    22
    Mardi 7 Octobre 2008 à 19:58
    ça va de soi.
    Dr WO
    23
    Mardi 7 Octobre 2008 à 20:17
    Vous ne me heurtez en rien...continuez ; je vous en prie !
    24
    seb le
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:37
    Est-ce que vous pouvez me donner plus de références au sujet du premier tableau,il me plaît ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :