• La douceur féminine n’est plus ce qu’elle était

    La douceur féminine n’est plus ce qu’elle était

    En tombant par hasard sur un site du « mouvement matricien », « plateforme d’anthropologie sur le matriarcat et le patriarcat », j’ai trouvé un florilège de citations de féministes radicales dont il m’est impossible de vérifier l’authenticité, mais ce « mouvement matricien » ne semble pas antiféministe puisqu’il serait partisan du matriarcat comme structure familiale :

    - « Tous les hommes sont des violeurs et c’est tout ce qu’ils sont. » « Toutes les femmes apprennent durant leur enfance qu’elles ne sont que la proie sexuelle de l’homme. » « … toute violence masculine envers les femmes fait partie d’une campagne concertée. ». Le complot.  Marilyn French, auteur, (plus tard, conseillère lors de la campagne présidentielle de Al Gore).

    - « Si la vie doit survivre sur cette planète, il faut qu’il y ait décontamination de la terre. Je pense que cela sera accompagné d’un processus évolutionnaire qui résultera en une réduction radicale de la population mâle. » Mary Daly, ancien professeur à Boston College, 2001. Un féminisme génocidaire.

    - « La proportion des hommes doit être réduite et maintenue à approximativement 10 % de la race humaine. » Sally Miller Gearhart, dans "The Future – If There Is One – Is Female". Encore un génocide !

    - « Tout rapport sexuel, même s’il est consensuel, entre un couple marié, est un acte de violence perpétré contre la femme. » Catherine MacKinnon.

    - « Quand une femme jouit avec un homme, elle ne fait que collaborer au régime patriarcal, rendant érotique sa propre oppression. » Sheila Jeffrys. La collaboration par le coït. 

    - « J’estime que la haine envers les hommes est un acte politique honorable et valable, en cela que les opprimées ont droit à la haine de classe contre la classe qui les opprime. » Merle Morgan, éditrice du MS Magazine. Un aspect non marxiste de la lutte des classes.

    - « Le féminisme est la théorie; le lesbianisme est la pratique. » Ti-Grace Atkinson.

    - « Question : On pense que vous êtes hostiles aux hommes. Réponse : Je le suis. » « Sous le régime patriarcal, le fils de chaque femme constitue son traître potentiel et aussi le violeur inévitable ou l’exploitant d’une autre femme. » Il ne reste plus qu’à l’étouffer dans le berceau.  « Le mariage est une institution développée à partir de la pratique du viol ». Exact. « Je veux voir un homme battu en bouillie sanglante avec un talon haut dans la bouche, comme une pomme dans le groin d’un cochon. ». Charmant. Andrea Dworkin.

    - « Comme, au mieux, la vie dans notre société est d’un ennui profond et aucun de ses aspects ne sont pertinents aux femmes, il ne reste qu’aux  femmes civiques, responsables et en quête de frissons de renverser le gouvernement, d’éliminer le système monétaire, d’introduire l’automatisation complète et de détruire les hommes. ». La fin de l’humanité, en somme.

    - « Le mâle est un accident biologique - le gène Y (mâle) n’est qu’un gène X (femelle) incomplet - une série incomplète de chromosomes. En d’autres termes, l’homme est une femme manquée, une fausse couche ambulante, un avorton congénital. Être homme c’est avoir quelque chose en moins, c’est avoir une sensibilité limitée. La virilité est une déficience organique, et les hommes sont des êtres affectivement infirmes. ».

    - « Les hommes irrationnels, les malades, ceux qui essaient de nier leur sous-humanité, en voyant les SCUM arriver sur eux comme une lame de fond, hurleront de terreur … » Valerie Solanas, fondatrice de SCUM (Société pour mettre les hommes en pièces) (Society for Cutting Up Men.). Cette charmante Valérie a cependant fini à l’hôpital psychiatrique.

    « L’uniformisation de la diversité ou le "code de conduite"Note d’août »

  • Commentaires

    1
    Un Cœur qui bat
    Mardi 15 Août à 13:24
    Bonjour Doc, il faudrait inviter tous ces auteur(e)s à prendre de la hauteur(e) avec un grand classique de Jean FERRAT : " La Femme est l'avenir de l'homme" et oui "le poète a toujours Raison" ! ! Excellent 15 août
      • Mardi 15 Août à 14:12

        C'est un vers inversé d'Aragon qui semble donner raison à un ouvrage cité dans le billet : "The Future – If There Is One – Is Female de "Sally Miller Gearhart, avec 10% d'hommes pour assurer la procréation...

    2
    Souris donc
    Mardi 15 Août à 13:24

    Faut-il en rire ou en pleurer ? Ces mégères sont toutes à enfermer.  

      • Mardi 15 Août à 14:13

        Certaines l'ont été...

    3
    Mardi 15 Août à 15:25

     Ces charmantes dames sont l'exact inverse des barbus pour qui la femme ne sert qu'à la procréation. Elles sont donc aussi gravement atteintes que ces hommes. 

    Mais peut-être suis je satisfaite d'être opprimée......???? he 

      • Mardi 15 Août à 15:54

        Alors vous collaborez érotiquement au régime patriarcal ! wink2

    4
    Mardi 15 Août à 18:50

    Il y a plusieurs façons d'être fou folle à lier.

      • Mardi 15 Août à 18:58

        Je ne pensais pas être l'objet de tant de haine.

    5
    Mardi 15 Août à 22:33

    Face à de de telles furies, nous sommes tous des... mâles blessés smile 

      • Mardi 15 Août à 22:48

        Profondement. oops

    6
    Mercredi 16 Août à 08:32

    Un jour ou l'autre, un bon coup de Charia mettra tout le monde d'accord!

    Amitiés.

      • Mercredi 16 Août à 10:56

        Il ne faut pas charrier.

    7
    semaphore
    Mercredi 16 Août à 18:54
    semaphore

    Dommage que les mères de ces Furies les précédaient...

    Quels gains si elles avaient mis pareilles conceptions en réalisation...

      • Mercredi 16 Août à 19:06

        Tout le monde ne peut pas être lesbienne.

    8
    semaphore
    Mercredi 16 Août à 19:09
    semaphore

    Quelle est la qualification que ces Furies attribuent à Rihanna dont vous avez illustré votre article récemment ?

    Abomination de la Désolation pour les plus timorés ?  oh

      • Mercredi 16 Août à 19:13

        Ignoble collabo du patriarcat.

    9
    Souris donc
    Mercredi 16 Août à 22:17

    Tuto du Rat (blogueur ne faisant pas dans la dentelle) :

    Comment être une féministe extrême.

     

      • Jeudi 17 Août à 08:40

        C'est drôle et bien fait.

      • Souris donc
        Jeudi 17 Août à 12:20

        Gros travail de recension des sites féministes qui défilent un peu vite.

        Dans un autre genre, on a le rap-fiction de Sibeth Ndiaye, composé par  l'éditorialiste Christophe Barbier. Un déchaînement médiatique disproportionné. Il est sexiste et raciste d'attribuer un rap à une femme noire ?

        Ils se déchaînent moins quand les rapeurs "authentiques" s'en prennent aux gows  en termes fleuris. Je crois bien que Barbier a dû se justifier (= repentance).

      • Jeudi 17 Août à 13:59

        Je n'ai pas pu voir l'édito de Barbier.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :