• Populisme

    Le populisme a été au départ un mouvement littéraire où les écrivains cherchaient dans leurs œuvres à peindre avec réalisme la vie des gens du peuple. Puis, curieusement, le populisme est devenu une attitude politique visant à s’attaquer aux élites dirigeantes, attitude à connotation péjorative car elle peut parfois être  canalisée à son profit par un homme politique hors du sérail, qui une fois au pouvoir remplace l’élite précédente par une autre, fait en sorte qu’elle lui rester fidèle, parle au nom du peuple dont il se fiche éperdument, et tout ça se termine souvent très mal.

    Les exemples historiques ne manquent pas, il n’est donc pas étonnant que les classes dirigeantes actuelles devant les attaques dont elles sont l’objet répliquent en parlant de populisme, sous-entendant que ces attaques, si elles continuent, pourraient conduire au pire et que les turpitudes dont on peut les accuser sont un moindre mal. Mais la solution qui consisterait à faire des réformes de fond pour amender le système leur vient difficilement à l’esprit et elles préfèrent, toujours sous la pression populaire ou médiatique, donner quelques gages superficiels comme autant d’os à ronger en traitant de chiens ceux qui dévoilent leurs petits arrangements et de populistes ceux qui les dénigrent. Autrement dit : culpabiliser les journalistes qui osent exposer la vérité et la valetaille qui s’en scandalise. Fastoche.

    « Lexicon médical (Q et R)73. Quand on se trompe de but »

  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Juin 2010 à 14:50
    Le problème avec le populiste c'est que lorsque des hommes politiques sont pris la main dans le sac, au lieu d'en conclure que notre démocratie fonctionne, que la liberté de la presse existe, il préfère conclure que le système est pourri et que tous les hommes politiques sont véreux.

    Question de point de vue ! les deux "affaires" actuelles (les cigares et la vieille dame) me semblent démontrer que nous vivons dans système de liberté et de transparence dans lequel les "puissants" ne sont pas à l'abri (enfin... pas trop !)
    2
    Lundi 28 Juin 2010 à 15:17

    En effet, dans les dictatures (parfois avec un ancien populiste à sa tête) les affaires n'apparaissent pas sur la place publique. Le "tous pourris" est une généralisation simpliste. Mon billet évoque un argument trop souvent avancé par les hommes politiques pour se défendre, alors que la meilleure défense serait qu'ils soient inattaquables s'ils respectaient un minimum d'éthique.

    Dr WO

    3
    Lundi 28 Juin 2010 à 19:00
    Le populisme fleurit lorsque le peuple est mécontent de sa classe dirigeante dont il pense qu'elle "pousse un peu".
    Lorsque le suffrage universel est dévoyé, la classe dirigeante se drape dans la démocratie et affirme parler au nom du peuple tandis que ceux qu'elle accuse de populisme ne font répéter ce qu'il dit.
    4
    Lundi 28 Juin 2010 à 19:27

    Il est certain que la classe dirigeante est la première responsable du populisme, il lui faut des raisons pour se développer.

    Dr WO

    5
    Lundi 28 Juin 2010 à 19:54
    Tout le monde le sait, pour se défendre il faut attaquer. C’est ce que notre classe dirigeante font actuellement tout comme d’autres politiques d’autres bords l’ont fait ou le feront. Tous les moyens sont bons, y compris ce populisme dont tu parles très bien. Transparence, je sais pas si cela l’est autant que peut le prétendre Carlus. Cela semble transparent, mais il y a tellement de magouilles et de dessous de tables et de zones d’ombres dans certaines affaires sur certaines affaires.
    6
    Lundi 28 Juin 2010 à 20:28

    Non, il n'a pas de transparence mais de l'extraction.

    Dr WO

    7
    Lundi 28 Juin 2010 à 22:56

    Mais on est toujoours en retard.

    DR WO

    8
    Lundi 28 Juin 2010 à 22:56
    Faire des réformes de fond les priveraient de bien d'avantages et léserait le copain .
    Ce qui est desesperant je trouve est que ce populisme a son public et qu'il est des gens sur qui cela marche .
    Malheureusement je ne vois pas la situation changer même si parfois des tetes tombent trés provisoirement .
    9
    Mardi 29 Juin 2010 à 09:22

    Quelles mesurettes viennent d'être prises comme autant d'os à ronger.

    Dr WO

    10
    Mardi 29 Juin 2010 à 15:09
    La Cinquième raie-pue ! A quand la Sex'zième ? Franchement tout est à gerber-quasi ! fatalement ça fait gerber...
    11
    Mardi 29 Juin 2010 à 18:13

    On peut dire comme ça.

    Dr WO

    12
    leonie
    Lundi 7 Janvier 2013 à 16:17
    On a beau dire que moins on en sait, mieux on se porte, mais savoir de temps en temps ça permet de remettre le pendules à l'heure.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :