• Vous avez le bonjour d’Orwell

    Vous avez le bonjour d’Orwell


    « Pékin, le samedi 5 mai 2018 – Un rapport officiel chinois annonce qu’un système de « surveillance émotionnelle » est mis en place dans plusieurs sociétés de l’empire du milieu. 

    Il consiste, par l’intermédiaire de capteurs placés dans les casques des travailleurs, d’enregistrer leurs EEG afin de détecter, grâce à l’analyse « d’algorithmes d'intelligence artificielle », des valeurs aberrantes qui pourraient indiquer l'anxiété la colère, le stress, ou la fatigue et ainsi ajuster, en particulier, les temps de pauses et les cadences. » (Journal international de Médecine)

    Après avoir craint un moment que ces capteurs permettraient de lire leurs pensées, les assujettis à cette surveillance émotionnelle ont finalement acceptés que leur état émotionnel et physique soit révélé à autrui dans des entreprises, des unités de l’armée ou dans des compagnies de transport.

    Le comportement humain est donc ici surveillé par une intelligence artificielle qui détecte votre ressenti. Bien sûr, cette détection est réalisée dans votre intérêt. Les régimes totalitaires prétendent toujours agir pour votre bien et savent mieux que vous où est votre bonheur et comment y parvenir. Mais on ne peut faire votre bonheur que si l'on vous connaît bien, n’est-ce pas touchant de sollicitude ?

    Nous attendons l’étape suivante : le traitement. Si vous êtes fatigué, on pourrait vous administrer automatiquement une amphétamine afin de rester productif, si vous êtes en colère ou stressé, un tranquillisant fera l’affaire pour éviter maladresses et distractions, et si vous êtes déprimé, un antidépresseur pourrait vous permettre de rester efficient.

    Heureux ?

    « Créations infidèlement assistées266. Les inspecteurs des travaux finis »

  • Commentaires

    1
    Mardi 15 Mai à 15:33

    Et si vous êtes mécontent, la visite courtoise et pleine de sollicitude du commissaire politique

     

      • Mardi 15 Mai à 16:18

        Là est le contact humain.

      • Sémaphore
        Mercredi 16 Mai à 19:49
        Sémaphore

        suivi de contact(s) inhumain(s) comme dans toute bonne démocratie populaire qui se respecte...

      • Mercredi 16 Mai à 19:56

        Disons que le contact peut-être rude.

    2
    Mardi 15 Mai à 16:00

    Tout est vrai, dans cet article. Cependant, les premières tentatives étaient infiniment plus douloureuses:

    dans l'état actuel, la partie "diagnostic" est sans danger. Seule, la partie "traitement" peut entrainer des effets secondaires indésirables chez certains patients sensibles aux courants électriques de forte intensité et dont une rééducation vigoureuse est nécessaire.

    Beuh-Dho

      • Mardi 15 Mai à 16:22

        Dans mon billet je n'ai pas parlé du traitement par lavage de cerveau. Il y a des régimes qui lavent plus blanc que blanc (selon Coluche)

    3
    Mardi 15 Mai à 17:34

    Et si vous dépassez le niveau de stress ou de fatigue et que vous devenez improductif, il suffit de faire passer quelques milliers de volts dans les électrodes.

      • Mardi 15 Mai à 17:43

        Une façon de mettre les retardataires au courant.

    4
    Mercredi 16 Mai à 09:39

    Quand la science s'en mêle, le bonheur est tout proche, Orwell avait vu juste.

      • Mercredi 16 Mai à 10:29

        Oui, Orwell avait vu juste, il a extrapolé à partir des totalitarismes contemporains. Mais en matière des dérives de la science, "Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley est une autre référence.

      • Mercredi 16 Mai à 16:57

        Je connait ce meilleurs des mondes, que je n'avais vraiment pas envie de vivre...

    5
    Mercredi 16 Mai à 11:27

    Je visualise.... un cauchemar ! aww

      • Mercredi 16 Mai à 11:30

        Vous avez bien capté.

    6
    Souris donc
    Jeudi 17 Mai à 08:35

    Les Chinois ne sont pas comme nous. Nous, nous posons nous-mêmes la tête sur le billot. Cf. scandale Facebook. 

    Nous nous autocensurons par la vertu du politiquement correct (que Beuh-Dho se rassure, la rééducation est vigoureuse sous ses dehors aimables et soft) et de notre repentance à perpétuité. Ce qui est bien pratique pour l'halalisation des esprits. Début 2000, Charles Enderlin propageait une vidéo où l'on voit un monsieur Al-Durah tenant sur ses genoux son enfant tué par les méchants (Israéliens), puis père et enfant se relèvent. Pas une égratignure. De la mise en scène. Sans parler du petit Aylan inspirant à Taubira son lyrisme le plus grandiloquent.

    Notre droitdelhommisme nous vaut une réputation de sacs à vins faciles à berner. Par les victimes professionnelles et autres minorités agressives qui profitent de nous sans vergogne.

    Mais aussi par les marchés qui nous fourguent du sur-mesure tentateur, grâce à l'étalage de nos tweets, pages Facebook, navigation et recherches Google, selfies, cookies, et j'en oublie.

    Pas besoin de surveillance émotionnelle particulière, nous la fournissons spontanément.

      • Jeudi 17 Mai à 09:01

        Ce qui reviendrait à dire que les Chinois surveillent les émotions de leurs compatriotes mais pour ce qui nous concerne, dans un mouvement inverse, nos émotions nous sont dictées.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :