• Vestiges du passé

    Vestiges du passé

    Les pétromonarchies du Golfe, que l'on pourrait également appeler les monarchies fossiles, sont toutes prises d'une frénésie muséale étonnante en voulant imiter sur leur sol imprégné de gaz et/ou de pétrole les musées ancestraux occidentaux et notamment européens. Assises sur d’abondantes ressources d'énergie, elles espèrent attirer ainsi les touristes une fois la transition écologique accomplie au dépens du pétrole.

    En fait, ce qui pourrait attirer le touriste occidental ce ne sont pas les contenus de ces musées sortis du sable, car il a le loisir d'en visiter de bien plus riches près de chez lui, mais les bâtiments eux-mêmes réalisés par des architectes mécréants, mais néanmoins talentueux, qui peuvent s'exprimer pleinement dans la péninsule arabique car l'argent n'y manque pas depuis que leurs habitants ont été mis au courant qu'ils étaient assis sur un pactole  sans le savoir.

    Les images que nous avons des expositions, par exemple du « Louvre » d'Abu Dhabi, montrent plutôt une sobriété artistique. Je suppose que les statues et les tableaux exposés tiennent compte de la pudeur islamique. Il me semblait par ailleurs que la représentation humaine était interdite en islam, mais il est vrai que les œuvres exposées furent réalisées par des mécréants.

    Cependant, les vestiges les plus remarquables du passé ne se trouvent pas dans les vitrines, sur les murs ou sur des piédestaux, mais dans les allées comme le montre la photo reproduite au début de l'article : si vous ouvrez la tête de ces trois visiteurs, vous y trouverez des vestiges parfaitement conservés du VIIème siècle.

    PS. En fait, je suis mauvaise langue, la salle d'exposition ci-dessous montre des statues nues, mais d'hommes.

    Vestiges du passé

    « 287. Des écologistes irresponsablesParler pour ne rien dire »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 5 Avril à 20:34

    Les nouveaux riches, ça se permet tous les caprices...

    Fini le temps des fausses reliures de livres, vendues au mètre (env. 28 "dos" par mètre linéaire), pour impressionner le visiteur venu de son oasis natale négocier le prix d'une chamelle pubère...

     

      • Vendredi 5 Avril à 21:36

        Mais combien de chamelles pubères ou de barils de pétrole pour un tableau de maître ?

    2
    Souris donc
    Samedi 6 Avril à 09:04

    En 85, la Mitte avait fait voiler les avions de chasse au Salon du Bourget. Cachez ce missile que je ne saurais voir. Ce qui n'a pas empêché que nous soyons le plus gros marchand d'armes du monde.

    Le pétrogrollards jouent les pères la pudeur, mais investissent chez nous. Business as usual. Les palaces parisiens leur appartiennent, les clubs de foot, que sais-je encore. Donc, voilons les statues, si c'est dans leur culture.

      • Samedi 6 Avril à 09:17

        Mais pour les acheteurs, nous avons le choix entre les cheiks avec provisions et les capitalistes communistes.

      • Orage
        Samedi 6 Avril à 09:51

        Et un tas de vignobles!

    3
    Samedi 6 Avril à 09:37
    Pangloss

    Des gens qui se disent ennemis des valeurs et du mode de vie occidentaux et qui exposent des oeuvres d'art ... occidentales!

      • Samedi 6 Avril à 09:44

        Paradoxe et incohérence...A moins qu'il s'agisse tout simplement d'intérêt.

      • Sémaphore
        Mardi 9 Avril à 09:19
        Sémaphore
        Faut dire qu'ils auraient du mal à consacrer un grand musée aux œuvres islamocompatibles, vu l'absence de production d'icelles...
      • Mardi 9 Avril à 09:28

        ll faut dire que les impératifs coraniques limitent le périmètre des représentations. L'art musulman a du se borner, à ma connaissance, au dessin géométrique, à l'architecture et et aux jardins. 

    4
    Orage
    Samedi 6 Avril à 09:52

    Des hommes nus??? Et les femmes bâchées ont accès à ces musées?

      • Samedi 6 Avril à 10:43

        Il semble que oui.

      • Sémaphore
        Mardi 9 Avril à 09:20
        Sémaphore
        En augmentant la surface de bâche, elles ne peuvent rien voir...
    5
    Samedi 6 Avril à 16:51

    On ne peut que féliciter les plus lucides d'entre eux de tenter de se diversifier  pour préparer l'après pétrole.

    Mais là, dans ce cas précis, et à mon humble avis, ils prennent la mauvaise direction. Je ne vois pas comment, dans un avenir d'au moins quelques millénaires, les Emirats arabes unis pourraient réussir à avoir une réputation internationale de haut lieu de culture. smile

      • Samedi 6 Avril à 17:08

        D'autant plus que ce n'est pas la leur. Je vois difficilement les Européens particulièrement gâtés en oeuvres d'art faire le voyage en Arabie (qui sera soumis au réchauffement climatique) pour voir les tableaux  venus du Louvre de Paris.

    6
    Sémaphore
    Lundi 8 Avril à 09:59
    Sémaphore
    Heureusement pour eux qu'il y a eu des mécréants pour leur révéler la richesse contenue dans leurs sous-sols. Ainsi que pour la materialiser en l'extrayant. Parce que s'ils n'avaient dû compter que sur eux-mêmes...
      • Lundi 8 Avril à 10:30

        En effet, bien que tout soit inscrit dans le Coran, y compris les découvertes scientifiques, ses lecteurs assidus ont manifestement eu du mal à déchiffrer leur contenu.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :