• Une matinale désopilante

    Une matinale désopilanteComme beaucoup j’écoute la radio en début de matinée avec une tendance de plus en plus prononcée à écouter du jazz, musique presque toujours joyeuse et belle lorsqu’elle est mélancolique.

    Mais ce matin je ne regrette pas d’avoir écouté Christophe Castaner, membre du gouvernement, interrogé par Demorand sur France Inter. J’ai eu droit à une prestation tragi-comique à propos de la conduite à tenir après l’attentat de Carcassonne, dernier opus d’une longue liste d’assassinats perpétrés par des musulmans dits radicalisés, la radicalisation n’étant reconnue qu’au moment de la tuerie ou de sa préparation car avant les assassins ne sont que de modestes fichés S, intouchables car trop nombreux (25000 dit-on !).

    J’ai d’abord eu droit à l’inusable et répété « vivre ensemble ». Le gouvernement marche toujours au son de cette antienne sans vouloir comprendre (apparemment) que les assassins effectifs ou potentiels n’ont aucunement l’intention de vivre avec nous. Ils veulent simplement nous convertir ou nous tuer. Depuis le temps, il faut être idiot pour ne pas le comprendre.

    Ensuite, Mr Castaner étant très en forme, j’ai eu droit au sempiternel traitement social du fanatisme islamique. Avec un désopilant : il veut se marier, il ne trouve pas d’appartement, alors il bascule dans la radicalisation. Merde, je n’ai pas les moyens de me payer un appartement pour m’installer alors je prends ma kalach. et je fais un carton. Il faut comprendre. D’ailleurs on se demande pourquoi les très nombreux non musulmans qui sont dans le même cas ne font pas la même chose en sortant déçus d’une agence immobilière.

    Hein, avouez, il ne fallait pas rater ça.

    Puis Demorand interroge le substitut du gouvernement sur l’antisémitisme en France et les nombreuses agressions dont les Juifs sont victimes alors qu’ils ne représentent que 1% de la population française. A propos des deux vieilles dames ayant échappées au nazisme mais succombées à l’islamo-fascisme, l’exploit ayant constitué à battre et défenestrer la première, à poignarder et à brûler la seconde.

    Castaner comme Demorand ont parlé du nouvel antisémitisme, et à aucun moment il n'a été dit qu’il est le fait d'arabes ou de musulmans. Il ne faut surtout pas dire ce qui est pour ne pas stigmatiser (j’ai également eu droit à la « stigmatisation »).

    Silence, on tue.

    Mais ce nouvel antisémitisme n’a rien de nouveau : dès qu’il est devenu puissant, Mahomet – un modèle – a liquidé les tribus juives de Médine en reconnaissance de l’avoir accueilli lorsqu’il avait été chassé de la Mecque.

    Bien sûr, toutes les suggestions des auditeurs pour faire face au progrès de l’islamisme (le mot progrès associé à l’islamisme me semble être un oxymore), ont été repoussées, d’abord parce que nous sommes un état de droit, un droit qui protége davantage les assassins potentiels que les futures victimes, ensuite parce que les experts disent que telle ou telle mesure ne servirait à rien. Nous savons en effet que les experts savent tout, et en particulier les résultats d’une mesure qui n’a jamais été essayée.

    Finalement, je me demande si cette matinale était si désopilante que ça.

    « ParadeL'exposition Jean Fautrier »

  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Mars à 18:36

    J'ai entendu ça moi aussi. Je n'ai pas été désopiler. J'ai coupé la chique à ce dangereux imbécile. J'ai aussi entendu Malek Boutih qui avait un position plus ferme quoiqu'il ait insisté sur l'éducation. On peut éduquer des enfants mais si leurs parents leur donnent une éducation contraire, on perd son temps. Et les adultes? Comment va-t-on les éduquer?

      • Mardi 27 Mars à 18:44

        C'est même encore plus compliqué. Il faut compter avec "l'éducation" dispensée par les réseaux sociaux ou "les grands frères" dans la rue.

    2
    Mardi 27 Mars à 18:48

    Il y a un "r" en trop. Mettez-le de côté, ça peut toujours servir.

      • Mardi 27 Mars à 18:51

        C'est un R que je connais.

    3
    Mardi 27 Mars à 18:54

    C'est pour ne pas me claquer la rate que j'évite ce genre d'émission!

    Et surtout "PAS D'AMALGAME" !

      • Mardi 27 Mars à 18:59

        C'est vrai que ce genre d'interview n'est pas recommandé pour la santé : soit on rugit d'énervement, soit on rit à se décrocher la mâchoire. 

    4
    Mardi 27 Mars à 19:53

    Sur une autre station, on parlait  des suites de l'attentat de Trèbes, du terroriste présumé salafiste, des victimes innocentes (une victime coupable -de quoi ?- aurait relancé le débat de façon inattendue), du lieutenant-colonel Beltrame (par ailleurs aumônier catholique de la gendarmerie, précision souvent méconnue omise), des "quartiers" et des problèmes d'insertion de leurs djeunes, etc... ça doit faire de l'audience !

    En ce qui concerne l'assassin abattu par le GIGN, tout le monde s'accordait à dire que son geste avait été dicté par un dévoiement de sa pratique religieuse, car lislamçépassa...

    Par contre, il était mal venu de suggérer que le sacrifice du gendarme tenait au moins autant de sa foi et de ses convictions chrétiennes que de son sens du devoir et de la discipline...

    Rien de très désopilant

    .

      • Mardi 27 Mars à 19:59

        La différence est que l'un s'est dévoyé et l'autre s'est sublimé.

    5
    Mercredi 28 Mars à 07:10

    Le lendemain, des journalistes venus enquêter dans la quartier du terroriste étaient agressés . Personne n'en a fait une histoire.

    Le chemin du vivre (et du mourir ?) ensemble risque d'être long et jalonné de cadavres.

     

    PS : un petit coup d'oeil sur les premières secondes de la vidéo figurant dans l'article s'impose.

      • Mercredi 28 Mars à 09:22

        Et les politiques devraient éviter de nous seriner cette formule christique du "vivre ensemble" et qui de plus authentifie la séparation de fait.

    6
    semaphore
    Jeudi 29 Mars à 23:32
    semaphore

    car trop nombreux (25000 dit-on !).

    Il faut croire que non puisque cela s'agite beaucoup au sujet de la sept centaine de djihadistes "français" en rupture de ban de Daesh que l'on s'apprête à faire revenir, façon fils prodigues...

    Auquel cas, le total montera encore...

      • Vendredi 30 Mars à 11:55

        La France, terre d'asile...d'aliénés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :