• Un travail particulier

    En ces temps où le chômage ne fait que croître, il y a un travail qui n’est pas menacé : le « travail de deuil ». Cette expression introduite par Freud a fait fortune. Curieux travail où tout est subi, où la volonté n’intervient pas et il est même conseillé de ne pas la faire intervenir et d’exprimer ses émotions. A chaque fait divers comportant des victimes, les journalistes concluent toujours leur intervention par : « pour que les familles puissent commencer leur travail de deuil ». Car le deuil ne pourrait pas commencer sans retrouver un peu de la personne disparue ? Car il ne pourrait pas commencer sans que justice soit faite ? Ou sans que la famille touche des indemnités ? Ce qu’il faut en convenir, serait une façon de rémunérer le travail de deuil. Reconnaître une perte, en souffrir, se révolter, parfois se culpabiliser, puis accepter  de continuer sa vie sans l’être disparu, sont des étapes que chacun subi, ce n’est pas un « travail », c’est un passage obligé quelles que soient les circonstances. Le deuil n’a besoin de rien pour commencer et il s’impose dès la disparition de l’être cher. Alors Messieurs et Mesdames les journalistes : fermez-la !

    « La fin du mondeCharte »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Juin 2009 à 19:14
    Ca fait du bien , n'est ce pas, de pousser un coup de gueule ?
    Savez vous que lorsqu'un pilote de l'armée se tue en avion et qu'on ne retrouve pas son corps (c'est arrivé) on met quand même un cercueil rempli de sacs de sable et on fait comme si. Il paraît que c'est très important pour la famille qui ignore le subterfuge. Etonnant, non ?
    2
    Mercredi 3 Juin 2009 à 19:24
    Les journalistes, la fermer?
    3
    Mercredi 3 Juin 2009 à 19:29

    Oui ça fait du bien. La vision du cercueil permettrait, en principe, la reconnaissance de la perte. La disparition laisserait un espoir (ce qui est tout de même douteux)
    Dr WO

    4
    Mercredi 3 Juin 2009 à 19:33
    Il ne la fermeront pas puisqu'ils ne lisent pas mon blog.
    Dr WO
    5
    Jeudi 4 Juin 2009 à 06:43
    Il y a des chances pour qu'ils ne la ferment pas en effet, ce qui ne m'empêche pas de partager votre avis sur le sujet.
    6
    Jeudi 4 Juin 2009 à 11:52
    C'est leur métier de parler, mais malheureusement ils utilisent trop souvent des stéréotypes agaçants.
    Dr WO
    7
    Dimanche 7 Juin 2009 à 13:09
    Oh oui!
    le deuil n'est en effet pas un travail et il est vrai que la "presse à tout faire" ne devrait pas s'aventurer sur ces terrains de l'extrême intime.
    8
    Dimanche 7 Juin 2009 à 17:07
    Nous sommes bien d'accord.
    Dr WO
    9
    Samedi 13 Juin 2009 à 23:38
    Je suis tout à fait d'accord avec vous sur tous ces journalistes qui ressortent à tout propos cette expression de ''travail de deuil" et qui feraient mieux de se taire!
    Seul le temps efface la peine que l'on ressent à la perte d'un être cher, le travail de deuil n'est donc selon moi que l'effet du temps qui passe.
    10
    Dimanche 14 Juin 2009 à 09:13
    Et je pense que nous ne sommes pas les seuls à être irrités par cette expression creuse et hors de propos.
    Dr WO
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :